Oxumorôs

Après la guerre, la paix nouvelle reste précaire et menacée...
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rendez-vous imprévu [PV Liliana]

Aller en bas 
AuteurMessage
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Ven 10 Déc - 17:56:14

Harry avait donné à Kreattur le soin de faire les courses. En voyant le vieil elfe ébranler ses articulations abîmées par le temps le jeune homme se sentit un peu coupable, mais il oublia rapidement ce fait et se dirigea vers le bar des trois-balais. De gros flocons de neige tombaient du ciel, tourbillonnant avec grâce, portés par un petit vent froid qui les maintenait en vie. Sous ce paysage blanc le chemin de traverse avait un visage tout à fait différent et le Gryffondor se sentit heureux de voir qu'il pouvait encore être sensible à de si jolies choses toutes simples. Les flocons tombaient dans ses cheveux, contrastant tellement avec l'ébène qui la caractérisait. Harry en cueillit un puis deux mais il abandonna vite le combat, peu à même de lutter contre l'invasion, la seule chose à faire était de rentrer rapidement. Le sorcier pressa donc le pas, hâtif d'observer ce merveilleux manège derrière une fenêtre, bien à l'abri. De la buée s'échappait de ses lèvres et le Survivant ramena contre lui son manteau bien chaud, un peu éliminé depuis les 5 ans qu'il le portait presque tout les jours, mais qu'importe, il était confortable et c'était tout ce qui comptait. Il était loin d'être magnifique mais restait sortable, voilà l'important. Le garçon pénétra à l'intérieur du bar avec une certaine émotion, tous les endroits de Londres semblaient porter un ou deux de ses souvenirs; où qu'il aille Harry se rappelait avoir vécu quelque chose de fort, c'était assez déroutant, aussi tâcha-t-il de ne pas trop se perdre dans ses pensées d'antan et de penser au présent.

Le jeune homme commanda un chocolat chaud et sortit des petits gâteaux, tout un assortissement de bons chocolats ou minies pâtisseries qui se vendaient déjà pour noël et qui promettait de délicieux moments. Piochant dans sa boîte, l'Animagus choisi un petit biscuit aux éclats de pépites raffiné puis le trempa dans sa boisson, croquant dedans tout en regardant la neige. Finalement rester inactif c'était bien aussi... Et pendant ce wee-kend de liberté le brun appréciait les heures qui filaient sans qu'il n'ait à s'en soucier. Ron et Hermione avaient à faire donc il se retrouvait seul mais cela lui importait peu, c'était une personne indépendante et lui-même aimait s'éloigner de ses amis de toujours pour voir autre chose parfois. Ce n'était pas un mal, si?

Ses yeux verts voyageant derrière des lunettes à la monture fine, contrastant avec les rondes-il n'était pas très soigneux de son image mais il avait quand même daigné choisir des lunettes plus classes, les anciennes lui rappelant trop les Dursley et leur radinerie à son égard. Harry venait de les changer ce matin justement- le sorcier découvrit une silhouette familière. Sans penser à mal, spontané et plus naturel que lors de leur étrange soirée comme remis de son impression bizarre face à elle, enfin libéré, comme si la voir dans un endroit si banale rendait Liliana plus réelle, plus accessible il se dirigea vers elle en souriant. Il fallait tout de même noter que c'était l'une des premières fois que Harry prenait les devants pour aller voir quelqu'un; d'habitude le sorcier aurait fait un petit signe de la main avant de retourner à ses occupations. Sans s'assoir pour ne pas avoir l'air de s'incruster comme un mal propre, le jeune homme lui laissant l'occasion de le rembarrer se permit toutefois de lui tendre sa jolie boîte de gâteaux et chocolats.

-Bonjour Liliana, comment vas-tu? Si je dérange n'hésite pas à me le dire, je me disais simplement que de partager une boîte de ces délicieux gâteaux les rendrait encore meilleur...

Il avait pu voir lors de leur soirée étrange comme la jeune fille aimait le chocolat, enfin une personne normale qui ne craignait pas que le moindre morceau de sucre fasse enfler ses hanches. Il ne prenait pas non plus Liliana pour une goinfre, ce qu'il lui proposait était de la fine pâtisserie...

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Ven 10 Déc - 20:11:53

Il y avait de la magouille dans l'air. Depuis quelques temps, il y avait du bruit parmi un groupe d'élèves de Serpentard et seuls quelque uns étaient au courant de ce qui se tramait dans l'équipe de Quidditch de leur Maisons. Liliana, grâce à son ouïe de journaliste, avait été mise au parfum par un élève une pigiste qui avait surpris une conversation douteuse, sans avoir pu cerner les intentions du nouveau capitaine. Au vu des paroles rapportées, elle n'étaient pas très orthodoxes. Liliana, élégamment vêtue d'un long manteau vert bouteille brodé, sa fine cape de velours pliée sur le dossier de sa chaise, gardait un oeil sur Clyde qui conversait à une autre table en compagnie de quelques uns de ses proches. Elle goûtait de temps à autre une bièreaubeurre posée devant elle ou tripotait un mystérieux objet caché au fond de sa main. Cet objet, c'était un enregistreur à papote, précieux outil de journaliste chevronné qu'elle avait subtilisé dans les locaux de la gazette du sorcier lors d'un de ses stages. Son utilisation n'était cependant pas simple. Elle devait trouver le moyen de poser l'objet sur l'individu dont elle désirait enregistrer la conversation et le reprendre plus tard, tout aussi discrètement, afin que cette petite bille argentée lui répète les propos tenus par sa victime. Elle avait eu toutes les peines du monde à le suivre en toute discrétion, mais à présent qu'il était installé aux trois-balais, il paraissait parfaitement naturelle que la rédactrice-en-chef se trouve là elle aussi.
Si Liliana souhaitait utiliser cet objet, ce n'était pas pour rien. Elle suspectait que Clyde face payer l'entrée dans l'équipe de quidditch aux potentiels intéressés, au détriment de leur compétences. Du moins, c'était ce qu'elle avait conclu après l'entrevue qu'elle avait eu avec sa pigiste. Si elle laissait faire, ce serait la maison de Serpentard qui en pâtirait ainsi que sa réputation. Elle était de la même maison que Clyde, nul besoin de s'appeler Trelawney pour prévoir qu'on l'accuserait d'avoir fermé les yeux si elle n'enquêtait pas. Ce week-end de sortie à Pré-au-Lard avait été une aubaine.

Elle réfléchissait au meilleur moyen d'avoir Clyde quand la fermeture d'un manteau usé s'interposa entre elle celui qu'elle observait. Ce n'était vraiment pas le moment. Agacée, elle releva un regard noir sur l'inopportun et se figea de surprise aussitôt qu'elle l'eut reconnu. C'était Potter, qui lui tendit sous le nez une boite de ferraille ouverte sur d'appétissant petits gâteaux après l'avoir salué. Finalement, il n'avait pas toujours le don d'arriver au bon moment.

- Bonjour Harry. Je vais bien merci, quoi que froidement. Eh bien... C'est gentil, merci.
Elle indiqua la chaise devant elle d'un signe de la main.
- Assieds-toi, je t'en prie.
Dit-elle en jetant un regard au musculeux batteur. Son regard resta braqué un moment en direction de Clyde puis elle se força à regarder Harry, tout en tentant tant bien que mal de ne pas perdre de vue le moindre mouvement dans la salle.
- Je ne sais pas si la bière est la meilleure boisson pour déguster des gâteaux qui me semblent si raffinés... Je vais commander un café.

Elle termina sa dernière gorgée de bièreaubeurre et héla la serveuse qui passait justement à côté de leur table.
- Un café s'il-vous-plaît.
La belle femme acquiesça puis débarrassa leur table, tandis que Liliana braquait son regard sur le visage du jeune homme. Elle remarqua enfin le changement chez lui. Un sourire illumina son visage jusqu'à présent si sérieux.
- Tiens, tu as changé de lunettes. Te serais-tu épris de passion pour les beaux accessoires depuis notre dernière entrevue ? Tu es très beau comme ça.
Elle lui adressa un clin d'oeil aguicheur pour le taquiner, elle aussi bien loin de la gêne que lui avait occasionné le bonsoir que lui avait adressé le jeune homme dans le parc du château. En attendant, elle chipa une pâtisserie dans la boîte que lui avait présenté Harry et la croqua sans plus de cérémonie. Elle pris cependant le temps de terminer sa bouchée avant de reprendre la parole.
- Et toi, comment vas-tu ? Tu n'es pas avec ton ami Ronald ?

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Dim 2 Jan - 16:39:39

[HJ: la prochaine fois tu as le droit de m'avadakédavrasiser... Pardon Embarassed ]


-Non pas, c'était simplement pour mieux vous voir mon enfant mais merci quand même...

Fit-il avec un sourire, hésitant toutefois à s'assoir vu la froideur avec laquelle Liliana s'était exprimée plus tôt. Cependant cette dernière l'avait tout de même accepté et venait par la même façon de dire qu'elle prendrait de ses gâteaux, autant ne pas lui les retirer de sous le nez. Le Survivant s'installa donc et regarda la jeune fille puis il suivit la ligne d'horizon que cette dernière fixait depuis tout à l'heure, ayant à peine daigné le regarder, pas que ça le vexe, non pas mais ça l'intriguait, c'était certain.

-Ron... Il te tuerait s'il entendait son prénom en entier, il le déteste. Oh lui il convole avec sa chère Hermione, je suis le troisième sombral de la charrette; ils n'ont pas besoin de moi dans l'attelage pour tirer leur chemin de croix. Dis-moi et toi tu n'es pas avec tes amies? Serait-ce un beau garçon que tu cherches parmi cette foule?

Amusé par le clin d'oeil aguicheur qui lui avait été précédemment adressé Harry taquinait lui aussi la Serpentarde. Il croqua lui-même dans un gâteau après avoir remercié la belle serveuse qui avait disposé le café de Liliana sur la table et débarrassé les affaires. Laissant sa jolie voisine choisir le gâteau qu'elle souhaitait parmi les mets offerts le sorcier se perdit un peu dans le vague et le passé; songeant à tout ce qui s'était produit ici dans sa vie... Des événements entrecoupés, moins importants que d'autres mais d'autant plus précieux que les souvenirs étaient chaleureux, des éclats de rire pour la plupart du temps. Ne sachant pas s'il dérangeait la Serpentarde, le Gryffondor n'osa pas trop commenter ses paroles et se tint sage un bon moment avant de prendre doucement la parole; aimable et intéressé, se proposant implicitement en roue de secours lorsqu'il lui demanda...

-Et la préparation pour la vente, tout va pour le mieux j'espère? Sinon tu peux toujours me demander. Noël est une bien curieuse fête tu ne trouves pas? Les gens s'agitent, stressent de peur de ne pas plaire à leurs convives... L'esprit n'est plus.

Cette année un peu plus peut-être car il y avait encore et toujours la mort de l'affreux Voldemort à fêter... Mais Harry lui n'avait jamais connu noël...

-Enfin il me semble... Je ne connais pas vraiment cette fête.

Pourquoi lui dire ça sur ce ton calme mais sans équivoque? Il prouvait bien des choses, notamment que le Gryffondor n'avait jamais eu de sapin, on pouvait penser à une famille toute simple se refusant à cette fête commerciale mais l'on devinait quand même qu'il y avait strangulot sous roche. Pour en revenir à Liliana car c'était elle qui l'intéressait réellement, le sorcier tâchant de ne plus suivre son regard, ne sachant pas trop ce que cherchait la jeune fille ni même si elle cherchait vraiment quelque chose se reprit.

-Et toi, tu as fêté ce genre d'événements?

Fit-il d'un ton qui n'impliquait aucune attente particulière de réponses. Parfois ce genre d'interrogations anodines faisaient ressurgir bien des souffrances, aussi les gens préféraient parfois les taire... Cependant Harry l'avait demandé car il s'intéressait réellement à cette mystérieuse personne; mais pour ne pas être intrusif, le garçon préférait quand même lui laisser le "droit" de l'ignorer en lui promettant de ne pas être vexé.

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Jeu 6 Jan - 18:50:01

Clyde discutait vivement avec d'autres garçons tout en sirotant une bière. D'ici, impossible de saisir le moindre mot. La voix du Serpentard ne parvenait même pas jusqu'à elle et Harry l'empêchait de toute façon d'entendre autre chose que sa conversation. Elle l'écoutait à peine parler de Weasley et de sa princesse aux dents longues, mais la question du Survivant la tira de sa concentration. Quelqu'un d'autre se serait pris une remarque sanglante au visage pour autant et les yeux de Vanloock flamboyèrent en se braquant sur le jeune homme. On ne parlait pas ainsi à une jeune femme de son éducation, du moins, dans son milieu. Liliana avait appris à supporter les allusions souvent lourdes de ses congénères de classe, mais ce genre là, elle les supportait toujours aussi peu. Harry avait peut-être remarqué où portait son regard, mais ce n'était pas une raison. Il y avait des choses qui se gardaient pour soi, où devaient se prononcer plus subtilement, quelque soit le sentiment qui parlait dans le coeur de l'interlocuteur. Des mots cinglants lui vinrent à l'esprit, mais elle se contint. Oh, elle lui aurait bien asséné qu'après avoir vu son unique coucherie d'un soir mourir sous ses yeux, elle avait mis de côté ce genre de petites espiègleries, mais elle se contenta, au lieu de quoi, d'une petite provocation qu'elle pensait bien plus gênante encore pour le jeune homme.
- Oh, je n'ai pas besoin de chercher bien loin...

Ses yeux restèrent rivés dans ceux du Survivant, assez longtemps pour rendre son sous-entendu plus qu'explicite. Elle cilla finalement avec un petit sourire satisfait et joua du bout des doigts avec le papier du gâteau qu'elle venait de croquer.
Elle ne savait si c'était son petit jeu de regard qui avait tant déstabilisé le Gryffondor, mais sa verve en fut tout à coup amoindrie. Il parla de la pluie et du beau temps, ou plutôt, de Noël et de tous les commentaires basiques que l'on pouvait porter à propos de cette fête. Elle sourit cependant lorsque le garçon osa lui adresser une question bien curieuse. Tout individu normalement constitué fêtait Noël, qu'il le veuille ou non d'ailleurs. Pour un orphelin, festoyer à ce moment pouvait en effet être bien plus délicat et elle mit sur le compte de l'innocence la question un peu bête de son vis-à-vis.

- Tu sais, les traditions, on est toujours obligé de s'y plier. Chez moi, c'est un peu différent. C'est plus une réunion de grosses têtes du monde sorcier qu'un rassemblement familial. Cependant, le repas gargantuesque ainsi que les présents demeurent et l'on s'y amuse bien.

Oubliant la première question maladroite du Survivant, la jeune femme se détendit et lâcha sur la table le papier désormais froissé qu'elle tenait un instant plus tôt dans la main. Elle ignorait comment se passeraient les prochaines fêtes de fin d'année sans sa mère, mais elle ne doutait pas que son père continue à perpétuer le repas de Noël avec son lot d'invités importants, tout en pensant à un présent charmant pour son unique fille. Sans Jane, cela sera différent, cependant le choc du deuil avait rapproché père et fille. La proximité des coeurs serait peut-être plus forte qu'à n'importe quel autre Noël, bien que cette idée soit encore trop saugrenue dans l'esprit de la grande blonde.
- Si tu as été un enfant assez sage, je t'offrirais peut-être un petit quelque chose.
Minauda-t-elle, gentiment moqueuse, tandis que leur boisson étaient posées sur la table. D'un coup d'oeil discret, elle remarqua que le capitaine de l'équipe des Serpentard était encore attablé et ne semblait en rien avoir remarqué sa présence. Plutôt que de taquiner Harry, elle devait peut-être réfléchir au meilleur moyen de piéger le jeune homme. Elle remarqua qu'elle tenait toujours l'enregistreur dans sa main et le glissa le plus discrètement possible dans la poche intérieur de sa cape, non sans se promettre de le transférer dans celle de Clyde dès que l'occasion se présenterait.
- La vente se présente bien. Les affiches publicitaires sont déjà prêtes, elle paraîtront sur le chemin de traverse et dans la gazette du sorcier prochainement. Je réserve aussi une page publicitaire dans le journal de l'école.
Enchaîna-t-elle machinalement, avant de porter son café fumant sur le bord de ses lèvres.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Dim 9 Jan - 8:53:56

[HJ: désolée, hier j'ai ENCORE bugué et je viens juste de récupérer le net là... Qui sait si ça ne va pas couper de nouveau Sad Enfin bref comme j'étais sur cette page quand ça s'est arrêté j'ai pu continuer la réponse sur Open Office... La voilà Smile ]

Le jeune sorcier haussa un sourcil et répondit assez effrontément avec la même expression que son interlocutrice. En fait il ne voyait pas du tout ce que lui reprochait la Serpentarde, n'ayant pas été élevé dans le même milieu. Harry avait grandi seul, il avait apprit la politesse parce que les Dursley l'y avaient forcé à grands renforts de punitions dans le placard mais surtout grâce à sa volonté. Vu son éducation, le jeune homme s'en était bien sorti, alors lui demander de respecter les codes de la haute société, c'était tout bonnement illusoire. Se prenant au jeu des mimiques le Gryffondor accepta bien volontiers de céder le premier et se choisit un sourire enjôleur pas si contrôlé que cela pour faire flancher la blonde; un peu comme quelqu'un qui vient d'un pays étranger ou d'une autre classe sociale qui demande le pardon pour une faute dont il ne connait pas l'origine bien qu'il la soupçonne fortement. Il avait l'air d'un petit français qui s'excuse tout en charmant pour faire plier l'anglaise qu'il aurait insulté sans le savoir. Avec les Weasley le garçon avait également reçu une petite éducation mais c'était celle d'une famille très pauvre et conviviale qui ne s'embarrassait donc point de tous ces codes de politesse; chez eux tout se savait et les frères et soeurs se taquinaient sans cesse, la notion de respect était importante donc mais différente.

La suite sembla s'améliorer et le jeune sorcier quitta une expression de confusion pour une autre en voyant le petit jeu de sa camarade. Elle avait de la chance car il était dans un bon jour visiblement, puisqu'il avait comprit le sous entendu alors qu'un peu long à la détente parfois le sorcier en général ignorait de tels signaux.

-Vraiment?

S'accorda-t-il finalement à dire en essayant de jouer au même jeu que sa camarade avec un sourire au coin des lèvres. Dommage que ses yeux ne la regardaient pas avec autant d'insistance et paraisse légèrement vacillant; il était apparemment moins doué qu'elle pour ce genre de joutes et le reconnaissait volontiers. La fête de noël décrite par la Serpentarde eut l'effet escompté, enfin en ce qui le concernait lui, peut-être que cela surprendrait Liliana en revanche. Le jeune sorcier avait l'air très intrigué, et il écoutait en silence avec le regard de quelqu'un découvre une coutume tout à fait étrangère mais cette fois, pas d'excuse car même en venant d'un autre pays ou d'une autre classe sociale, tout le monde était sensé connaître Noël... Sauf les marginaux ou les enfants mal aimés, il avait sans doute été un peu des deux; voir Dudley ouvrir ses présents ne lui avait pas suffit et le gamin qu'il était avait effacé tous ces souvenirs pour se protéger de la haine qui pourrait affluer de nouveau envers eux, oui eux tous. En résultait une simple curiosité sans animosité aucune concernant le fait que lui n'avait pas fêté noël alors que d'autres l'avaient toujours fait. La fin d'explication de Liliana ponctuée par un « je t'offrirai quelque chose si tu es sage » fit sourire Harry; ce n'était pas les cadeaux qui fascinaient le jeune homme dans cette fête mais le sens de la famille même si comme l'avait dit sa camarade, il s'agissait plus d'une réunion des grosses têtes de la communauté sorcière que des proches.

-Ta présence est un véritable cadeau déjà...

Ou pas... Le sorcier s'y était pourtant risqué avec un petit sourire à la James Potter ou à la Sirius Black au coin des lèvres. Ce registre lui allait mieux que les sous entendus trop explicites et rajouter de la malice à ses paroles facilitait la tâche. Ce n'était pas de la séduction mais plutôt de l'amusement, un petit défi, une joute verbale qu'il maîtrisait bien mieux que celle entamée précédemment par son alliée d'un soir et sa future « compagne » lors des ventes de son magasin. Lequel se portait plutôt bien visiblement puisque tout était en train de se préparer gentiment, dans les temps aussi apparemment.

Dans le même temps le sorcier qui regardait plus Liliana qu'autre chose s'aperçut qu'il avait dû rater un épisode car ses yeux aiguisés d'attrapeur-mais aussi de Hors-la-loi à cause de l'an passé.- remarquèrent que la jeune fille essayait de dissimuler quelque chose, comme lui l'avait déjà tant fait de fois, avec cette discrétion maladroite qui vous faisait remarquer par un oeil expert en la matière. Par respect l'Animagus ne dit rien, il avait tout à l'heure plaisanté sur son regard fixé sur il ne savait quoi mais là c'était trop indiscret, même pour lui ou l'éducation des Weasley, surtout pour lui en fait qui connaissait si bien les affres des secrets et la nécessité d'en garder certains à tout prix. Harry imita sa compagne et porta une gorgée de chocolat chaud brûlant lui aussi, il fit un peu la grimace et une larme perla sur ses yeux par automatisme car le liquide était vraiment à la limite du supportable même en ce temps.

-Fais attention, c'est chaud

Dit-il en regrettant aussitôt cette banalité affligeante puis en se repentant ensuite; après tout le calme sans originalité lui allait bien aussi, juste pour une journée... Ne pas chercher à sortir du lot et s'exprimer simplement, sans risquer une aventure farfelue au bout du compte. Sinon ne pas parler et juste rester aux côtés de la jeune fille lui paraissait aussi être les prémisses d'un bon après midi, aussi resta-t-il tranquille pendant une bonne dizaine de minutes, observant les alentours et croquant dans un gâteau en attendant que le chocolat refroidisse. Et lorsqu'il s'exprima ce fut calmement et sur un ton badin.

-Qui vas-tu inviter pour les ventes?

Oh il y avait lui apparemment mais Harry était curieux de savoir qui en serait sinon, les amis de Liliana peut-être? Le gratin de la haute société sorcière? Comme pour les fêtes de noël chez elle? Le Gryffondor ne pouvait juger son mode de vie, il n'en avait pas non plus envie mais sa curiosité était grande et après tout cette question ne dérangeait personne, n'est-il pas?

-ça me fait penser que si tu veux toujours bien que je porte la tenue que tu avais évoqué, il faudrait que tu me l'amène assez tôt... Je ne voudrais pas tout gâcher en n'étant pas prêt, je n'ai aucun autre vêtement convenable alors si ce n'est plus possible, j'irai acheter un truc.

Un truc... Pour un habit classe... Bah oui mais bon il faisait de son mieux pour s'améliorer, lui s'habiller comme un pingouin ça ne le tentait pas vraiment, seulement le sorcier ne ferait pas l'affront à Liliana d'arriver débrailler et pour ça, avec toutes les aventures qui lui arrivait, mieux valait prévoir à l'avance.

-Et tu sais déjà ce que tu vas mettre toi?

Acheva-t-il, toujours curieux; le jeune homme aimait bien voir les femmes classes, contrairement à ses comparses qu'il trouvait toujours engoncés dans leurs habits pingouins et autres, les filles avaient bien plus de possibilités-à sa connaissance toujours et il s'y connaissait peu malheureusement- pour se vêtir, se démarquer et éblouir, et il était intimement persuadé que Liliana saurait le faire tout comme il était quasiment certain qu'elle allait refuser de lui dévoiler sa tenue à l'avance vu qu'elle aimait apparemment lui faire des surprises. Mais bon il aurait essayé au moins et puis il s'intéressait en tout bien tout honneur à cette jeune personne... Étrange qu'il soit si ouvert avec une presque inconnue mais tant mieux après tout.

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Dim 9 Jan - 19:32:07

Raté. Le Survivant semblait plus assuré que leur première rencontre et n'eut pas le malheur de rougir comme une tomate trop mûre lorsque Liliana, d'un regard bien senti, s'appliquait à lancer un sous-entendu d'ordre sensuel. Un peu déçue, elle haussa les épaules en détournant le regard de côté. Minauder l'amusait, même si le but recherché n'avait pas été atteint. Mieux valait cependant qu'elle réponde avec humour plutôt qu'elle ne brise leur entente naissante d'une répartie bien sentie. Les garçons n'étaient pas toujours très subtils et ne se rendaient généralement pas compte de l'aspect froissant de leur paroles. Même les plus expérimentés socialement parlant se permettaient parfois des balourdises dignes de figurer dans le recueil des répliques les plus pitoyables de la fin du vingtième siècle. Cela devait être dans leur nature et on ne pouvait, de ce fait, pas les blâmer plus que de raison.
Liliana se lança finalement dans une explication de ce qu'était Noël pour elle et elle nota que le garçon l'écoutait réellement avec intérêt. Chacun avait au moins une idée particulière de ce qu'était cette fête et, étrangement, Harry en semblait tout simplement dépourvu. Ses moldus avaient été si cruels avec lui, pour le priver d'une fête où toutes les animosités, toutes les rancoeurs se devaient de disparaître et courir, au moins pour le temps d'une nuit, vers les réconciliations ? C'était tout de même assez triste, mais la Miss Vanloock se garda bien d'en dire quoi que ce soit. Elle n'allait pas le plaindre. Cette année, il était libre de fêter Noël comme il l'entendait. Quant à elle, elle se satisfaisait largement de revoir les mêmes visages, les conversations animées de mages réputés sur telle ou telle théorie, la verve admirable de son père lorsqu'il se lançait dans une argumentation digne d'un académicien, les conversations sérieuses qui finissaient toujours en traits d'esprit et en dérision totale. Elle aimait particulièrement la présence de Boniface Le Goevec, un français d'origine bretonne expert en magie celtique. Son charisme allié à son talent de conteur rendaient son éloquence tout à fait plaisante. Il avait toujours la délicatesse d'apporter aux dames de la maison un présent souvent recherché, toujours raffiné. Liliana ne comptait plus les objets d'orfèvreries qu'il lui avait offert, les amulettes et autres statuettes d'artistes français. Tous avaient leur petite histoire et qu'elle soit minime ou importante, Boniface les rendaient toujours passionnantes. Mais ses dialogues n'allaient pas sans la répartie piquante de Caroll Byrne qui ne manquait jamais de ponctuer le phrasé de son ami d'anecdotes humoristiques. Presque tous les convives avaient une qualité particulière qui faisait d'eux des personnalités intéressantes, et c'était principalement ce pourquoi ils se retrouvaient attablés chez les Vanloock, parfois en compagnie de leur compagne ou compagnon ainsi que de leur enfants.

En parlant de répartie, celle de Harry eut le don de surprendre grandement Liliana, qui le considéra un instant avec un total étonnement tandis qu'il lui adressait un sourire particulièrement séducteur. Elle ne savait d'où il le trouvait, mais la Serpentard sentait qu'elle se faisait prendre à son propre jeu. Un rire charmé lui échappa. Comédienne, elle glissa une main dans ses boucles blondes pour les bomber et plissa légèrement les yeux.

- Mon cher, tant de flagornerie est intolérable !

À peine avait-elle porté le café à ses lèvres que le Survivant l'imita sans prendre gare à la chaleur qu'insufflait la proximité de la boisson. Les yeux relevés sur lui, elle l'observa grimacer à la première gorgée et eut un petit sourire goguenard avant de souffler tranquillement contre la surface de son café.
- Ah bon ?
Feinta-t-elle de s'étonner avec innocence. Elle osa malgré tout poser ses lèvres dans le breuvage et en avala une petite gorgée, qui, si elle était très chaude, n'en était pas au point de lui brûler la langue. Non, la tiédeur qui parcourut son corps avait plutôt quelque chose d'apaisant et de particulièrement agréable.
- La vente est prévue pour le quinze Décembre et s'ouvrira vers les quatorze heures. Tu pourrais me rejoindre chez moi pour le déjeuner, nous aurions ainsi assez de temps pour nous préparer et je t'y conduirais à l'heure prévue. Je préfère que tu portes de l'Arrawn plutôt qu'un "truc", vois-tu.

Elle se moquait encore, cela allait devenir une habitude lorsqu'elle se trouvait en présence d'Harry. Il fallait avouer qu'il le cherchait bien, avec ses trucs et ses bidules et qu'en ne s'en offusquant pas, il encourageait Liliana à continuer dans cette voie. Elle avait d'ailleurs la sensation que cela lui plaisait. Il était évident que depuis qu'il avait sauvé le monde, peu de gens osaient encore le traiter comme un égal et lui adresser ce genre de petits défis verbaux. Liliana, elle, ne pouvait aller contre sa nature. De ce fait, elle ne pouvait pas non plus répondre à sa question avec simplicité et franchise.
- Oh... Je l'ignore encore... Murmura-t-elle, évasive. Quelque chose de sobre et d'élégant, j'imagine.

Elle but une nouvelle gorgée de son café et laissa la conversation s'étioler un instant, voguant dans les afflux de sa pensée. Elle attrapa un autre gâteau qu'elle s'appliqua à déshabiller de sa robe de papier, les yeux tout à ce décorticage méticuleux.
- Non, ce n'est pas la vente aux enchères qui m'inspire le plus de tracas... C'est plutôt la Gazette. Je suis à deux doigts de perdre mon secrétaire en chef à cause d'un malheureux quiproquo entre son frère et moi, qui voit le mal absolu dans un simple mot maladroit... Maintenant, je me retrouve avec une somme de travail plus importante qu'à l'accoutumé.
Marmonna-t-elle en jetant un regard machinal en direction de Clyde. Celui-ci était en train de mettre son manteau et cela la coupa net dans sa conversation. Elle avait décidément bien fait de se mettre à une table à côté de laquelle les clients se trouvaient obligés de passer pour atteindre la sortie. Sans plus faire attention à la discrétion, Liliana sorti l'étrange sphère de sa poche et appuya sur un bouton doré. Rien de visible ne se produisit, mais la Serpentard ne doutait pas un instant que l'enregistreur assurerait sans mal sa fonction.
Lorsqu'il passa à proximité de leur table, Liliana l'apostropha avec enthousiasme mais au lieu de le départir de son air affairé, cela l'assombrit davantage. Évidement, lorsque l'on pratique quelques activités qui gagneraient à ne pas se savoir, on avait aucune envie de rencontrer la maîtresse incontestée du journal de l'école.

- Clyde ! On dirait que je suis encore une fois sur ton chemin...
Elle susurrait, certaine qu'elle était l'unique personne ici à savoir le double sens de cette phrase d'apparence anodine. Il lui fit la bise à contrecoeur et, à juger par la raideur avec laquelle il se posa rapidement contre sa joue, il lui en voulait manifestement encore pour la gifle qu'elle lui avait assénée à leur dernière rencontre.
- Comment vas-tu ?
- Bien, bien... Je garde encore le souvenir de ta main si délicate. Je suis désolé, je suis un peu pressé par le temps, on est attendu par des potes à euh... à l'autre bout du village.
Puis, remarquant la présence de Harry, il sembla tout à coup profondément contrarié.
- Elle a le geste aussi doux que l'est sa personnalité...
Entonna-t-il d'un petit air supérieur en adressant un coup d'oeil rapide au Survivant. Liliana ne s'offusqua pas le moins du monde de cette agression détournée et se contenta d'en sourire en se rasseyant. Elle était parvenue à glisser l'enregistreur à papote dans la poche intérieure du garçon pendant qu'elle l'embrassait, c'était tout ce qui lui importait. Tandis que Clyde s'éloignait, elle reporta son attention sur Harry.
- C'est vrai seulement lorsque la situation l'exige. À l'entendre, il ne s'en est pas remis.
Murmura-t-elle, une touche de mystère dans la voix.


[Dialogue italique prononcé en français.]

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Sam 15 Jan - 21:23:19

-Et ne dis-t-on pas que l'intolérable n'est que délice?

Le jeune sorcier se retint au dernier moment de rajouter un madame en français, ça fonctionnait sur les anglaises mais il se souvint que Liliana l'avait fustigé pour avoir massacré la langue de ce pauvre Molière. Il devina plus ou moins ce que voulait dire "mon cher" en se rappelant de quelques films visionnés ou de cours donnés lorsqu'il était petit à l'école de Prive Drive et qu'il fallait écrire des lettres à un ami en guise de devoirs, imaginaire pour Harry la plupart du temps. Le Gryffondor ne songeait pas vraiment à séduire la belle blonde mais certaines mimiques étaient du Sirius Black tout craché, à vrai dire le Survivant ne l'avait pas beaucoup côtoyé mais l'homme avait été un modèle pour lui. Il avait été un peu comme un père de substitution, et puis lorsqu'on ressemblait trait pour trait à James Potter, en général ce genre d'expression passait bien.

Quoiqu'il en soit, Harry se voyait mal décevoir la belle jeune fille qui était à côté de lui. Séparé de Ginny le garçon était libre comme l'air et si l'idée de séduction n'était pas encore monté au cerveau, son inconscient lui se chargeait de répondre avec autant d'ardeur que la douce compagne qui lui était offerte. Douce peut-être pas... énergique, piquante, vivante oui, ça c'était certain. La situation paraissait bien étrange elle aussi et Harry eut un petit sourire en coin pour lui-même en voyant Liliana manipuler un objet qu'il peina à identifier malgré le faire que la Serpentarde ne se cache pas vraiment, au fond, il aurait peut-être son quota d'aventures imprévues aujourd'hui. Et oui... Encore.

-Oui je vois, alors je porterai de l'Arrawn, je tiens trop à ma vie.

Elle serait bien capable de le tuer sur place si jamais il débarquait trop mal coiffé ou engoncé dans un truc, sur ça nul doute. Enfin peut-être exagérait-il mais rajouter du pétillant à la blonde qui en avait déjà tellement était assez amusant comme caricature, quoique légèrement effrayant aussi. Quant à la tenue, le brun n'eut pas le droit à un non simple comme il se l'était imaginé mais plutôt une mise en bouche simple. Le coup était finement joué car Harry ne se trouvait pas stoppé dans son élan mais restait sur sa faim, c'était d'autant plus frustrant.

-ça ne m'aide pas beaucoup, vu que vous seriez toujours élégante, même vêtue d'un "truc". Et sinon pour le journalisme je ne suis pas très doué, loin de là, j'ai même tendance à fuir cette "profession" mais si je peux t'aider... Surtout dans le rangement ou le classement, la remise en ordre ça ne me gêne pas; du moment que je ne dois pas me mettre à interviewer ou autre.

Harry eut un petit sourire, il s'amusait comme un gosse, cependant ses yeux posés avec tout le respect qu'il devait sur la demoiselle traduisaient sa sincérité. Là encore ce n'était pas de la drague, il reconnaissait simplement que Liliana avait beaucoup de prestance tout comme il le ferait dans un autre registre avec Drago Malefoy qu'il avait pourtant haït. Bien entendu avec la Verte et Argent ce n'était pas qu'une simple constatation neutre, le brun pensait qu'elle était belle de surcroît car l'élégance ne fait pas la beauté, il suffisait de voir aux siècles passés tous ces hommes à perruque parfois gras comme des dindons qui avaient certes beaucoup de classe mais aucune finesse dans le physique. Enfin bref, ce qui importait le plus au Survivant en ce moment c'était de se retrouver en compagnie de quelqu'un qui le bougeait un peu, n'hésitant pas à le piquer là où d'autres s'aplatiraient comme des crêpes ou glousseraient stupidement même à ses blagues les plus nuls. Au moins avec Liliana il y avait du potentiel et de la sincérité, plus de risques de se tromper et de se faire envoyer balader mais au moins c'était agréable... Masochiste? Non juste normal, et Liliana le faisait se sentir normal, ce qui valait bien plus aux yeux de Harry que cette description de l'amitié ou de l'amour qui dit que l'on sent être la personne la plus importante au monde. Lui, il fallait juste le faire descendre de son piédestal involontaire.

A peine eut-il pensé à cela et aux aventures qui risquaient de lui tomber dessus avec cet objet que tenait Liliana qu'un garçon les rejoignit, et fit rapidement la bise à Liliana qu'il ne semblait décidément pas apprécier. Qu'est-ce que c'était que cette histoire de main délicate? Une gifle probablement; il n'y avait pas besoin d'être le fils caché de Einstein pour le deviner... Quant à cette histoire de chemin, cela signifiait qu'il s'était passé quelque chose entre eux auparavant, enfin pas spécialement du type intrigue amoureuse mais peut-être une rivalité qui sait? Enfin bon, tout ça ne regardait pas Harry, et ce jusqu'au moment ou le sorcier s'adressa à lui sans finesse. Non pas que l'Animagus en possédât une très élevée, mais il avait quand même un minimum de savoir vivre lui, et il s'était éduqué seul alors...

-Bonjour aussi... Et quant au reste c'est gentil mais je préfère me faire une idée des gens que je côtoie moi-même, comme un grand.

Pourquoi le garçon venait-il lui dire bonjour s'ils ne s'appréciaient pas? -bon d'accord c'était Liliana qui l'avait apostrophé mais le Survivant n'était pas très objectif sur le coup.- Au lieu de lui casser du sucre dans le dos ou quasiment de part ses sous entendus, l'élève n'avait qu'à laisser Liliana tranquille dans son coin, point. Bon d'accord Harry cherchait souvent Drago plutôt que de le laisser traficoter avec ses copains mais là c'était différent non? Et puis le sorcier trouvait ce Clyde très hypocrite de faire une bise à Liliana, tout ça pour "l'insulter" implicitement après. Pourquoi ne pas la saluer de loin pour répondre à son interpellation et partir ou simplement déclarer que cela ne servait à rien qu'ils se parlent en mettant les formes? Non décidément ce comportement ne plaisait pas du tout au Survivant, ce dernier ne dit rien cependant car tout ceci n'était point son affaire, il avait parlé son quota et ne comptait pas s'immiscer plus là-dedans.

Les paroles de Liliana, mystérieuses tout comme la belle jeune fille en elle-même ne manquèrent pas d'attiser la curiosité du Survivant qui tâcha de retenir celle-ci mais se décida finalement à parler.

-Remis de quoi si je puis me permettre?

De toutes manières si la Serpentarde ne souhaitait pas répondre elle pouvait ne pas le lui permettre en lui le disant ou en le regardant de telle façon qu'il comprenne que c'était un secret. Oh et puis elle n'avait qu'à pas lancer des petites phrases étranges, pernicieuses et mystérieuses qui donnaient envie d'en savoir toujours plus... C'était bien une journaliste ça. Donner un titre alléchant pour pousser les gens à se mêler d'affaires qui n'étaient pas les leurs. Sacrée Liliana...

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Dim 16 Jan - 13:12:35

Harry la faisait rire. Il avait bien cerné la menace qui planait au-dessus de sa tête s'il osait venir à sa vente aux enchères sans daigner porter La marque qui devait être mise en valeur. Elle acquiesça, signifiant par ce geste qu'il avait bien raison de lui céder pour préserver sa motricité. Elle lui adressa un sourire ravi lorsqu'il lui proposa son aide. Une paire de main en plus ne serait pas du luxe, avec la pile de paperasse qui s'accumulait dans le local de la Gazette. Quelques connaissances et des pigistes lui avaient jusqu'alors prêté main forte mais il y avait tant de dépêches qui parvenaient à son bureau, tant de propositions d'articles plus ou moins valables qu'elle perdait elle-même énormément de temps pour écrire. Ces derniers jours, elle n'avait pu poser un seul mot sur le papier. Elle rapportait des articles bourrés de fautes à corriger, d'abominables parchemins remplis d'inepties qu'elle se devait de lire un à un et de classer dans la liste des "à publier" et des "à brûler dans les plus brefs délais". C'était une véritable corvée.
- C'est très gentil de te proposer, mais je te préviens, ce ne sera pas une partie de plaisir. Si les fautes d'orthographes et les papiers mal rangés ne te font pas peur, j'accueillerais ton aide avec plaisir.
Quant au compliment que lui lançait Potter, elle fit mine de ne pas l'entendre et lui adressa un regard malicieux avant de se réchauffer d'une nouvelle gorgée de café.
- La patience est une vertu Harry, tu verras bien ce que je revêtirais en temps voulu. Tout comme moi, d'ailleurs, car comme je te l'ai dit, je ne suis encore sûre de rien.

La conversation fut abrégée par la sortie de Clyde. Liliana mis son plan en exécution sans la moindre gêne, feintant pour le plus grand malheur du capitaine des Serpentard qu'aucune ambiguité ne s'était produite entre eux. L'adolescent semblait se ronger de frustration et de jalousie à la vue du Survivant à la table de la belle, mais c'était pour elle une bonne chose. S'il s'imaginait quoi que ce soit entre Harry et Liliana, elle serait débarrassée d'un prétendant grossier et dépourvu de la moindre subtilité. C'était un gentil garçon, dans le fond, mais qui n'attirait en rien la demoiselle. Il manquait sérieusement de finesse et ses muscles ne compensaient pas ce trou déplorable dans sa personnalité. La provocation ne manqua pas de faire réagir Harry, qui pris sa défense aussi férocement que s'il s'apprêtait à mordre le pauvre garçon. De son côté, elle n'en avait pas pris ombrage. C'était une attitude qu'elle comprenait et qu'elle avait souvent vécu lorsque son comportement dérangeait. Elle s'en amusait et c'était avec enthousiasme qu'elle se rassit à sa table, heureuse d'avoir pu glisser l'enregistreur dans la poche de l'élève de Salazar sans qu'il n'en remarque rien. Si tout se passait bien, il suffirait d'un accio dans la nuit pour récupérer son précieux objet avec tout ce qu'il contenait. Ou alors, un dernier rapprochement. Cela serait moins risqué que de faire voler un mystérieux objet de la poche de Clyde jusqu'à son propre dortoir. Cependant, pour émettre l'hypothèse de se rapprocher à nouveau du Serpentard pour lui reprendre son bien, il fallait ne pas le perdre de vue. Ce serait une entreprise aussi ennuyeuse que risquée. Elle termina lentement sa tasse, plongée dans ses réflexions, sans daigner d'abord répondre à Potter. Elle n'était pas vraiment sûre de vouloir raconter comme et surtout pourquoi elle avait asséné au jeune homme une gifle dont il se rappellerait encore longtemps.
- Et bien...
Commença-t-elle en posant sa tasse.
- Clyde a essayé de m'approcher de trop près alors que je n'y étais pas disposée, si tu veux tout savoir. Je crois qu'il est un peu jaloux de te voir auprès de moi. Sourit-elle. Mais tout cela n'a pas d'importance, ce qui importe, c'est que j'ai obtenu ce que je voulais.

Encore des paroles mystérieuses. Liliana se plaisait à aiguiser la curiosité du Gryffondor à son égard et à aiguiller ses propos de sorte à ce qu'il lui pose les questions qu'elle désirait entendre. Si sa petite manoeuvre était sensée être secrète, elle faisait assez confiance à Harry et sa personnalité cachotière pour garder derrière ses lèvres closes ce qu'elle lui dirait.
- Tu veux reprendre quelque chose à boire, ou on sort prendre l'air ?
Ajouta-t-elle avant qu'il n'ait pu prononcer un seul mot.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Dim 16 Jan - 18:32:35

-Rien ne me fait peur ou presque, mais certainement pas des fautes d'orthographe ou du bordel

Répondit Harry bravache, du moment que Liliana ne lui demandait pas d'aller interviewer les gens, ce qui l'inquiétait en revanche réellement le sorcier serait heureux de l'aider... Il allait passer journaliste quoi, lui Harry Potter qui les voyait comme des ennemis, ah c'était la meilleure! Mais bon si ce n'était que pour ranger et puis Liliana écrivait souvent des choses intéressantes du peu qu'il avait pu lire. Il y avait quelques scoops façon paparazzis mais bon, le reste était tout à fait honorable et puis en étant de l'autre côté de la barrière qui sait s'il n'aurait pas harcelé les célébrités ou autres en les traitant d'égoïstes lorsqu'ils ne voulaient pas répondre? Après tout certains en vivaient et son refus les mettaient dans l'embarras. Le jeune sorcier se surprit à changer un peu de point de vue, jamais il n'avait vu les choses ainsi mais l'embarras de Liliana lui rappelait que les journalistes en herbe comme professionnels étaient des êtres humains avant tout. Il y avait les pourris et les biens, lui-même avait tendance à trop stigmatiser et il faudrait guérir cette vilaine tendance assez vite.

-Oui ô grand maître

Le jeune homme sourit amusé, il aurait bien fait référence à maître Yoda mais songea que Liliana, sang pur ne pourrait certainement pas savoir qui était ce personnage fictif. En échange le Survivant imita l'élève samouraï qui écoute son professeur ou un philosophe, voir le jeune apprenti d'un grand mage. Quoiqu'il en soit, amusé de la voir lui enseigner la patience qu'il reconnaissait ne pas avoir, le Gryffondor osa prendre une gorgée de chocolat, cette fois ce dernier était parfait, à croire que la victoire refroidissait suffisamment le breuvage pour qu'il soit bu. Harry se rassit confortablement dans sa chaise, haussant un sourcil lorsque Liliana lui parla de la jalousie de ce Clyde, mais aussi en ce qui concernait la suite de ses paroles.

-Ce que tu voulais? ça n'aurait pas un rapport avec l'objet dans ta main juste avant?

Le sorcier eut un petit sourire, il était assez malin pour faire le lien et regrettait du coup de ne pas avoir bien regardé ce que c'était. Néanmoins sa nature secrète le poussait à respecter celle des autres. Il bousculait un peu la Serpentarde pour s'amuser plus que pour espérer une réponse... Il savait de toutes manières que si la blonde ne souhaitait pas le mettre dans la confidence il n'en serait rien.

-Sortons

Proposa Harry d'un ton badin en ne se levant toutefois pas au cas où si Liliana n'avait fait qu'une demande polie et préférait rester assise là. Le sorcier avait quand même un minimum de politesse. Lorsqu'il jugea finalement que la Serpentarde ne voulait pas rester -au pire, en cas d'erreur il se rassirait, voilà tout.- le Gryffondor se leva, déposa des piécettes dans un petit récipient magique dans lequel elles disparurent aussitôt pour aller directement dans la caisse; Harry laissa la monnaie qui venait d'y réapparaître puis proposa sa main à la jeune fille pour qu'elle puisse se lever... Les films avaient fait son éducation de galant en herbe et il s'y essayait avec enthousiasme et amusement à la fois mais tout de même avec un minimum d'application. Liliana était une fille de haut rang, ce n'était pas n'importe qui alors... Autant faire de son mieux n'est-il pas? Et aussi faire enrager ce Clyde s'il rôdait toujours dans le coin pour les espionner. D'ailleurs à ce propos le Survivant répondit enfin à la précédente remarque de la blonde qu'il n'avait pas ignoré mais médité avant de dire une bêtise

-Quant à ce Clyde il n'a eut que ce qu'il méritait, je déteste les gens qui forcent la main. J'espère qu'il ne t'embêtera pas plus...

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Dim 16 Jan - 21:30:12

Liliana posa sa main dans celle de Harry et se leva.
- Oh, je pense que je suis tranquille pour un moment.
Sourit-elle. Elle glissa sa large cape émeraude sur ses épaules et passa derrière lui, afin de lui permettre de se montrer à nouveau galant envers elle. La neige tombait à gros flocons et les trottoirs étaient largement recouvert d'un épais manteau blanc. Le vent était léger, mais il giflait le visage d'une fraîcheur engourdissante. Des flocons cristallins s'accrochaient sur les vêtements et dans les cheveux et les élèves se rapprochaient les uns des autres pour préserver le peu de chaleur qu'il parvenaient à conserver. C'était bien la première fois que Liliana voyait autant de neige, si tôt, mais elle préférait ce froid là à celui de la pluie. La plupart des piétons se réfugiaient dans les boutiques et les cafés et la jeune femme se demanda où aller. Cela importait peu, prendre l'air lui suffisait. Elle rabattit sa capuche, glissa sa main contre le bras d'Harry et s'engagea dans l'allée principale en fixant du mieux qu'elle le pouvait l'horizon. La ville entière semblait drapée de blanc, la terre comme le ciel et on ne distinguait plus la ligne qui séparait la route de l'atmosphère. Néanmoins, les toits blancs où tombait en douceur l'épaisse poussière blanche rendaient la vue charmante. Elle regrettait cependant de ne pas avoir pris d'écharpe car la neige s'infiltrait entre le col de sa cape et sa robe.
- Tu as raison pour tout à l'heure...
Commença-t-elle en chuchotant en direction du Survivant, afin que seul lui entende ses paroles. Une oreille égarée sur autre chose que la conversation qu'elle était sensée suivre était vite arrivée et Liliana n'avait aucune envie que l'on sache quoi que ce soit de ses petites "magouilles". Ce n'était pas très légal d'écouter les individus contre leur gré.
- Ce que je tenais tout à l'heure dans la main était un enregistreur à papote, un outil de journaliste assez rare que j'ai... reçu, après un stage à la Gazette du Sorcier. Il paraîtrait que Clyde profiterait de son statut de capitaine pour s'enrichir... Si je ne fais rien pour en savoir davantage et que cela finît par se savoir, on m'accusera d'avoir fermé les yeux et je ne peux pas me le permettre. Ma crédibilité risquerait autrement d'en pâtir. Je ne voudrais pas qu'une telle erreur nuise à l'objectivité que je me targue d'avoir.
Elle attrapa le col de sa capuche et le rabattit sur sa gorge en regardant ses semelles s'enfoncer dans la neige et se tût un instant. Elle réfléchissait à la meilleure manière de récupérer son précieux outil.
- Je l'ai glissé dans la poche de Clyde alors que je l'approchais pour l'embrasser. Maintenant, tout ce qu'il me reste à faire, c'est d'attendre, puis de le récupérer. Ce sera certainement le plus délicat. Mais une fois que je l'aurais en ma possession, je saurais tout ce qu'il aura dit depuis qu'il est sorti des Trois-Balais.

Liliana était fière d'elle, et son sourire orgueilleux en témoignait, malgré le fait qu'elle ne soit on ne peu moins sûre de la suite des évènements. La Serpentard était meilleure en improvisation qu'en stratégie avec plan détaillé préparé à l'avance. C'était son talent en même temps que sa faiblesse. Son don pour ne pas s'angoisser de ce genre de choses lui permettaient pourtant de se sortir d'affaire, la plupart du temps. Elle avait donc le coeur léger et marchait à grandes et fluides enjambées, confortablement installée au bras du Survivant. Elle ralentissait seulement lorsque la marche se faisait plus difficile sur la neige déjà foulée et durcie sous la semelle des centaines d'élèves qui avaient déjà emprunté ce chemin.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Lun 24 Jan - 16:57:37

[HJ: désolé j'ai eu un énorme trou d'inspiration Sad , même là ça ne me parais pas super, pourtant je me suis appliquée Sad ]

-S'enrichir... Hum, et tu as une idée de comment il s'y prendrait?

Le jeune homme ne releva rien en ce qui concernait l'enregistreur, il ne savait pas très bien si c'était une preuve recevable devant un "tribunal" mais à l'occasion; un journal pouvait très bien servir pour porter une accusation et ruiner la réputation de quelqu'un et ça suffirait aussi pour les professeurs, sans nul doute. Indubitablement Harry en vint au fait de songer qu'il avait bien de la chance d'avoir Liliana en alliée plutôt qu'en ennemie, c'était une finaude, une rusée et mieux valait éviter de trop l'énerver afin qu'elle ne déverse pas son ire sur lui. Le Gryffondor quant à lui avait un sens de l'honneur très élevé mais il était vaguement éloigné des règles d'éthique normales aussi; n'était-ce pas lui qui avait prit l'apparence de Goyle en deuxième année pour espionner Drago? Le coup de l'enregistreur était plus malin et moins risqué car même si le garçon le découvrait, il n'aurait aucune preuve de son appartenance à Liliana, alors que lui Harry, s'il avait été piégé aurait pu le payer très cher. Le sorcier sourit à la Serpentarde, de plus en plus largement au fur et à mesure qu'il redessinait dans sa tête le plan parfait de la belle blonde. Oui vraiment, elle pouvait se sentir fière d'elle et ce n'était pas le Survivant qui passait son temps à flirter avec les limites et les règles qui allait l'enguirlander... Autant frapper un ennemi à terre le dérangeait, autant l'espionner ne l'embêtait pas le moins du monde; il faut dire que Harry avait aussi son côté Serpentard.

Retirant son écharpe, comme Liliana l'avait fait pour lui lors de leur première rencontre, il lui l'offrit, ceignant donc le cou de la jolie journaliste d'un tissu écarlate qui rappelait inévitablement mais de façon involontaire la maison des Gryffondors, le parallèle par rapport à leur précédente rencontre était assez troublant et amusant à la fois.

-Une fois que ce Clyde sera prit la main dans le sac, ce dont je ne doute pas, comment compte tu procéder? Tu vas écrire un article n'est-ce pas? Et pour diffuser l'enregistrement audio?

Le sorcier était curieux de connaître la suite des événements, il eut un petit sourire en coin avant de se jeter dans la bataille... A croire que ses aventures et ennuis lui manquaient lors de ses trop rares journées de calme.

-Si tu as besoin d'aide, je me ferai un plaisir de le faire... Je n'aime pas les tricheurs.

*Et j'aime bien l'action, et puis toi aussi sans doute un peu.*

Songea l'Animagus avec malice; il se demandait, sans doute pour la première fois ou presque, où les choses le mèneraient sans aucune angoisse. A vrai dire, la situation l'amusait plutôt, même s'il prenait au sérieux le cas de Clyde qu'il voulait attraper. Ce garçon avait-il un ou une complice, une "Bonnie" en guise de duo infernal? Toutefois, sachant que Liliana était une sang pur, le sorcier n'usa pas de cette référence, peu sûr que la jeune fille en ait entendu parler.

Harry tourna à gauche, sans se décider pour un magasin ou pour un autre; avouons le, se promener sans but ne le dérangeait pas, pour une fois que la vie ne le dirigeait pas par le bout du nez... Le sorcier se plaisait à errer dans le village sans objectif particulier. Toutefois il s'arrêta finalement devant le magasin de farces et attrapes pour demander d'un signe de tête implicite à Liliana si quelque chose pourrait les aider à coincer Clyde avant de s'exprimer plus clairement et à intelligible voix.

-Quelque chose d'utile pour la suite des opérations en vue?

Le Survivant se mit lui-même à guetter un éventuel objet utile avant de reprendre la parole, s'étonnant de ces confessions.

-Quand j'avais 12 ans, Ron et moi nous avons prit du polynectar que nous avions fabriqué avec Hermione, on s'était transformé en Crabble et Goyle pour espionner Malefoy que l'on pensait être l'héritier de Serpentard.

L'adolescent sourit, Liliana avait une classe de moins que lui mais il avait redoublé, elle ne devait donc pas encore être à Poudlard mais qui n'avait pas entendu parler de cette affaire? L'école avait failli fermer ses portes alors... Le sorcier eut un petit sourire en se rappelant quelques uns de leur plans "foireux" comme disent les jeunes de maintenant, sorciers comme moldus... Sûr qu'ils avaient eu une chance insolente dans la plupart des cas.

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Ven 28 Jan - 14:00:59

Rester appuyée contre Harry permettait à Liliana d'équilibrer sa démarche malgré la neige qui rendait toute procession parfois cahoteuse. Elle était à présent concentrée et sur ses pensées, et sur leur chemin afin de ne pas glisser malencontreusement. Elle avait bien des moyens de piéger Clyde. Un article de la Gazette ferait inévitablement perdre de la crédibilité à l'équipe des Serpentard et, après les évènements de l'année précédente, la jeune fille n'avait aucune envie d'abaisser les Vert et Argent au grade de corrompus. Il pourrait y avoir une autre solution...
- Clyde compte accepter dans l'équipe qui aura le portefeuille assez rempli...
Murmura-t-elle en direction du Survivant, afin que nul autre piéton n'entende ce qu'elle venait de révéler.
- Je ne vais pas diffuser l'enregistrement audio, je n'en ai pas les moyens et je ne vais pas contacter une radio locale pour si peu. Et puis, ma maison écope d'une assez mauvaise réputation, particulièrement depuis l'année dernière et je ne voudrais pas en rajouter une couche. Je pensais bien faire un article, oui, mais... C'est délicat comme situation.

Écrire un article ne lui semblait être plus la meilleure idée. Elle pourrait réveiller une animosité trop fraîchement apaisée en manquant de subtilité et de prudence. Mais Clyde devait savoir à tout prix que quelqu'un était au courant de ses magouilles, et que cette personne était prête à détruire ses projets pour l'honneur de leur Maison.
Une attention du Gryffondor la coupa un instant dans cette réflexion. La Serpentard observa Harry nouer l'écharpe autour de son cou et s'amusa à observer les regards interloqués de ceux qui passaient sur leur chemin. Deux filles se tournèrent l'une vers l'autre pour chuchoter d'un air empreint d'une gravité mêlée de curiosité tout en leur jetant des oeillades indiscrètes, avant de passer leur chemin d'un pas pressant.

- Je crois que tu viens de faire jaser le quidam.
Sourit Liliana, tout en sortant sa baguette de sa poche. Elle la posa sur l'écharpe qui prit instantanément une couleur écru.
- Ce n'est pas que je suis contre l'idée de porter tes couleurs Harry, mais ça jurait trop avec le vert.
S'amusa-t-elle en lui jetant un regard pétillant.
- Merci de me proposer ton aide mais fais attention, je risquerais de t'attirer des ennuis pour de bon !
Elle savait que ce ne serait pas l'argument qui ferait ralentir Harry, au contraire. Elle lançait cette remarque plutôt comme un défi, une invitation à recommencer ses petites aventures avant que le monde adulte ne l'appelle. Il ne restait plus beaucoup d'années à Liliana pour profiter de la liberté qu'offrait Poudlard, encore moins à Harry.
Son regard se reporta sur les devantures des boutiques, tandis que le fil de ses réflexions se reconstituaient petit à petit dans son esprit. C'était décidé, elle n'écrirait un article que si elle n'avait pas le choix.
Harry attira son attention sur la vitrine de la boutique de farces et attrapes. Doutant d'y trouver quoi que se soit d'utile pour ses affaires, elle haussa les épaules en faisant la moue. La plupart des objets magiques entreposés dans le local n'étaient bons que pour les petites farces des élèves en mal d'imagination. Elle n'avait pas besoin d'un gadget d'amateur, d'autant plus qu'elle doutait de plus en plus du besoin d'être absolument discrète pour récupérer l'enregistreur à papote. L'anecdote que lui racontait Harry lui insufflait l'idée totalement inverse, celle de se révéler au grand jour à Clyde pour le forcer à marcher droit.

- Je crois que j'ai une idée... Tu voudrais bien me servir une dernière fois de garde du corps, Harry ? Je crois qu'une petite leçon entre Serpentard s'impose.

Elle savait enfin ce qu'elle allait faire. Ravie, elle se tourna face au Survivant. Ses sourcils se haussèrent au dessus de ses yeux, accentuant la malice qui se lisait sur son visage.
- Il faudra le retrouver d'ici la fin de l'après-midi, l'idéal serait qu'il soit seul. J'utiliserais un accio pour récupérer l'enregistreur et il ne pourra pas faire autrement que remarquer qu'un objet a été récupéré de sa poche. Il me demandera inévitablement des comptes, mais avec la preuve de ses petites magouilles sur l'enregistreur, je crois qu'il abandonnera l'idée de se faire payer par les potentiels joueurs sans même que je ne fasse d'article. Si je révélais cela, il perdrait sa place de capitaine et risquerait même l'exclusion. Ce n'est pas le plus malin des Serpentard mais il n'est pas assez stupide pour agir comme bon lui semble, envers et contre tout. Qu'en penses-tu ?

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Sam 29 Jan - 15:07:47

-Je fais jaser depuis que j'ai un an, j'ai l'habitude.

Fit-il en lançant un regard noir aux deux jeunes filles qui filèrent droit par la suite. Pas sûr qu'elles jasent beaucoup celles-là ou bien la petite frayeur offerte empirerait les discussions, ça dépendant, il avait une chance sur deux mais quelle importance? Même en haïssant sa célébrité, le Survivant doutait un jour de pouvoir passer inaperçu du coup, autant s'y faire. Lorsque la Serpentarde changea la couleur de son écharpe, l'Animagus eu un petit froncements de sourcils, faisant mine d'être vexé; en réalité il était plutôt amusé par les ressources infinies de cette jolie blonde qui décidément, en avait dans la tête. Contrairement à Ginny, celle-ci n'essayait pas de le cadrer sans arrête, de le protéger dans une boîte de coton pour éviter la moindre égratignure. Une boîte si confortable soit-elle restait une cage et le Survivant détestait ça. Liliana quant à elle le défiait, ce n'était peut-être pas la meilleure chose pour lui qui avait déjà l'esprit un peu trop aventureux mais ça lui plaisait beaucoup.

-Pour de bon? Vraiment? J'ai hâte de voir ça...

Sa manière d'accepter de l'aider malgré les conséquences. Chopper un capitaine sur la faute le tentait réellement et Harry avait très envie de remettre de l'ordre dans la tête de ce garçon qui gâchait ce magnifique sport. La proposition de Liliana le laissa pantois, c'était simple, audacieux et très astucieux. Le sorcier laissa finalement la place à la malice, le coin de ses lèvres s'étirant en un petit sourire moqueur à la James Potter qui faisait somme toutes très Serpentard. Il était ravie de voir que la belle savait où elle allait. C'était bien beau de vouloir coincer quelqu'un et faire cesser la corruption mais il fallait aussi agir et quoiqu'on puisse penser de l'animagus, il préférait quand même qu'il y ait un plan, si minime soit-il. L'idée d'assister à la scène, que tout se produise en face à face l'amusait beaucoup. Il avait hâte de voir tout ça. Au moins l'adversaire ne serait pas prit en traitre et rien ne se ferait dans le dos de manière hypocrite; tout ce qui plaisait au Gryffondor qui aimait l'action. Ils allaient bien s'amuser oui, et quelque part voir que Liliana acceptait non seulement son aide mais la sollicitait aussi le flattait bien qu'il soit du genre modeste.

-Une petite leçon entre Serpentards? Humm... Et j'ai le droit d'y assister, pour rien au monde le loup ne raterait un duel entre reptiles mon amie.

Le jeune homme eut un petit sourire énigmatique et seule Liliana pouvait comprendre pourquoi au lieu de dire lion, il avait dit loup. Harry se délecterait sûrement de la perdition de Clyde, il détestait tant les traitres et tricheurs que cela le faisait devenir un peu Vert et Argent à son tour. La phrase de Liliana signifiait-elle que cette dernière le considérait un peu comme appartenant à sa "maison"? En tout cas; tout ça promettait d'être vivifiant et très intéressant, sans parler du côté éducatif de la chose. Oui, c'était parfait pour éveiller un peu les réflexes engourdis, un règlement de comptes dans la neige, ça laisserait ses empreintes.

-J'en pense que vous êtes une véritable couleuvre ma chère, moins de venin en apparence que les autres mais ô combien plus astucieuse et intéressante.

Conclut le Gryffondor avec un éclair de malice dans le regard. Le jeune homme qui s'était alors attardé sur la boutique de farces et attrapes la négligea. La blonde avait raison sur toute la ligne; pas besoin de gadgets, un bon sorcier devait faire confiance à sa baguette et se passer de potions ou autres artifices, ce serait d'autant moins risqué... Au moins le gadget qu'ils n'avaient pas ne risquerait pas de les lâcher au dernier instant.

-Peut-être devrions-nous même pousser plus loin et exiger sa démission, je ne le trouve pas digne d'être capitaine même tenu par le chantage. La punition n'en sera que plus justifiée...

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Mer 9 Fév - 0:44:45

Liliana était en train de métamorphoser le héros le plus apprécié et le plus admiré de son époque en Serpentard. Le Survivant répondait avec enthousiasme au moindre de ses projets, jusqu'à l'élaboration naissante d'un plan légèrement sournois et illégal. Avoir Clyde sous sa coupe lui conférerait bien des avantages. Celui de maîtriser un domaine qui ne la concernait pas à priori, mais aussi de diriger le garçon dans le sens qu'elle désirait. Si elle avait un ami à placer dans l'équipe, nul doute qu'elle en profiterait, si tenté que le-dit ami ne risquait pas de ridiculiser les Serpentard sur un balais. Elle ne pensait pas encore forcer Clyde à déposer sa démission. L'adolescent était sans conteste un joueur de talent et qui, malgré ses travers, saurait motiver son équipe et la faire travailler de sorte à remporter les prochains matchs. Elle ne doutait pas de cette qualité et savait qu'il était travailleur et ne rechignait pas à la tâche. Peut-être même que, malgré l'argent, Clyde saurait choisir des joueurs corrects pour son équipe, mais elle ne pouvait laisser passer la duperie, ni prendre le risque de voir sa Maison se retrouver avec une équipe de bras cassés.
Pendant qu'elle se faisait ces réflexions, Harry s'étonnait encore de sa perspicacité et lui adressa un nouveau compliment, auquel elle répondit par un clin d'oeil enjoué. Bien qu'elle ne soit pas du genre à s'émoustiller au moindre mot agréable, elle aimait la flatterie autant, si ce n'était plus, que toute autre. Un sourire malicieux s'étendit sur ses lèvres tandis que son regard se perdait une dernière fois sur les façades des bâtiments.

- Je sais, on perd à ne pas me connaître...
Susurra-t-elle avec un semblant d'orgueil. Elle rabattit un pan de l'écharpe d'Harry contre une parcelle de sa gorge encore dénudée tout en pensant au froid qui ne ferait que s'éterniser et en tentant, malgré sa rêverie diffuse, de se concentrer sur les propos que tenait le Gryffondor. Démettre Clyde de ses fonctions était une idée, certes, mais elle ne lui semblait pas être la plus judicieuse. En se faisant, elle perdrait trop vite l'avantage sur lui, et Merlin savait quels bienfaits elle pourrait en tirer. Liliana hocha la tête. Non, elle pourrait le forcer plus tard, si le Serpentard refusait de coopérer ou s'il cherchait de nouveau à profiter de son statut pour tromper ses congénères. Pour le moment, mieux valait ne pas se montrer si catégorique. Après tout, ce n'était qu'une petite magouille de plus parmi le palmarès saisissant des Vert et Argent... Rien d'assez grave pour menacer exagérément Clyde et s'en faire une bonne fois pour toute un ennemi. Il y avait des affaires bien pires qui s'étaient produites et certainement autant chez les Rusés que sous le blason des autres Maisons de Poudlard.
- Oh, laissons-lui une chance. Je ne voudrais pas m'en faire un adversaire, surtout pas en ce moment. Avec Darla qui me tourne autour, je n'ai pas envie de lui offrir un nouvel allié sur un plateau d'argent... Il va falloir se montrer plus doux avec lui, assez pour qu'il se dise qu'entre Serpentard, c'est de bonne guerre !

Darla. Pourquoi ce prénom avait-il terminé dans sa bouche ? La jeune femme se renfrogna instantanément en repensant à leur dernière "entrevue" et les inévitables conséquences qu'elle allait engendrer. Elle savait pertinemment malgré le vague espoir qu'elle entretenait, que Steadworthy ne lâcherait pas prise comme cela. Pourquoi lui en voulait-elle à ce point depuis six ans ? Liliana n'en avait aucune idée, cependant, à force d'acharnement elle avait convaincu la blonde de lui vouer une haine égale. Si aujourd'hui le mauvais coup de l'article dans la gazette était resté impuni, elle savait que Darla réussirait à s'en venger un jour ou l'autre. Tout ce que pouvait faire Liliana, c'était retarder l'heure de cette vengeance en demeurant sur ses gardes. Elle avait déjà eu de la chance que d'autres membres de la famille ne lui soient pas tombé dessus. Maintenant que l'affaire s'était de nouveau révélée au grand jour - et cette fois, en aucun cas par ses soins - elle craignait de plus gros ennuis.
Liliana avait découvert récemment que le géniteur de cette Lilith avait été mis en examen pour fraude. Aurait-elle agit de la sorte, à l'époque, si elle avait imaginé que l'affaire porterait autant ? Sous l'impulsion de la rage, la jeune Vanloock se doutait que oui. À ce moment de l'année, elle n'avait plus rien à perdre. Sa fierté, son orgueil, son confort avaient été anéantis et le moindre de ses plaisirs anéantis par le poids de la guerre et des inimitiés qui s'étaient accumulés contre elle et son sang impur. Aujourd'hui, la guerre était finie. Liliana pouvait de nouveau espérer trouver plaisir à la vie, plaisirs dans des petites et grandes choses qui étaient devenues si fades, amères et ineptes l'année précédente. Elle entrevoyait la lumière au bout de l'obscur tunnel qu'elle terminait de traverser. Rien n'avait encore reprit sa saveur originelle mais, enfin, elle apercevait à nouveau quelques couleurs. Darla était l'être noir qui s'élevait entre elle et la lueur d'espoir, obstacle mouvant et obstiné s'imposant à chaque pas sur son chemin.

- Non, restons bons enfants. Cela pourrait nous préserver de quelques désagréables dérives.
Murmura Liliana pour elle-même, la voix blanche.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Dim 20 Fév - 10:29:47

-Très bien

Répondit-il sans résister. Après tout Liliana était plus au fait du caractère de ce garçon et mieux valait en effet qu'elle n'offre pas à son ennemie, un allié potentiel. Le jeune sorcier lui trouva un air un peu maladif tout comme sa voix blanche. Le Gryffondor peina même à comprendre ses paroles puisque sa cadette semblait parler pour elle même. Le Survivant se tourna vers elle après avoir regardé son reflet dans une vitrine; présentement la blonde paraissait aussi pâle que cette image dans les carreaux. Avait-elle peur de Darla? C'était possible, après tout la colère était souvent engendrée par ce sentiment et le Survivant avait combattu toute sa vie autant poussé par la crainte que par la haine ou l'amour. Tout était possible, tout était mêlé pour donner un cocktail explosif.

-Ne t'en fais pas, tout se passera dans le meilleur des mondes. On va faire comme tu as dis

Lança-t-il d'un ton calme quoique pas trop éthéré non plus car le but n'était pas de couver Liliana. Harry l'avait vu à l'oeuvre, elle avait assez de force pour tenir seule ou presque debout. Il n'était là que pour assurer ses arrières et ne devait pas trop se mettre en avant. Le jeune sorcier avait comprit son rôle et demeurait assez discret et effacé, l'assurant juste que lui ne déraperait pas... Enfin sauf si Clyde s'en prendrait ouvertement à la blonde mais ce dernier semblait trop lâche pour ça. Quoiqu'il fallait se méfier des apparences! Un serpent c'est juste un long tuyau mou en apparence mais en réalité c'est bien plus, et c'est naturellement bien pire or ce félon, ce traitre au sport était un cobra royal. Quoique... C'était lui faire un peu trop d'honneur car cet animal avait quand même une certaine classe. Dressant l'oreille l'Animagus se posta un peu en arrière, le but étant de couvrir Liliana sans non plus s'imposer. Entendant alors des pas et sentant comme une effluve connu grâce à un sérieux coup de vent sifflant... Le jeune homme fit un signe à la Verte et Argent. Son odorat était moins aiguisé que sous sa forme animale, cependant cette bourrasque avait apporté son lot de parfums et Harry concentré avait su distillé celui de Clyde. Il y avait aussi le fait qu'il s'attendait déjà à sa venue et semblait passablement contrarié contre lui donc plus à même encore de se montrer attentif à son arrivée.

-Il est là.

Souffla le Gryffondor à la Serpentarde, ne tirant pas sa baguette et paraissant calme. Oui mais... Quiconque connaissait assez Harry le savait très rapide, il avait de sacrés réflexes, surtout quand il s'agissait de protéger une personne appréciée. Cela faisait-il de la Verte et Argent quelqu'un qu'il aimait bien? Certes oui. Inutile de se voiler la face. Se tenant près d'elle mais légèrement en retrait toutefois, le Survivant à côté de la belle blonde n'en imposait certainement pas par sa carrure mais il disposait quand même d'un charisme propre et d'une aura. Espérant que cela dissuaderait Clyde de faire l'idiot, ça et bien sûr le propre charisme de Liliana qu'il estimait puissant et même intimidant, le sorcier attendit la suite, parfaitement calme en apparence mais grondant de l'intérieur.

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Mar 22 Fév - 19:01:40

L'apparent optimisme de Potter visait à la rassurer, Liliana en avait conscience cependant, elle ne put s'empêcher de faire la moue. Elle avait assez vécu pour savoir que tout ne se passait jamais comme dans le meilleur des mondes et que, quelque soit l'action, aussi anodine pouvait-elle paraître, il fallait prendre toutes les dispositions pour que cela ait le moins de chance de dégénérer. Creuser une faille en Clyde qui pourrait potentiellement le conduire à Darla serait suicidaire. Aussi devrait-elle se montrer persuasive vis-à-vis de lui, montrer assez de charisme pour tuer ne serait-ce que l'embryon de l'idée de se venger. Ce serait délicat, mais Liliana était assez fine pour jouer à ce petit jeu là. À cette pensée, elle se tournait avec un sourire léger, un peu plus franc, en direction de Harry et remarqua qu'il s'était posté un peu en arrière d'elle, à la façon d'un garde du corps. La jeune femme émit un rire à peine audible et allait lui faire la remarque, quand son air sérieux l'arrêta.
- Harry ?
La sentence tomba, à la manière d'un coup de théâtre dans une tragédie grecque. Le sérieux prononcé de Harry avait quelque chose d'un loup à l'arrêt, sentant l'effluve d'un autre prédateur qui entrait sur son territoire de chasse. Cet air lui donnait un aspect animal assez étrange à observer chez un être humain. Liliana frissonna. Si la métamorphose d'un sorcier en animal lui avait toujours parut attrayante et même attirante, la réalité était au-delà de ce qu'elle s'était imaginé. Voir un homme se transformer en loup était une expérience impressionnante et effrayante. Voir un homme porter les stigmates du prédateur était fascinant et dérangeant. Même McGonagall ne lui avait jamais fait cet effet là, peut-être parce que son animagi était un chat, un prédateur, certes, mais un félin discret et moins impressionnant. Peut-être aussi parce qu'elle maîtrisait mieux sa capacité que Harry.
La Serpentard jeta un coup d'oeil par-dessus l'épaule du Survivant et constata qu'il avait raison. La silhouette de Clyde se dessinait, accompagnée de deux autres garçons aussi baraqués que lui. Ça se présentait mal. Si les deux compères le suivaient jusqu'à Liliana, elle aurait bien plus de mal à l'impressionner. La présence d'Harry serait certainement en elle-même plus imposante, mais ils ne demeureraient que deux contre trois. Tant pis, elle n'avait pas le temps de trouver le moyen de se débarrasser des deux intrus avant de perdre Clyde dans la foule. Ni d'une, ni de deux, elle extirpa sa baguette magique de sa cape et se plaça à la hauteur d'Harry. Sans hésiter, elle visa le capitaine.

- Accio enregistreur !

Aussitôt, ce fut l'agitation parmi les trois jeunes gens. Un petit objet fusa de la poche du Serpentard qui eut un sursaut d'étonnement, tandis que les deux autres se reculaient et regardaient l'objet s'acheminer jusqu'à la main tendue de Liliana. Un petit sourire aux lèvres, elle agita cette même main en signe de salut. La provocation fit mouche. Les trois adolescents s'avancèrent vers elle, mais Clyde, désireux de régler le problème seul, les arrêta à bout de bras et leur parla. Ses complices s'arrêtèrent et se concertèrent un instant avant de partir en direction du château.
- Je peux savoir à quoi tu joues ?
Argua Clyde en s'arrêtant devant elle, l'air profondément mécontent. Un sourire serein demeurait sur les lèvres de la Miss Vanloock. Elle agita l'objet sous son nez avant de le tendre à Harry et de lui faire signe de le ranger.
- Sais-tu ce qu'est cet objet, Clyde ? C'est un enregistreur à papote. Je pense que je n'ai pas besoin de t'expliquer son fonctionnement, ni à quoi cela sert. Je suis désolée d'en arriver là avec toi, mais je sais ce que tu prépares, et je ne peux pas te laisser faire au risque de compromettre ma place de rédactrice-en-chef.
- Je ne vois absolument pas de quoi tu parles.
Évidemment, il n'allait pas avouer si tôt, d'autant plus que rien ne prouvait à Liliana que des paroles compromettantes aient été enregistrées.
- Écoutes, je sais à l'avance ce qu'il y a sur cet enregistrement, une de mes pigistes m'a avertit du rendez-vous à la Tête de Sanglier que tu as eu aujourd'hui, entre tes deux compères et quelques autres. Je sais que tu compte embaucher tes joueurs seulement s'ils te paient assez bien et que ce rendez-vous fixait le montant de l'admission à un poste dans l'équipe. En un sens, je m'en fout complètement, mais comme je le sais et que je suis moi aussi de ta Maison, je suis dans une position bien désagréable. Soit je me tais et je cours le risque de passer pour complice de tes agissements, soit je le révèle dans la gazette. Là, tu serais renvoyé de ton poste tandis que moi je conserverais le mien, mais notre Maison aura encore été ternie et au vu des évènements de l'année dernière, tu seras d'accord avec moi si je dis qu'elle n'a vraiment pas besoin de cela. J'ai donc fait en sorte de te proposer un petit compromis...

Clyde avait l'air de bouillir intérieurement. Son orgueil en avait pris un sérieux coup et Liliana imaginait aisément sa honte à s'être fait tromper par une femme et de ne pas s'être méfié d'elle alors qu'il en aurait eu toutes les raisons après l'épisode des Trois-Balais.
- Tu n'es jamais sur le chemin de quelqu'un par hasard, décidément...
Gronda-t-il en serrant discrètement les poings.
- Je te l'avais dit, je crois, une heure plus tôt.
Confessa, quant à elle, Liliana.
- Il n'y aura rien sur cet enregistrement. Je ne sais pas ce que tu veux de moi, mais tu n'obtiendras rien ! Tu m'as vraiment pris pour un con jusqu'au bout...
- Non Clyde, je crois que c'est plutôt l'inverse.
Rétorqua Liliana d'un ton grave, comme si cette constatation la touchait profondément. Une expression désolée et contrariée passa sur son visage l'espace d'une seconde, assez vite pour paraître sincère, juste assez longtemps pour être remarquée. Une fois dans un rôle, elle se révélait être une actrice hors-pair.
- Ce que je constate, c'est que tu t'es moqué de moi. Tu as essayé de te rapprocher de moi pour pouvoir faire tes manigances dans mon dos ou, si je le remarque, sans rien dire aux autorités compétentes.
Ce fut au tour de la colère de passer en un éclair dans ses yeux, avant que la jeune femme ne se détourne et ne fasse quelque pas en rond, comme en proie à un trouble difficile à contenir.
- Je trouve ça dégueulasse.
Cracha-t-elle d'un ton sifflant. Elle se demanda l'espace d'un instant ce que Harry pouvait penser de sa petite prestation, mais elle ne devait pas s'en soucier si elle ne voulait pas laisser s'ouvrir une brèche qui dévoilerait son mensonge. Chez Clyde, la colère fit place au trouble et il recula d'un pas. Il craignait, comme tous les autres adolescent mâles, l'éclat soudain et dévastateur de la colère de celle qu'il avait convoité.
- Mais c'est pas vrai ! Je n'aurais jamais fait ça, tu me prends pour qui ? Et puis je te rappelle que c'est toi qui m'en as collé une la dernière fois !
- Et j'ai bien fait.
Bouda-t-elle en croisant les bras et en se rapprochant de Harry.
- Et puis je peux savoir ce qu'il fait là-dedans, lui ?
- Il est mon témoin, en quelques sortes. Si jamais l'enregistrement venait à disparaître, il y aura une deuxième paire d'oreilles qui l'aura écouté. Ce sera, je pense, assez crédible aux yeux de McGonagall pour sévir. D'ailleurs, si on l'écoutait tous ensembles ?
La jeune femme tendit la main à Harry et la releva d'un air intrigué lorsque le jeune homme l'en empêcha en la tirant par le bras.
- Non !

Maintenant, elle était sûre qu'il contenait bel et bien des choses intéressantes à écouter. Clyde amena de force Liliana vers lui et sortit sa baguette magique sous l'oeil interloqué de cette dernière. Il la pointa sur sa gorge et avisa Harry du regard.
- Rends-moi l'enregistreur où je te jure que j'envoie ta petite chérie en aller direct à l'infirmerie.
- Tsss... Tu es ridicule, Clyde. Je savais que tu m'utilisais depuis le début. Tu n'as même pas la fierté de te montrer fair-play et de te...
- Tais-toi...! Lâcha-t-il en appuyant sa baguette un peu plus profondément dans sa peau.
- ...De te rendre à l'évidence. D'autant plus que moi, malgré ma rancune, j'ai la noblesse de ne pas désirer te faire renvoyer de l'équipe.
Elle l'exaspérait, elle en avait parfaitement conscience. Cela l'amusait profondément. Elle adressa un regard tranquille à Harry, attendant sa réaction, sûre qu'il ne commettrait pas la bêtise de donner à Clyde ce qu'il désirait.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Mar 22 Fév - 19:37:24

Harry écoutait la conversation sans broncher, presque trop tranquille parmi toute cette agitation autour de lui. Levant les yeux vers les deux garçons baraqués qu'avait amené Clyde, il eut un petit sourire moqueur à leur égard. Tout ça lui rappelait les fanfaronnades de Drago qui lui au moins avait assez de classe pour ne pas se donner en spectacle comme le faisait le Serpentard crachant sa colère. Quant à Liliana elle était si parfaite dans son rôle que le Survivant abandonna l'idée de déceler le vrai du joué, il se contenta de rester sagement à sa place, enregistrant à toutes vitesses les mots échangés. Le jeune homme savait que les souvenirs pouvaient donner des indices en cas d'un piège ou fournir des preuves si jamais les choses se retournaient contre eux et qu'ils étaient accusés. Pour le moment l'Animagus demeurait stable, il ne voulait pas intervenir car c'eût été une insulte envers Liliana. Lorsque l'enregistreur fut entre ses mains, le sorcier le garda sur lui, il savait qu'un accio pouvait le surprendre sinon, alors quitte à avoir 5 doigts pris, autant protéger le bien de la Serpentarde. Quant aux deux baraqués, ils avaient quitté la scène semblaient-ils mais en réalité Harry sentit leur présence derrière lui. Le flair et l'instinct, c'est bien, c'est pratique...

- Et puis je peux savoir ce qu'il fait là-dedans, lui ?

-Et eux, que font-ils ici?

Fit-il, signalant ainsi qu'il avait comprit le tour de passe passe du retour des deux homme de main de Clyde. Pour la première fois depuis la rencontre, le Survivant parla, laissant claquer ses paroles prononcées sur un ton glacial, le tout avec un air détaché; comme si tout ça ne l'inquiétait guère ou ne le regardait pas tellement... Voir qu'il pensait être dans son bon droit. Harry n'était pas fait pour jouer les gros bras avec sa carrure légère mais son regard était son passe-droit pour les frissons dans le dos de ses adversaires, pour une lueur inquiète et vacillante dans leurs yeux. Ce cadeau maternel en imposait, il n'était pas qu'esthétique et le Gryffondor avait apprit à l'utiliser en même temps que la vie s'était chargée de lui enseigner à calmer son impulsivité habituelle. La menace de leur adversaire le fit légèrement flancher, il ne voulait pas qu'on fasse du mal à Liliana; son attachement à ses proches était toujours son point faible... Néanmoins l'enjeu n'était pas la mort et il savait pertinemment que la Verte et Argent accepterait tout sauf qu'il la surprotège en gâchant leur chance de coincer Clyde.

-Tu sais qu'il est toujours en marche et que s'il n'avait rien d'intéressant à nous répéter, comme tu le dis si bien, désormais avec tes menaces... C'est le cas?

Le Gryffondor recula d'un pas, soutenant toujours le regard de la brute. Il leva sa baguette, attentif aux deux gros bras qui veillaient de loin. Harry n'était sûr de rien, il ne savait pas si Liliana et lui remporteraient la manche, juste qu'une fois de plus, rien ne se passerait comme prévu et qu'une nouvelle aventure était décidée à venir égayer ou attrister sa journée.

-Elle te donne une chance. N'aggrave pas ton cas. Je ne serai pas aussi clément qu'elle...

Reprit le Survivant, d'apparence décontractée mais en réalité tendu, avec les muscles bandés, prêt à réagir en cas d'attaque.

-Maintenant baisse cette baguette petit roquet. Ne joue pas à un jeu qui te dépasse. Règle première de la survie. Tu aboies... Mais moi je mords.

Signe que Harry ne le prenait pas au sérieux et le pensait trop lâche. Bien sûr le Gryffondor savait qu'il ne fallait pas sous estimer son adversaire puisque Voldemort en avait été la principale victime. Cette arrogance n'était pas pour lui, mais il devait bien essayer d'intimider non? Toujours tranquille, l'Animagus leva sa baguette pour la pointer sur la poitrine de Clyde.

-Qui est le plus rapide à ton avis? On paris...

Montrant qu'il s'en fichait de Liliana-ou tout du moins le tentant.- il essayait de faire perdre à Clyde son moyen de pression et de renforcer la valeur du sien. Le temps s'égrainait, tout dépendait d'eux désormais. Harry attendait un quelconque signal...


_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Mar 22 Fév - 23:48:04

Sans concertation préalable, Harry réagissait comme elle l'attendait de lui. Le garçon avait été assez observateur pour se rendre compte que la Serpentard n'avait pas appuyé sur le bouton qui éteindrait l'objet magique et elle lui en était intérieurement reconnaissante. Ainsi, elle n'avait pas elle-même à menacer Clyde. D'autant plus que c'était risqué dans sa position, bien qu'elle doutât que le Serpent lui inflige le moindre sort. Il la menaçait seulement car il savait n'avoir plus aucune autre carte en main et qu'il comptait sur l'amitié entre les deux jeunes gens pour semer le trouble dans leur guet-apens. Malheureusement pour lui, cela n'était d'aucune utilité. Harry faisait confiance à Liliana et réciproquement, au point qu'aucun des d'eux ne s'inquiète pour l'autre. D'autant plus que la jeune fille gardait dans sa main sa propre baguette et qu'elle était assez rapide pour s'en servir si le besoin s'en faisait sentir. Elle la garda discrètement plaquée contre sa hanche, cependant, gardant à l'esprit qu'il ne fallait surtout pas se faire de Clyde un ennemi. Il agissait comme une brute épaisse, et c'était la meilleure des raisons pour faire en sorte qu'il regrette lui-même ses propres gestes. Seulement, comme l'avait fait remarquer Harry, ses deux amis étaient revenus à la charge, peut-être après avoir vu leur capitaine dans une mauvaise position, à moins que le Serpentard n'ait eu le toupet de leur ordonner de les rejoindre par derrière. Si cela était bien le cas, c'était d'une lâcheté incontestable, qui décevrait énormément la vipère. Si Clyde n'était pas extrêmement intelligent, elle ne l'imaginait pas aussi rustre et aussi peu malin pour autant. Son regard s'éleva vers les deux acolytes restés quelques mètres en arrière, et elle soupira.
- Bien, vous avez gagné. Vous êtes contents ?
Conclut Clyde en relâchant l'emprise qu'il avait sur la jeune femme et en relevant son arme. Aussitôt, Liliana s'éloigna de quelques pas mais s'abstint de revenir face à Clyde. Elle n'avait aucune envie d'avoir les deux autres Serpentard dans le dos, bien qu'elle savait pertinemment qu'ils hésiteraient à s'en prendre à elle. Ils auraient trop peur de passer aux yeux de tous dans le camp des anciens partisans du Lord Noir, en s'attaquant à une des rares Serpentard qui avait entretenu la rébellion. De ce qu'elle avait vu, ils avaient cependant brandit leur baguette mais se contentaient de la tenir mollement, comme deux chimpanzés qui découvrent une arme à feu sans avoir le soupçon d'une idée quant à son utilisation. La jeune femme s'épousseta et braqua son regard sur Clyde, avant d'aviser les deux autres du menton.
- Tes deux amis n'oseront pas s'attaquer à moi, tu le sais ? Encore moins à Harry d'ailleurs. Ils auraient trop peur de passer pour ce qu'ils ne sont pas si cela venait à se savoir et on sait comme les rumeurs courent vite entre les remparts du château. Je sais que c'est ton cas également et je ne joue même pas dessus. J'allais te proposer un compromis équitable, et la seule chose que tu fais, c'est céder à la colère et te montrer lâche... Plus les minutes s'écoulent, plus tu me déçois, Clyde. Tu oses faire semblant de t'intéresser à moi pour ensuite me menacer lorsque les évènements tournent en ta défaveur, ou lorsque tu le crois du moins. Tu n'as aucune fierté.

Elle n'avait pas pu s'empêcher de lui dire ses quatre vérités. Son ton et son regard méprisants s'ajoutaient comme des coups de massue sur la tête de ce pauvre Clyde. Lui qui, un instant plus tôt avait cédé avec nonchalance au défi de Harry se retrouvait l'humeur plus noircie encore par le jugement sévère de la belle blonde qui ne cherchait plus à le considérer avec la moindre sympathie.
- Tu penses peut-être que je me sentirais une once de fierté à m'écraser devant toi ? OK, je n'ai pas bien joué. OK, je ne t'ai pas bien traité et je t'ai manqué de respect. D'accord, je le reconnais. Mais je parie que ça ne va pas te suffire, que tu vas en profiter pour me considérer plus bas que terre et tirer tout ce que tu peux tirer de moi.

Ça allait tourner en règlement de compte. Liliana n'avait aucune envie d'entrer dans ce petit jeu là, bien qu'une pointe d'énervement commençait à poindre en elle. Ce genre d'idée reçues que les autres avaient sur elle avait le don de la vexer profondément et Clyde le remarqua au regard qu'elle lui retourna.
- Détrompes-toi, ça me suffit. Maintenant qu'on a joué au petit jeu de qui à le plus de chose à dire sur l'autre, on pourrait passer à l'ultime négociation, non ? Qu'en penses-tu Harry ?
Elle se dirigea vers lui et attrapa entre ses doigts l'enregistreur, puis prit le soin de l'éteindre. Cet enregistrement n'irait jamais entre les mains d'un professeur, elle savait pertinemment que ce stratagème était illégal. Son seul intérêt était que sa cible ne le sache pas et qu'il se sente ainsi menacé. Mais à peine Clyde avait-il acquiescé que les deux autres s'approchèrent, comme répondant à un signal de leur ami. L'un d'eux osa même poser une main sur l'épaule de l'adolescente.
- Bas les mains, Ilario.
- On voudrait jouste savoir ce qu'il se passe ici, tou sais... Répondit-il avec un fort accent italien. On a eu l'impression que la discussion avait l'air d'être... tendue... Ma' on se fait peut-être des idées ! Rit-il.
- Liliana essaie juste de me faire chanter pour tout à l'heure. Attendons de voir ce qu'elle me propose, n'est-ce pas...

La Serpentard ne se démonta pas. Ilario avait retiré sa main et, quant à l'autre, il n'osait pas toucher Harry, ni ne s'approcher trop près de lui. Une sorte de respect se lisait dans ses yeux, ainsi que de l'incrédulité à se retrouver contre lui en faveur de son camarade Serpentard. C'était, en effet, une situation particulièrement délicate et la jeune fille se prit à le plaindre quelques secondes. Des élèves commençaient à s'arrêter près d'eux pour observer cette étrange formation. La Serpentard leur fit signe de la suivre et s'éloigna d'un pas pressé dans une ruelle adjacente peu fréquentée.
- Et bien je propose que tu cesses immédiatement toute tentative pour soutirer de l'argent aux potentiels membres de l'équipe de Serpentard et que tu les choisisse en faveur de la qualité de leur jeu et que, si tu as déjà empoché de l'argent, tu le rende immédiatement à leur propriétaire. À ce prix je garderais le secret sur cette petite affaire. Ah, et tu ne feras rentrer aucun disciple des Steadworthy dans l'équipe, question d'image pour notre Maison. Je crois que le prix à payer n'est pas trop lourd, non ? Cela valait-il vraiment la peine de se mettre dans des états pareils ?

Que Liliana tourne Clyde au ridicule fit rire ouvertement Ethan, mais moins Ilario en bon italien machiste qu'il était. Cependant, les deux se concertèrent du regard, sentant un avantage pointer à se placer en faveur de la vipère et du Survivant.
- Non... Ne me dis pas que tu as fait payer tes propres amis ?
Se lamenta-t-elle.
- Euh, non. Confessa Ethan.
- Quoi ? S'offusqua Ilario. Tou n'as pas fait payer Ethan, et moi si ? C'est quoi cette magouille ?
- Attends, Ilario, c'est pour la bonne cause. On a déjà nos Eclairs de Feu. Avec l'argent récolté par les autres joueurs, on peut en payer à l'équipe, l'argent ne nous revient pas !
- Et en plous tou te fous de ma gueule !
- Clyde, ne l'écoutes pas, ce qu'on fait n'a rien d'illégal et tout a été clair entre les futurs joueurs.
- Tu es clairement en train de mentir, Ethan.
- Mais tu vas te taire là-dessus, car sinon...

L'appât du gain motivait bien plus Ethan à mal se comporter que mettre son image en jeu à se montrer raisonnable. L'argent soutiré devait être considérable, du moins pour deux adolescents issus de milieux populaires. Il avait sorti sa baguette et, cette fois, c'était entre les deux yeux, que Liliana se la vit pointée. Il y eut un grand mouvement autour d'elle, alors qu'elle même pointait sa baguette directement sur les parties génitales du garçon, un éclat dangereux dans les yeux. Clyde visait à présent Harry de son arme et Ilario... Ilario, lui, essayait de pointer ses deux camarades à la fois, l'air plein de rancune.
- Dis-moi que tu sors avec Potter, que j'aie une bonne raison de lui crever les yeux d'un Incendio.
Déclama Clyde d'un ton si agressif que même Liliana s'en trouva choquée. Elle le considéra les yeux écarquillés de stupeur et, l'espace d'un instant, son coeur sembla cesser de battre. Ce garçon était-il profondément lunatique, masochiste, ou seulement complètement fou ? Plus elle connaissait Clyde, plus elle se mettait à douter de sa santé mentale. Peut-être la guerre l'avait-elle plus amoché qu'elle ne l'imaginait, niveau sociabilité. Un instant plus tôt, il la critiquait et éprouvait une vive rancoeur envers elle. À présent, il se montrait d'une jalousie extrême à la manière du plus épris des amants. Il avait la réputation d'avoir des comportements étranges et parfois sans rapport les uns aux autres, mais jamais la Serpentard ne s'était imaginée que ce fut à ce point là. Un frisson de malaise lui parcourut l'échine. Son regard tenta d'attraper celui d'Harry mais Ethan lui gâchait la vue. Provoquer aurait été amusant si le jeune homme ne lui faisait pas soudainement un peu peur. Elle avait certes confiance en Harry, mais elle ne tenait pas à lui chercher davantage d'ennuis.
- Ça ne te regarde pas de savoir avec qui je couche.
Finit-elle par répondre d'une voix sourde, légèrement tremblante. Elle ne voulait pas s'abaisser à répondre. Sa déclaration fit mouche auprès de la gent masculine. Le malaise était palpable. Il était évident que d'entendre ces mots sortir de la bouche d'une des plus jolies fille de leur promotion devait-être particulièrement embarrassant. Elle en profita aussitôt.
- Expelliarmus !
Déclama-t-elle en visant Ethan. À sa grande stupeur, rien ne se produisit. Une angoisse indicible s'éleva en elle. Le malaise que venait de lui inspirer Clyde avait déclenché en elle ce qu'elle redoutait à chaque altercation de ce genre. Une réminiscence de son traumatisme ressurgissait et ses pouvoirs s'en trouvaient touchés. Une sensation de vide et de peur s'empara d'elle. Si les autres avaient compris ce qu'il s'était passé, s'en était fini de son plan. Elle n'aurait plus qu'à se faire de Clyde un ennemi en révélant ce qu'il avait fait. Elle ne tenta pas à nouveau son sort et releva sa baguette en signe de paix, craignant la réaction de son opposant.
- Oh, regardez ! Liliana ne sait même plus jeter un simple sortilège de désarmement !
S'en fut trop pour la jeune femme, qui jeta sans aucune sommation son genou dans les parties d'Ethan.



[À toi de voir la suite ! Ce n'est pas forcément obligé de se terminer en bagarre puisque Liliana se venge simplement de la moquerie d'Ethan. Comme tu veux !]

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Mer 23 Fév - 10:50:17

-Je pense que tu as raison, passons aux négociations. J'ose espérer que vous êtes aussi intelligents que ce que Liliana sous entend en disant que vous n'aurez pas l'audace stupide de vous attaquer à nous.

Pourtant, malgré cet argument génial de la part de la blonde, la situation se compliqua passablement. Harry devinait ce que les autres ressentaient face à Liliana. Si cette belle blonde avait le pouvoir de le faire hésiter lui, elle pouvait en imposer face à n'importe qui. Non pas que le Gryffondor soit l'homme de référence en ce qui concernait le courage mais de ce côté là, il était plutôt sûr de lui en matière d'adversaires ou d'affrontements mais face à Liliana, le Survivant lui-même pouvait reculer légèrement comme pour mieux évaluer la situation ou essayer de trouver une alternative. Cette Serpentarde avait combattu comme les autres résistants l'an passé, mais plus encore, elle avait lutté contre les convenances, les clichés de sa maison dans lesquels il était facile de se laisser chuter. Elle avait nagé à contre courant et en plus des bleus qu'elle avait récolté, la blonde avait fini par y gagner en force et en puissance. Comme Harry, son gabarit ne prêtait pas à l'intimidation musclée, c'était plus subtil mais capable d'être ressenti même par la plus grosse brute de l'école. Clyde n'était franchement pas intelligent mais dangereux car après avoir fait mine de se rendre, il eut une réminiscence dans sa rage. Ilario un des "gardes" posa sa main sur l'épaule de Liliana et le Gryffondor répondit à la provocation en grognant légèrement de mécontentement, l'effet étant assez saisissant chez un humain quoique trop faible pour être identifié comme quelque chose de réellement extraordinaire. Il n'aimait pas qu'on la touche, qu'on la mette en danger malgré sa confiance en elle. Le Survivant la savait plus forte que son physique taillé au fusain ne le laissait penser, après tout le diamant n'est-il pas la pierre la plus résistante au monde? Mais il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter; trop sans doute et pas assez à son encontre, ayant toujours été casse-cou la menace de Clyde ne semblait même pas le faire trembler comme si avoir les yeux brûlés par un Incendio n'était pas suffisant. Le Serpentard aurait menacé Liliana de ce sort, oui, Harry aurait eut peur, que ce soit elle ou n'importe qui d'autres, même un innocent pioché au hasard dans la rue, mais pas pour lui... Non pas comme s'il était invincible, mais plus comme s'il se fichait des conséquences possibles. Pour lui n'existait que le concret, que Clyde dise cela ne signifiait pas qu'il en soit capable.


Quant à l'enregistreur, l'Animagus n'avait en réalité pas pu voir si il tournait encore, tout ce qu'il avait dit pour continuer à faire chanter Clyde et le forcer à se surveiller n'était que du bluff, mais désormais la colère l'aveuglait tant qu'il semblait avoir oublié que l'enregistreur tournait toujours. Le sorcier espéra sincèrement qu'il fonctionnait toujours pour le coincer en dernier recours auprès des professeurs bien que rapporter ne soit pas réellement de son acabit et que la méthode d'espionnage était illégale en principe. Mais ils n'en étaient pas encore là! Ilario se retourna contre Ethan et Clyde, ce qui était intéressant pour les deux sorciers mais également dangereux car non... Un ex ennemi n'est pas forcément un ami, il peut très bien retourner sa veste encore une fois. C'était un esprit influençable donc moins contrôlable encore que ce qu'on pouvait le penser. Harry avait apprit ce raisonnement auprès de Fol-Oeil et l'avait mis en pratique avec les loups dans le Yellowstone. Jetant un regard à ses adversaires qui s'affrontaient désormais avec des mots, le Survivant qui avait baissé sa baguette suite à l'abandon de Clyde la redressa, près à s'en servir.

La "révélation" de Liliana ne fit pas que choquer Clyde et ses camarades, elle déstabilisa aussi le Gryffondor bien que rien n'ait eu entre eux. Sa cadette était capable de provocations, lui il pouvait bluffer pour un enregistreur sans savoir s'il était toujours en route mais pas ça. Ainsi Harry haussa un sourcil, paraissant presque étonné voir gêné de cette révélation; ce qui laissait penser que lui-même n'était pas au courant qu'il était sensé avoir couché avec elle, ou tout simplement qu'il était surpris qu'elle avoue ce qu'ils avaient fait à voix haute. Cette phrase balancée par une des plus jolies de l'école faisait effectivement son effet, et Liliana avait si bien visé que le Survivant lui-même resta un moment bouche bée, incapable de réagir. La suite lui demis le pied à l'étriller. Il y eut une altercation entre Ethan et la Serpentarde. Harry, vif comme l'éclair et n'étant point entravé par Ilario-qui n'avait pas osé le toucher.- ou qui que ce soit s'apprêta à seconder sa camarade en préparant un sort... Mais la baguette de l'intrus ne vola pas de sa main, rien ne se produisit au contraire bien que le Gryffondor fut certain d'avoir vu le sort atteindre Ethan. Ce dernier se moqua de Liliana qui lui envoya son genou dans les parties. Le Survivant eut une petite grimace, ayant presque mal aux siennes par compassion masculine mais il ne contempla pas longtemps cette scène en être passif. Profitant de la situation, le jeune homme jeta un de ses Experlliarmus pour lequel il était réputé, la baguette voltigea entre ses doigts, ayant été arraché avec force de ceux d'Ethan pour finir sa course dans les mains de Harry qui ne put s'empêcher de répondre.

- Oh, regardez ! Liliana ne sait même plus jeter un simple sortilège de désarmement !

-Et bien ça, à mon avis c'était du sacré désarmement, ou ne je m'y connais pas.

Reprit-il en faisant référence au coup de genou magistral dans les parties. Souriant d'un air mutin, le sorcier finit par brandir la baguette d'Ethan comme un trophée, comme pour signifier son droit légitime à la parole.

-Maintenant on arrête les frais. On ne vous touche plus, vous n'essayez plus rien, ce sera plus simple pour tous qu'en pensez-vous? Tiens toi à ce que Liliana t'as dit Clyde et tout ira bien, dans le cas contraire... Je pense qu'elle se fera un plaisir de mettre fin à ta carrière avant même ses débuts et moi je l'aiderai avec joie.

Inutile de dire que le sorcier avait un pouvoir puissant entre les doigts et qu'il bluffait avec parfois: sa célébrité. Celle-ci honnie pouvait pourtant servir de menace car si Harry demandait quelque chose, en général l'état essayait de se plier à sa demande. Rien de plus dangereux qu'une célébrité entre de mauvaises mains, pas vrai? Sans compter que la menace à double tranchant pouvait tout aussi bien être prise dans le sens physique de la chose car le Survivant n'était pas un politicien, il était sur le terrain et qu'en général ses adversaires le regrettaient.... Mais le pire c'était sans doute Liliana, celle qui impressionnait tant, allant jusqu'à le faire reculer lui.

Harry avait été étonné toutefois de ses pouvoirs n'agissant pas, il avait vu le sort toucher Ethan pourtant! Mais la clé de la réussite dans un duo était de ne pas montrer sa surprise, pour faire croire à l'adversaire qu'il avait eut un effet d'optique... Que tout ceci n'était rien, que ce n'était pas important. Le Gryffondor regarda alors le trio, ne sachant que penser d'Ilario, à savoir s'il partirait avec ses anciens amis ou de son côté, voir chercherait à les suivre. Quant aux curieux de tout à l'heure, ils avaient fini par quitter les lieux sous le regard glacé de Liliana. Cet endroit où elle les avait entrainé était assez tranquille pour que personne n'ait eu envie de les suivre. Tout revenait à la normale, Liliana et lui avaient l'avantage. Mais sans se reposer sur ses lauriers, le Survivant brandit une nouvelle fois la baguette d'Ethan, proposant de la lui rendre mais pas sans conditions.

-Si tu t'avises d'essayer un coup dans le dos, je ne te raterai pas. J'ai horreur des lâches.

Laissa-t-il entendre en s'apprêtant à jeter l'objet lorsque la promesse serait faite qu'ils en resteraient tous là.

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Mer 23 Fév - 22:48:31

Ethan criait, proférait une insulte inintelligible tout en demeurant plié en deux, les mains en coquille protectrice sur son entrejambe. Ladite protection était arrivée bien trop tard et le jeune homme devait amèrement regretter d'avoir eu la bouche trop grande. Dans d'autres circonstances, Liliana aurait peut-être sourit de son état, mais tandis que le Serpentard insultait Harry qui avait eu l'audace d'en rajouter une couche après l'avoir désarmé, elle se réfugia auprès de Potter. Sans ses pouvoirs, elle n'était plus rien et son seul secours était la survivance des apparences. Elle demeurait droite et fière, hautaine et s'était mis au couvert de la baguette de Harry avec tant de naturel que cette décision ne faisait pas figure d'auto-défense. Néanmoins, elle ne brandissait plus sa baguette, à l'inverse des trois autres. Silencieuse, elle laissa le Survivant calmer le jeu. Seulement, Ilario ne l'entendait plus de cette oreille. Furieux contre ses camarades, il s'interposa entre Ethan et la baguette qu'Harry lui tendait tout en jetant un sortilège de désarmement à Clyde.
- Je ne souis pas d'accord ! Tu me rends mon fric, d'abord !
Clyde ne savait plus ou donner de la tête. Désarmé par surprise par son acolyte, il battit en retraite, les mains relevées au niveau de son torse et l'air profondément contrarié. Il jeta un regard à Ethan, comme pour lui demander de l'aide, mais l'autre garçon peinait encore à se redresser et lui adressa pour tout retour un coup d'oeil glacé.
- Je savais que tes conneries nous retomberais sur le dos !
Maugréa-t-il, le souffle court.
- Je te signale que c'était aussi ton idée... Bien, j'abandonne. Je reconnais que je me suis comporté comme un salaud, ça te va ?
- Non, ça ne me va pas, mon fric je te dis !
À contrecoeur, Clyde retira de sa poche une bourse épaisse qu'il tendit à Ilario. Celui-ci s'apaisa instantanément en recevant son argent, et baissa sa baguette tout en soupesant la sacoche de cuir. Un sourire satisfait s'étendit sur ses lèvres, avant qu'il n'ajoute.
- C'est la dernière fois que tou me roules. Je m'occuperais de veiller à ce qu'il rende aussi l'argent aux autres, Harry.
Clyde était vaincu. Il se résigna, un soupir aux lèvres.
- Et c'est la dernière fois que tu me roules, Liliana. Bien, je crois que vous avez eu ce que vous vouliez, je n'ai plus rien à faire ici.
Il tendit la main afin de recevoir la baguette que lui tendait Ilario, tandis qu'Ethan, maugréant toujours, reprenait la sienne.
- Oh, et j'espère que tu prendras malgré tout Ilario dans ton équipe, Clyde. C'est un bon joueur et en plus, il sait se battre, même contre ses amis s'il le faut. C'est une qualité rare.
Ajouta Liliana tandis que les deux partaient. Ilario adressa un sourire aux deux jeunes gens. C'était son seul remerciement, avant de laisser Harry et Liliana seuls dans la ruelle.

La Serpentard ne se retourna pas immédiatement vers le Gryffondor. Son humeur s'était largement affadie et elle considérait sa baguette, objet inutilisable, vibrer sous les tremblements de sa main. D'un geste lent, elle finit par la ranger dans la poche intérieure de son manteau. Ce genre d'incidents ne lui était plus arrivés depuis un peu plus d'un mois. Elle ne pensait pas qu'ils referaient surface pour un trouble si dérisoire, maintenant apaisé par la disparition du capitaine de l'équipe des Verts. Elle savait qu'au fond, elle n'allait pas aussi bien qu'elle semblait le paraître et qu'elle même se plaisait à le penser, mais voir la manifestation physique de ses traumatismes lui rappelaient de terribles vérités enfouies, des souffrances qui s'agrippaient à elle malgré tous les efforts qu'elle tentaient pour s'en délivrer. Elle garda un instant les yeux rivés sur le sol pavé, avant de se laisser aller dos contre le mur d'un bâtiment. Harry n'avait pu que remarquer ce qui venait de se produire, mais en parler lui demandait un effort considérable. Le voulait-elle seulement ? Elle l'ignorait. C'était un poids qui stagnait dans ses entrailles, des pensées infertiles qui tournaient en rond dans la cage étroite de son esprit. Enfin, ses yeux se braquèrent sur le Survivant, mais les mots demeurèrent au bord de ses lèvres. Seul le murmure de la foule quelques mètres plus loin était audible. C'était trop intime. Les murs lui semblaient se fermer en alcôve autour d'eux, l'invitant à un instant secret, où les mots qu'elle pourrait professer resteraient entre eux deux. Mais un profond fossé séparait le réel de l'imaginaire et les seules choses qu'elle pût dire furent les suivantes.

- Ça ne s'est pas si mal passé finalement, tu ne trouves pas ? On a eu de la chance qu'Ilario ait un tempérament aussi... latin.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Mer 23 Fév - 23:27:47

Petit à petit, les choses se calmèrent, surtout grâce à Ilario qui acheva de rendre Clyde inapte au combat. le Survivant, surprit de voir que le Serpentard lui souriait tout en promettant de faire en sorte que les autres récupèrent leur bien pour finir par un "Harry" hocha simplement la tête. Il venait vraisemblablement d'intégrer le fait que les Verts et Argents n'étaient pas tous des abrutis finis, que Liliana n'était pas l'exception à la règle. Le sorcier salua Ilario d'un sourire maigre signifiant sa gêne mais toutefois sincère, ses yeux verts luisant d'intérêt pour cet italien peu commun. Oui, Harry était intrigué par ce personnage, tous ceux qui gravitaient de Liliana étaient hauts en couleur en fait, y comprit ce Clyde... Et lui, qu'était-il parmi ce cercle de connaissances toutes plus étonnantes les unes que les autres? Pas une des personnes qui avait de l'importance aux yeux de la belle blonde, que ce soit néfaste ou positif.

Liliana était appuyé sur le mur maintenant, elle se laissa enfermer avec lui dans une sorte d'intimité pesante, un rendez-vous imprévu entre deux pans de béton qui semblaient se resserrer comme un piège, promettant d'écraser leur cage thoracique. Lorsque la jeune fille émit quelques mots d'une banalité assommante, le Gryffondor lui jeta un regard un peu étonné. Elle avait l'air si fragile tout à coup... Et cette fille là lui plaisait autant que l'aventurière casse coup. La Serpentarde avait vraiment tout pour le faire fondre mais le moment n'était pas à la drague où à l'écoute de ses sentiments étranges et confus, quoiqu'il en soit, fulgurants pour sa cadette. Apaisé par cette rencontre nouvelle entre eux, sous un point de vue différent, l'Animagus resta calmement adossé à son pan de mur, comme si il avait une chance de repousser les parois qui se rapprochaient de manière invisible. Le sorcier poussa un léger soupir, la "poussière" retournait au sol après le combat, les muscles se détendaient et le coeur se calmait, pourtant l'âme elle entrait en ébullition à ce moment, comme pour une nouvelle guerre, d'un autre genre.

Harry aurait pu lui parler de sa "panne" magique, ou ne rien dire, juste partir, mais ce n'était pas ce qu'il fallait faire... Le brun ne pouvait pas la laisser dans l'incertitude ni dans la banalité. Liliana méritait mieux que ça, elle l'appelait au secours mais pas pour maintenant, pour plus tard. S'approchant doucement, réitérant son geste sur le terrain de Quidditch à quelques mouvements près, il se contenta de poser doucement un doigt sur les lèvres de la jeune fille puis de murmurer si simplement que ça en paraissait banal également...

-On a tous nos secrets.

Cette phrase voulait tout dire. Elle montrait qu'il ne la jugerait pas ni n'évoquerait l'incident. Liliana parlerait quand elle en avait envie, il avait signifié que son problème avait été remarqué et que le Gryffondor était disposé à en discuter mais uniquement lorsque la Serpentarde le souhaitait. Au moins sa cadette n'aurait plus à se poser de question sur le fait que le brun avait vu ou pas son geste et s'il se moquait intérieurement ou non de sa personne. A ses yeux verts exprimant un calme limpide, elle saurait que non en s'y baignant. Au seuil de son geste, elle pouvait recueillir sa propre confession; soit toute l'affection qu'il lui portait. Si étrange, si soudaine et pourtant si douce, saine comme peu de ses relations avaient pu l'être. Liliana était son équilibre, et lui qu'était-il pour elle? Peu importe, le jeune homme n'était qu'une ombre et cela lui convenait parfaitement. Le protecteur silencieux qui suivait ses pas, c'était son rôle, un rôle parfait pour Harry mais aussi Silence le loup qui dormait en lui.

Quittant les lèvres de la Serpentarde, ses doigts retombèrent doucement le long de son corps pour aller se glisser dans sa main puis sous son bras dans une attitude beaucoup moins gênante, juste amicale. Puis reprenant la route comme tout à l'heure, lorsqu'ils se promenaient, le Gryffondor tourna la tête vers Liliana et dit d'une voix tout à fait normale.

-Oui, ça c'est bien passé. Grâce à Ilario, et toi aussi bien sûr. Tu as vu? Il s'est remit à neiger.

Le jeune homme récupéra un flocon si repérables dans ses cheveux d'ébène puis se tourna, semblant vouloir tout simplement reprendre leur balade, leur vie, là où ils l'avaient laissé. Juste comme ça, pour ne pas s'imposer. Pour n'être qu'une ombre.

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   Jeu 24 Fév - 15:09:48

À peine s'était-elle résignée à émettre une telle platitude que la jeune femme s'en voulût. Non pas pour Harry, mais pour elle. C'était le genre de souvenir avec lequel elle se retrouverait seule avec pour toute compagnes les indénombrables questions qui tourneraient autour d'elle, à la recherche d'une réponse aussi insaisissable qu'un écran de fumée. S'épandre n'aurait de toute façon servit à rien, peut-être. Ç'aurait été montrer une faiblesse que personne n'aurait désiré voir. Un grondement de révolte contre cet abattement s'éleva jusque son coeur. Non, il n'y avait rien à dire. Ce fut au moment même où son caractère tentait dans une ruade de reprendre le dessus qu'Harry s'approcha, près, très près d'elle. Son souffle se coupa dans sa poitrine par automatisme lorsqu'ils se frôlèrent et que leurs yeux se rencontrèrent. Acculée contre la paroi de pierre, elle tressaillit tandis que la pulpe tendre des doigts du Survivant effleurèrent ses lèvres. Par Merlin, il allait l'embrasser ! La surprise s'estompa dans son regard pour ne laisser derrière elle qu'un lagon asséché, complètement vide. Le visage du bel Alan venait de s'imposer à elle. Le décor de gris et de pierre disparut un instant, et des couleurs hivernales les entourèrent. Il faisait très froid, comme aujourd'hui. Son corps était glacé et le pouce d'Alan sur sa bouche aussi. Mais son regard, lui, avait une chaleur qui l'embrasait de l'intérieur. Elle avait gouté à ses lèvres comme elle aurait goûté à une gourmandise et dans un même élan, aux plaisirs et à la chaleur que lui offrait son corps. Harry portait sur elle le même regard qu'avait eut Alan, ce soir là. Le baiser qu'elle évinça de ses pensées était celui d'un cadavre disloqué en proie aux flammes. La voix de Harry l'extirpa de cette vision d'horreur. La main qui un instant plus tôt s'était posé sur ses lèvres glissa jusqu'à sa main sur laquelle elle se referma, mais celle de Liliana demeurait molle entre ses doigts. Ce ne fut que lorsqu'il lui attrapa la taille à la façon d'un ami que le goût de décrépitude qui emplissait sa langue disparut. Son coeur battait encore lourdement dans sa poitrine. Non, elle n'avait pas eu à revivre cela. C'était le genre de moments qui s'achevaient sur de mauvaises notes, voir pire encore. Pour elle, son unique fois s'était terminée dans le sang. Elle laissa Harry l'entraîner sans un mot, cherchant à capter la réalité qui l'entourait et qui lui semblait floue, nébuleuse.
La neige s'était remise à tomber. L'information que lui donnait Potter lui permit de s'ancrer un peu plus fermement dans l'instant présent et elle leva les yeux au ciel pour observer les flocons chuter paresseusement. N'était-elle pas à l'abri maintenant ? La guerre était finie, les pires instants de sa vie étaient derrière elle. Elle ne pouvait plus survivre à travers ceux-là au risque de se laisser mourir. À presque dix-sept ans, elle devrait croquer la vie et non s'imposer des images qui transformaient tout instant agréable en une épreuve pénible, obscurcie par ses traumatismes. On a tous un secret. Le sien était terrible, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de vivre pour autant. Refuser de se reconstruire, c'était abdiquer devant l'existence. Maintenant que le pire était derrière elle, elle ne pouvait se résigner à une chose pareille.
Elle soupira, puis agrippa à son tour la taille d'Harry. Sa présence était agréable, elle n'avait aucune raison de lui rappeler toutes ces choses. Il était ce qui se rapprochait le plus d'un ami malgré le fait qu'il se connaissent peu. Il méritait bien, au moins, le sourire qu'elle lui offrit.

- Allez, viens. Rentrons avant que la neige ne nous transforme en glaçons ambulants.
Elle leva les yeux en direction de la silhouette du château qui se dessinait au loin, difficilement discernable entre la brume et la neige. Elle avait hâte de s'y retrouver au chaud, à l'abri des flocons qui trempaient le pan de son manteau. Elle y prendrait une longue douche, un café bouillant... Et elle retrouverait son dortoir, où elle confierait le fil de ses pensées à l'un des romans qui formaient une lourde pile dans sa table de chevet. Maintenant qu'elle avait fait ce qu'elle s'était dû de faire, elle n'aspirait plus qu'au calme et c'était avec ce seul désir qu'elle s'achemina jusqu'à Poudlard, sans plus proférer une seule parole.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-vous imprévu [PV Liliana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez-vous imprévu [PV Liliana]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxumorôs :: Autres Lieux Magiques :: Le Village du Pré Au Lard :: Les Trois-Balais-
Sauter vers: