Oxumorôs

Après la guerre, la paix nouvelle reste précaire et menacée...
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alix Craft
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Sam 20 Fév - 0:21:20

Après sa mésaventure avec Samuel, Alix avait perdu le peu de confiance que l'été avait réussi a instiller en lui. Il ne pensait qu'à cela, se demandant comment une conversation banale, même amicale au début avait pu tourner de cette manière. Le Serpentard l'avait poussé dans la boue puis avait frappé un arbre dans manières, visiblement, le Serdaigle avait su le rendre complètement furieux! Alix ne tenait pas à Samuel, à vrai dire, d'un côté il s'en fichait totalement, cet inconnu n'avait pas pu le blessé en affichant sa mine contrite. Non ce qui avait touché le mannequin, c'était le message qu'avait fait passer le Vert et Argent: le métisse était-il vraiment destiné à rater toute tentative d'approche ou de commencement de relation sociale? Le jeune sorcier avait beau se dire qu'il avait eut de la chance avec Calypso, aujourd'hui sa meilleure amie; cela ne lui suffisait plus. Elle était la seule personne qui l'avait accepté, c'était un peu l'exception qui confirmait la triste règle; Alix énervait, ennuyait mais jamais ne plaisait. Il avait pourtant cru que le faire d'être connu pour avoir activement résister lui donnerait un peu plus de crédit... Non même pas de la gloire, ça il s'en moquait éperdument! Juste un peu de profondeur à son caractère que personne ne prenait peine d'examiner, le pensant sûrement stupide et superficiel.

Le préfet s'assit au bord du lac, il déballa ses livres mais ne leur jeta qu'un bref regard, les études ne lui apportaient aucun réconfort pour une fois. Après tout, le jeune modèle avait déjà fini ses exercices de métamorphose pour les deux semaines à venir et lu le chapitre du cours prochain de sortilèges. Il se sentait trop esseulé pour réviser; ce serait d'ailleurs inutiles, le Bleu et Bronze avait l'impression de remâcher, vu qu'il connaissait déjà ses cours. Ramenant ses genoux contre lui, les enserrant d'un bras, l'adolescent se mit à jouer distraitement avec des brins d'herbe, les lissant sans les cueillir, ne souhaitant pas les priver de vie, du fil ténu qui les maintenaient ancrés dans la terre. Puis ses doigts fins s'attardèrent sur la surface de l'eau, sa main à moitié paralysée ne semblait pas trop faire de difficultés pour une fois, normal car il avait détendu ses doigts, dans ce sens ça marchait bien; de plus l'eau avait tendance à lui rendre un peu de sa mobilité. Semblant fasciné par le fait d'effleurer la peau lisse du lac, l'adolescent se plut un moment à faire mine de déranger la tranquillité du liquide transparent, jouant à faire glisser sa main en parallèle à la surface.

Alix pensait sans s'en rendre compte, à tout, à rien. La résistance surtout, l'amour aussi... Les bons moments, les mauvais aussi. Avait-il déjà été amoureux? Un peu, beaucoup? C'était en tout cas une pire torture que celles de Carrow... Ou pas, comment savoir ? Ses sens étaient anesthésiés, encore blessés, mais rien ne semblait plus dur que la solitude. Pas d'amis, pas d'amoureux. Certes le mannequin n'avait que 15 ans, mais il enviait les couples se formant dans l'enceinte du château, les baisers volés, les clins d'oeil complices. Mais ça ce n'était certainement pas pour lui, trop différent sans nul doute! Ah si seulement Alix avait aimé les filles! Malgré ses allures androgynes, les demoiselles ne se désistaient pas, les prétendantes n'étaient pas légion non plus; mais quelques unes considérées comme très jolies faisaient assidûment la cour au jeune modèle, peine perdue. Alix avait beau faire des efforts monumentaux, il n'arrivait pas à les trouver attirantes. Belles si... Mais en adoptant un jugement réaliste et objectif, Pénombre sa soeur honnie se trompait, on ne devenait pas hétéro grâce à une volonté de fer, c'était impossible de changer cela, comme il était également impossible de modifier ses sentiments naissants à propos d'un sorcier de son âge à Gryffondor, lequel il voyait toujours en cours, sans jamais lui avoir parlé. Ce dernier avait fait parti de la résistance, mais ils ne s'étaient pas souvent croisés, les réseaux de lutte contre la dictature n'étaient pas vraiment liés au sein de Poudlard, cela aurait été trop dangereux; car s'ils avaient des relations entre eux, tous les groupes se seraient fait avoir dès lors que l'un d'eux était démantelé.

Le préfet ne s'était jamais risqué à adresser la parole à Kain, il se contentait de hocher la tête pour le saluer, point barre. Vu comme il était doué pour les relations sociales, ce n'était même pas la peine de s'y risquer. Mieux valait "rêver" en silence. Le Gryffondor avait plein d'amis, il était extraverti et blagueur, son physique de grand sportif viril lui valait l'admiration de toutes les demoiselles; autrement dit Alix n'avait aucun doute sur ça; l'objet de son amourette secrète aimait les filles... Impossible de lier les deux, et de toutes manières le jeune sorcier préférait maintenir la distance pour ne pas risquer de pourrir encore une relation.

Finalement, l'adolescent cessa de jouer en parallèle avec l'eau, il y trempa délicatement un doigt puis se perdit dans les cercles parfaits crées, lesquels s'agrandissaient, flouant son reflet posé sur la surface du lac. Sentant une présence derrière lui, le Métamorphomage arraché à sa contemplation se retourna... Kain! Juste à l'instant où il pensait à lui! Maudissant Merlin le mannequin se mit à ranger ses livres de façon désordonnée dans son sac, ayant comme dans l'idée de partir le plus vite possible. Le Gryffondor voulait sûrement profiter du lac, et Alix ne préférait pas être dans les parages, il ne savait pas quelles seraient ses réactions et les craignaient. Le Serdaigle avait le béguin pour son homonyme rouge et or depuis un an environ; comme si la guerre était le moment le plus propice pour tomber amoureux... Enfin, ce n'était qu'une petite passion éphémère d'adolescent essayait-il de se dire pour se forcer à oublier ses sentiments. Le problème étant son coeur qui battait à cent à l'heure! L'amour c'était nul... Ça donnait des ailes mais aucune leçon de vol. Deux appendices jolis à regarder mais pendant inutilement sur les flancs. Et puis, l'amour aveuglait aussi... Mais ne donnait aucune leçon sur comment se déplacer dans le noir. C'était beau, on avait l'impression que le paysage était soudainement en fleurs. Ah oui, c'était drôlement beau mais c'était aussi de l'arnaque. Une fois qu'on était aveuglé, on n'était plus en peine de les voir les jolies hortensias.

Malheureusement, la main abimée du sorcier protestait contre ce traitement. Un livre lui échappa, dedans, il y avait toutes ses notes, ses prochains devoirs dont l'un d'eux était à rendre pour lundi -ils étaient vendredi après-midi, mais ça ne changeait rien, même en un wee kend, Alix n'aurait jamais le temps de tout refaire! Il lui avait fallu énormément d'heures et même de jours pour parvenir à boucler cette affaire.-. Comme ses doigts tremblaient sous l'effet de la panique, il ne put se saisir de sa baguette pour lancer un Wingardium Leviosa salvateur ou autre... Les secondes s'écoulaient lentement, très lentement, le jeune Métamorphomage immobile regardait le parchemin tomber inexorablement du ciel. D'ici quelques secondes il toucherait l'eau... Et tout son travail serait fichu... Ne sachant que faire d'autre, l'infortuné pria Merlin -qu'il avait précédemment maudit-pour qu'un miracle se produise.

Revenir en haut Aller en bas
Kain Romilly
Gryffondor, 5 ème Année
Gryffondor, 5 ème Année
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Sam 20 Fév - 1:26:56

Kain soupira. On était à peine au début de l'année scolaire ses amis venaient de le laisser tomber. Obligation de préfet, devoirs à rattraper, petites amies à satisfaire, aucun était libre pour une petite partie de quidditch entre amis. Si l'année était pour se dérouler de cette manière autant mieux s'y faire et se trouver d'autres amis. C'est ainsi qu'il se trouva à prendre une marche près du lac en ce vendredi après-midi.

Le temps était magnifique, parfait pour jouer au quidditch comme au soccer. Comment ses amis avaient pu manquer une occasion pareille. Pour le préfet et les devoirs, il comprenait ; c'était les copines qui le titillait. Il ne comprenait pas comment ces filles menaient ses copains par le bout du nez. À vrai dire, il ne comprenait pas grand chose à l'amour. Un bon pourcentage de la gente féminine de Poudlard était attirée par lui et aucune demoiselle ne l'intéressait. Pendant longtemps, il s'était demandé pourquoi et depuis quelques mois, il avait comprit.

Kain était attiré par un garçon. Un très joli garçon, Alix Craft. À vrai dire, il le connaissait à peine : cours entre leur maisons respectives, la résistance l'an dernier. Il s'adressait à peine des salutations lorsqu'ils se croisaient. Cette attirance troublait énormément Kain, il avait du mal à comprendre et encore moins à accepter d'avoir le béguin pour une personne du même sexe que lui. Sans compter qu'Alix semblait être son parfait contraire.

Ses pensées se bousclaient dans son esprit alors qu'il arrivait au lac. Une personne était assise au bord, qui se retourna rapidement : Alix. Il devait avoir fini ce qu'il faisait car il se leva pour partir. Un livre lui échappa ainsi que plusieurs parchemins. L'un d'entre eux s'envola vers l'étendue d'eau et son propriétaire semblait avoir du mal à sortir sa baguette à temps. Kain, sans trop réfléchir, saisi sa chance. Il piqua un sprint, sorti sa baguette et lança le sort.


- accio parchemin

Le parchemin s'envola aussi tôt dans la direction opposée et atterri dans la main de Kain. Il se rendit compte de la situation : il tenait le parchemin d'Alix Craft dans sa main! Il se demanda ce qu'il allait faire durant un instant avant de se tourner vers lui et de prendre son masque de désinvolte habituel.

- Tu as failli le perdre... Alix

Il lui tendit le parchemin, gardant son calme, essayant de masquer sa nervosité inhabituelle
Revenir en haut Aller en bas
Alix Craft
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Sam 20 Fév - 1:48:58

- accio parchemin

Le Serdaigle resta immobile, observant la scène qui se produisait devant lui, semblant captif d'un étrange état léthargique. L'adolescent cligna des yeux avec force lorsque Kain lui tendit son parchemin, se relevant avec prudence, il considéra le Gryffondor un moment. Ce dernier ne lui voulait pas de mal, au contraire de beaucoup d'autres personnes. Malgré le fait qu'on ne le connaissait pas, sa réputation le précédait, en général on n'aimait pas les "petites tapettes" à Poudlard, ce n'était même pas une question d'homophobie, juste de différence. Le Métamorphomage avait aussi contre lui d'autres arguments que le bouche à oreille avait amplifié, certaines rumeurs le concernant avaient la vie dure, refusant de s'effacer malgré le fait qu'il ait intrigué si longtemps et avec autant de forces pour la résistance. Les gens s'amusaient comme ils pouvaient, ils étaient égoïstes, et si la souffrance de quelqu'un pouvait les aider à tromper leur ennui, en général, ils n'hésitaient pas. Cette cruauté propre aux adolescents était devenue bénigne, presque normale, on disait que cela forgeait le caractère. Malheureusement, malgré ses "exploits" pendant la guerre, Alix était quelqu'un d'extrêmement fragile, son courage allait au-delà de ses capacités et son mental comme son physique ne supportaient plus la moindre preuve de vaillance. Le jeune modèle était effondré, il passait son temps plongé dans la solitude à ruminer ses noires pensées, lui qui était pourtant si joyeux, si doux de nature. Comment ne pas se rappeler de toutes les tortures passées? Et de celles que ces jeunes se moquant impunément de sa personne lui infligeaient encore? Heureusement que Kain n'avait pas agit de la même façon car le bleu et bronze se serait totalement écroulé cette fois.

- Tu as failli le perdre... Alix

L'intéressé inclina doucement la tête; il n'était pas vraiment célèbre dans le château. On savait parfois qu'il avait été résistant, ainsi l'on connaissait son nom... Mais en général, le métisse était inconnu au bataillon. Il faut dire que des résistants, il y en avait eu! Neville et sa bande avaient effacé son patronyme, ses actions, mais cela ne le dérangeait pas plus que ça. Le mannequin se fichait de la gloire, aspirant seulement à un peu de reconnaissance pour ce qu'il était et non ce qu'il n'avait pas eu le choix de faire. Sans doute que le garçon aurait fui s'il avait pu, mais on ne lui avait pas laissé le choix selon lui, donc il s'était battu! Rien d'héroïque là-dedans. Cependant, tout ça n'expliquait toujours pas pourquoi le beau jeune homme à l'allure si désinvolte lui tendant son parchemin sauvé connaissait son nom... Peut-être sa mauvaise réputation? Alix n'en savait rien, mais au moins le Gryffondor avait la gentillesse d'éviter les sarcasmes. Ne sachant pas comment cacher sa gêne, enviant l'attitude tranquille, presque détaché de Kain, le métamorphomage avait de la chance d'avoir la peau brune, cela cachait au moins ses rougeurs, par contre, sa voix le trahissait nettement.

-Oh... Merci. Je... Enfin sans toi, j'étais vraiment...très mal.

Il sourit, attrapant le papier de sa main droite, se sentant encore plus intimidé il se ravisa, rangeant cette dernière à l'abri du regard vers de son comparse pour reprendre son devoir avec sa main gauche qui était valide. Alix ne savait plus comment s'échapper du coup. Inutile de prétendre qu'il avait un cours, puisque ces derniers étaient finis... Impossible de dire qu'il rejoignait des amis, tout le monde savait qu'il n'en avait pas... Enfin si, Calypso également connue pour avoir fait de la résistance-en duo avec lui d'ailleurs- mais franchement, Alix sentait qu'il n'arriverait pas à mentir au Rouge et Or; autant ne pas risquer de passer pour un lâche et un menteur... Mais comment faire alors puisque fuir était impossible? Engager la conversation pour la première fois depuis les 5 ans qu'ils se côtoyaient en cours serait peut-être une bonne idée. Mais sur quoi? Le Serdaigle ne connaissait absolument rien de son camarade, sinon le fait qu'il avait aussi résisté; mais bon on n'allait pas entamer une conversation avec ce triste sujet n'est-il pas?

-Au fait, tu l'as fait ce devoir? On... On pourrait comparer pour voir si on a réussi? Essayer de se corriger mutuellement pour avoir une bonne note?

Minable... Totalement minable! Alix espérait que le Rouge et Or si extraverti ne lui en voudrait pas pour ce manque de conversation, et qu'il comprenait la situation du Serdaigle discret et timide; souvent joyeux aux cours de ses premières années mais ne sachant jamais comment s'y prendre pour parler aux gens, ayant toujours peur de les fâcher. D'ailleurs, c'était encore pire depuis sa discussion avec Samuel! Cette dernière avait commencé aussi paisiblement que celle qu'il venait de lancer avec Kain pour se terminer sans raison sur une dispute violente. Alix se rappela que Samuel s'était fâché car le garçon lui avait parlé des cours... Se mordant la lèvre inférieure, l'adolescent remarqua alors qu'il venait de commettre la même bévue.
-Oh je suis désolé, tu dois certainement avoir envie de penser à autre chose qu'au travail en ce wee-kend qui s'annonce. Je... Je suis terriblement ennuyeux des fois.

Il s'enfonçait de plus en plus dans les méandres de la médiocrité et cela le désolait profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Kain Romilly
Gryffondor, 5 ème Année
Gryffondor, 5 ème Année
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Sam 20 Fév - 3:22:17

-Oh... Merci. Je... Enfin sans toi, j'étais vraiment...très mal.

Alix prit le parchemin de la main de Kain. Ce dernier continua de le fixer. Le gryffondor ne savait pas quoi dire. C'était la première qu'il lui arrivait de perdre la parole devant une autre personne. D'accord, il savait peu de chose sur Alix, beaucoup de rumeurs couraient sur lui mais il avait appris à ne jamais se fier à ce genre de ragot. Le Serdaigle était un grand timide et la présente situation le confirmait. Kain se dit alors que cette gêne le rendait mignon avant de se gifler mentalement de tenter lamentablement de penser le contraire. Avant même qu'il puisse répondre quelque chose, Alix reprit la parole :

-Au fait, tu l'as fait ce devoir? On... On pourrait comparer pour voir si on a réussi? Essayer de se corriger mutuellement pour avoir une bonne note?

Kain écartilla les yeux, surpris. Alix venait-il vraiment de lui proposer de réviser un devoir ensemble? Il avait un peu de mal à croire que le timide Alix Craft venait de lui faire une telle proposition. Le devoir en question était à peine débuté et il savait qu'il allait perdre la face vu qu'il s'agissait d'un Serdaigle. Après quelques luttes de pensées dans son esprit et gifles mentales, il décida d'accepter l'offre. Il s'apprêta à répondre lorsque Alix le coupa à nouveau :

-Oh je suis désolé, tu dois certainement avoir envie de penser à autre chose qu'au travail en ce wee-kend qui s'annonce. Je... Je suis terriblement ennuyeux des fois.

Il était de nouveau surpris. Alix Craft était vraiment un drôle d'être. Kain trouvait sa timidité attachante, sans penser à son attirance cette fois. Il songea au fait qu'il avait une occasion en or de peut-être le connaître, ne serais-ce qu'un peu. En ami, bien entendu, lui dicta sa raison.

- Non, pas du tout (il sourit) ... À vrai dire, cela me tente, je ne faisais rien de toute façon, sauf que j'ai à peine commencer ce devoir...

D'accord, ce n'étais pas sa meilleure réplique de la journée mais il assurait, il restait calme. Il se sentait un peu idiot en réalité. Académiquement, il était bien inférieur à un Serdaigle mais il avait l'impression qu'il ne fallait pas qu'il rate sa chance.

- Je peux me dépêcher et courir jusqu'à ma chambre le chercher... Je te rejoins ici ou à la bibliothèque?

Cet après-midi allait mieux se dérouler que prévu, même si c'était pour faire des devoirs. Pas grave, cela allait lui laisser d'autre temps libre pour ses loisirs durant le week-end et il allait en apprendre plus sur Alix Craft.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Craft
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Sam 20 Fév - 11:37:52

-Ici, c'est bien, non?

Alix aimait bien la nature, sauf quand il y avait des limaces... L'adolescent avait une peur stupide mais incontrôlable de ces bêtes là, heureusement que la Carrow n'avait jamais été au courant! Le jeune sorcier préférait avoir été torturé par des bouts de verre entrant dans sa chair et abimant sa main que d'être enseveli sous une tonne de limaces... Rien que cette idée le fit pâlir et l'adolescent se concentra sur les yeux verts de Kain à défaut d'autre chose pour oublier cela, sinon il était bon pour vomir tout son repas du midi, peu consistant certes mais quand même! Intérieurement, l'adolescent poussa un soupir de contentement, heureusement, le Gryffondor ne semblait pas avoir le sale caractère que le Serpentard, son attitude désinvolte avait même tendance à le rassurer. Si Samuel avait mal réagit pour la même conversation ou presque, et que le Rouge et Or ne s'était pas fâché, cela signifiait que ce n'était pas lui qui s'était totalement trompé! Peut-être que Samuel était juste fou, ou stupide... Voir les deux! Alix se sentit réconforté à l'idée d'oser penser que pour une fois, ce nouveau déboire n'était pas de sa faute. C'était peut-être le cas... Si ça se trouvait Kain allait se lever, partir et ne jamais revenir avec les dits cours, et là ce serait une situation terriblement angoissante pour le jeune mannequin; d'autant plus que le Gryffondor représentait plus de choses à ses yeux que Samuel, bien qu'il n'ait pas plus parlé au second qu'au premier... Ah les amourettes de jeunesse! Le métisse ne comprenait pas sa propre logique, il avait voulu fuir, le fait que Kain parte chercher ses cours était une aubaine à saisir! Mais maintenant que l'adolescent était face au Gryffondor... Malgré toutes ses réticences et surtout sa peur de tout gâcher; il avait envie de tenter la chose. Comme si les preuves sur ses relations sociales moindres, voir exécrables ne sauraient le freiner, encore une fois, l'adolescent s'apprêtait à tout gâcher.

Il tourna la tête vers le lac, laissant ses yeux d'or aux éclats d'argent se promener sur la surface de l'eau redevenue tranquille. L'adolescent ne savait pas quoi ajouter, fallait-il seulement ajouter quelque chose? Alix n'était pas sûr de savoir mener une conversation; Kain si plein d'entrain restait désinvolte mais n'arrivait pas non plus à enchaîner plus de deux phrases visiblement. Dommage car le Métamorphomage comptait sur ce dernier pour trouver de quoi parler, les voilà dans de beaux draps tiens. Finalement, tournant la tête vers son camarade, le jeune sorcier sourit à son camarade, il ne voulait plus voir le Gryffondor quitter la place, c'était décidé!


-Et si tu essayais un Accio? Je pense que ça fonctionnerait, non?


Il se rappelait encore à 11 ans, alors qu'il regardait avec émerveillement Harry Potter ramener son éclair de feu de sa chambre jusqu'au terrain lors de l'épreuve de lutte contre un dragon pendant la coupe de feu. Depuis, le Serdaigle avait apprit à amener des choses à lui, il pouvait le faire même si ces dernières venaient de loin, du moment que les obstacles n'étaient pas trop nombreux; et là ça tombait bien, ils étaient juste en dessous de la tour des Gryffondor, ça devrait donc aller pour un cinquième année... D'autant plus que pour aérer les dortoirs les elfes de maison avaient laissé ouvert les fenêtres, à moins donc que le sac soit dans une malle ou un placard, ce qui serait assez étonnant, Kain devrait pouvoir le faire! Surtout que le Serdaigle l'avait vu à l'oeuvre. Son homonyme avait l'air doué pour les sortilèges, surtout Accio qui avait d'ailleurs sauvé son devoir.


-Je... Et je t'ai vu t'entraîner aussi, sur le terrain de Quidditch, tu voles bien dis donc

Fit-il sans savoir pourquoi lui, qui détestait ce sport brutal se mettait à parler de ça! Autant Alix aimait bien voler, malgré le fait qu'il ne soit pas doué... Autant l'adolescent détestait ce sport violent; pourtant lors du dernier entraînement, Kain lui avait parut tellement passionné que la grâce avait été plus visible que la cruauté de ce divertissement assez viril, avouons-le. Il ne connaissait pas les règles de Quidditch et était donc incapable de comprendre quelle place le Gryffondor occupait, si tenté soit qu'il fasse partie d'une équipe! Pour lui, en tout cas, voler devenait quasiment impossible à cause de sa main droite abimée, déjà qu'il n'était pas très sûr avant... Il lui faudrait quelqu'un pour l'accompagner, mais l'adolescent préférait rester les deux pieds sur terre; n'osant pas s'avouer que la sensation agréable de ne plus toucher terre lui manquait. Observant son camarade, essayant de voir si ce dernier allait répondre à son pseudo défi et jeter son Accio; le Serdaigle un peu plus tranquille commença à ranger sa liasse de parchemin par ordre et méthode, celle-là même que son comparse avait sauvé in-extremis de la noyade.
Revenir en haut Aller en bas
Kain Romilly
Gryffondor, 5 ème Année
Gryffondor, 5 ème Année
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Sam 20 Fév - 20:02:37

-Ici, c'est bien, non?

Kain approuva d'un signe de tête. Il aurait été dommage de ne pas profiter du temps magnifique qu'il faisait dehors. Dans quelques semaines, il en aurait beaucoup moins l'occasion avec l'automne qui allait faire son arrivée. Il resta un moment à fixer Alix en silence avec toutes ces pensées qui le troublait en guise d'accompagnement. Le Gryffondor songea à quel point il aimerait glisser ses doigts dans la chevelure sombre du Serdaigle ou repousser les quelques mèches qui barraient son front. Ou tout simplement se rapprocher pour admirer de plus près les yeux somptueux, si particuliers d'Alix.

-Et si tu essayais un Accio? Je pense que ça fonctionnerait, non?

Kain sorti brusquement de sa rêverie. Étais-ce un défi? C'est ce que cela semblait être.

Cela ne prit pas deux secondes qu'Alix parla à nouveau.. Un peu plus, ils auraient parlé en même temps :

- Tu me lances un défi? Je veux bien essayer...

Depuis le temps, Kain s'était pas mal pratiquer pour réussir ses Accio. Cependant, c'était la première fois qu'il le tentait sur une aussi longue distance. Sa fierté masculine avait aussi prit le dessus, refusant de perdre. Inconsciemment, c'était aussi un moyen d'impressionner Alix car ce n'était pas ses quinze centimètres de parchemin qui allait le faire.

- Accio devoir de Potions!

Kain se concentra au maximum, sa baguette pointée vers la tour de Gryffondor et ses sourcils froncés. Au bout d'une minute, il vit son parchemin se diriger lentement vers lui. Il avait réussi son sort mais il allait devoir améliorer un peu son efficacité. Il l'attrapa finalement et se retourna vers le Serdaigle, triomphant.

- Voilà, c'est fait.

-Je... Et je t'ai vu t'entraîner aussi, sur le terrain de Quidditch, tu voles bien dis donc

Kain sourit à nouveau. Il savait que plusieurs personnes venaient le regarder lorsqu'il jouait avec ses amis ou s'entraînait. Le rouge et or ne savait pas cependant qu'Alix l'avait vu et encore moins porter attention.

- Merci, je me pratique en vu des sélections pour l'équipe de Gryffondor dans deux semaines. Je vais m'essayer pour un poste de poursuiveur. Je crois avoir des bonnes chances de faire l'équipe. Je devais d'ailleurs jouer avec mes amis mais ils ont tous des obligations pour le moment.

Kain commençait à se détendre, le quidditch lui ayant redonner sa langue. Cela ne semblait pas être le cas de Alix. Sa timidité était peut-être mignone mais cela l'empêchait de s'exprimer.Le bleu et bronze semblait aussi nerveux. Il continuait d'ailleurs à mettre de l'ordre dans ses parchemins. Kain vit que la main droite du Serdaigle avait des difficultés dans cette tâche aussi simple. Il s'approcha

- Est-ce que tu as besoin d'aide? C'est la moindre des choses que je puisse faire, tu vas vite te rendre compte que mon devoir est loin d'être digne de ta maison.

Il eut un rire maladroit. Son attirance lui faisait vraiment dire des conneries.


Dernière édition par Kain Romilly le Sam 20 Fév - 23:49:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alix Craft
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Sam 20 Fév - 21:49:49

-Les sélections, vraiment? Je suis sûr que l'on te prendra... Enfin je suis nul en Quidditch mais je suis sûr qu'on te prendra quand même.

La détermination et l'enthousiasme dans sa voix démontraient clairement la subjectivité du Serdaigle qui en devenait la "pompom girl" numéro un de Kain. Après tout ce dernier avait sauvé son devoir quand même! Ah ce beau blond aux yeux verts, ce héros... En plus c'était la gentillesse incarnée, Alix regretta de ne pas pouvoir réellement se transformer en fille -il avait déjà usé de son don de métamorphagie pour ça, mais il n'avait que l'apparence féminine pas le corps- pour espérer avoir une chance de plaire à cet adolescent après qui toutes les demoiselles courraient. Franchement, ce n'était pas juste! Pourquoi n'était-il pas une jolie petite brune? Où alors une blonde sulfureuse ? :fou: Enfin bon, ces pensées stupides n'étaient pas de véritables désirs, malgré les apparences Alix était heureux d'appartenir à la gent masculine; et si on lui proposait l'opération chirurgicale pour devenir une femme, sans nul doute, le mannequin s'enfuirait en courant. Ce n'était pas parce qu'il avait des manières efféminés qu'il était "féminin", c'était assez compliqué à expliquer et mieux ne valait pas entrer dans ce genre de réflexions, car chez les hormones d'Alix, comme pour beaucoup d'autres choses aussi, c'était le bazar le plus complet.

Donc, le sorcier tourna la tête vers la haute tour de Gryffondor, admirant son comparse qui lançait désormais le sort salvateur qui avait évité au métisse de s'arracher les cheveux un à un de désespoir pour la perte d'heures, voir de jours de devoirs! Ses yeux légèrement bridés se posèrent pensivement sur le rebord de la fenêtre, guettant le parchemin mais aussi, sans nul doute, l'occasion de rêver un peu. Il espérait tellement que la patience de son camarade ne soit pas mise à rude épreuve par ses bévues qu'une timidité encore plus grande que d'habitude l'étreignait. Pour l'instant, le record de sociabilité venait d'être battu! Le jeune sorcier lui avait parlé plus longtemps que nul autre sans s'énerver; et l'échange quoique minime pouvait facilement être qualifié de très riche vu les situations dans lesquelles le Serdaigle se trouvait habituellement.

L'adolescent sourit lorsque le Rouge et Or réussit son coup, se retenant d'applaudir! En revanche, lui il n'en menait pas large avec toutes ses feuilles... Quelle honte! Le métisse se faisait l'effet de se débrouiller aussi bien qu'un manche à balai pour rester dans le thème du Quidditch... Et pas un balai d'éclair de feu; plutôt un brossdur qui raclait les fonds de placard depuis un certain temps. Cependant s'énerver ne servait à rien, sa maladresse empirerait encore car sa main blessée s'emballait lorsque le garçon forçait dessus, c'était un cercle vicieux.

-Bravo pour le parchemin. Tu sais lancer des sortilèges puissants dis-moi!

Alix s'activait toujours à bien ranger ses parchemins, malheureusement ces derniers n'entraient pas dans ses critères de sélection; à chaque fois il y avait un bout de feuille pour dépasser et il fallait tout refaire! Le garçon se rendit compte du silence qui passait entre eux. Certes le jeune sorcier ne disait plus de bêtises, mais maintenant, il allait finir par ennuyer Kain... Qu'est-ce que c'était difficile les relations sociales quand même! Encore plus quand l'amour s'y mettait.

- Est-ce que tu as besoin d'aide?

-Non non, enfin merci, mais tout va bien.

Alix ne voulait pas qu'on le prenne pour une chochotte. Il avait de plus, vu le regard que son camarade avait lancé à sa main blessé. Sans doute que Kain devait à la fois se demander comment cela avait pu arrivé, et qu'il s'en doutait déjà. Même si les deux sorciers ne s'étaient pas souvent parlé, voir jamais, c'était facile de s'apercevoir que son camarade de classe écrivait parfaitement un jour, puis que le lendemain, il arrivait en cours, tentant tant bien que mal de cacher bleus et plaies, puis sa main bandée... Sans compter qu'une fois les lésions et le bandage disparu la main continuait d'aller mal. La torture... Bien des élèves l'avaient connu, mais peu avaient eut autant le "droit" de souffrir qu'Alix qui provoquait, cherchait à mordre encore et toujours, sans compter sa plus grande faiblesse physique. Le sorcier ne voulait pas lasser le Gryffondor en ayant l'air d'être une "tapette" comme on le disait de lui. Après tout, n'avait-il pas lutté contre la dictature. Ramasser quelques feuilles malgré ses tremblements et le mal qu'il avait à refermer sa main ne serait rien.

-C'est la moindre des choses que je puisse faire, tu vas vite te rendre compte que mon devoir est loin d'être digne de ta maison.

-Je ne crois pas à cette histoire de maisons

Fit le Serdaigle abruptement, ce n'était pas dit méchamment, cependant l'adolescent avait des convictions bien arrêtées sur ce maudit choixpeau. Il trouvait stupide de séparer les enfants selon leurs qualités et défauts... Pourquoi ne pas mêler tous les caractères pour que chacun s'habitue à l'autre, que les premiers pallient aux défauts des autres tandis que les seconds faisaient de même! La vie n'était pas aussi fermée, manichéenne que ce fichu bout de tissu voulait le laisser croire. Alix détestait cette manière vraiment pas naturelle de grandir dans l'esprit de compétition et de préjugés, n'était-ce pas cela? Les préjugés sur le sang qui avaient déclenchés la guerre? Et celle entre les Gryffondors et les Serpentards? Un jour tout cela exploserait à cause de cette idée stupide de points et de maisons, le jeune sorcier en était sûr.

-Et puis, ça te feras au moins un défaut

Ajouta finalement le métisse en s'adoucissant et en souriant; c'est vrai quoi! Doué sur un balai et en sortilèges, Alix se sentirait un peu moins bête s'il surpassait son camarade dans au moins un domaine. Ce n'était pas une question d'être en compétition, juste d'être à la hauteur. Désignant le parchemin-presque vierge admettons-le- du Rouge et Or, le mannequin sourit gentiment; demandant à voir d'un regard significatif, passant une main dans ses sombres cheveux, lesquels cavalaient le long de son cou... Ah oui, il y avait quand même du travail à fournir! Et Merlin savait comme ce professeur de potions était sévère, il fallait décliner toutes les variances de filtres d'amour mais aussi leur origine, et celles de leurs ingrédients, bref, de quoi en faire plusieurs parchemins, ce qu'avait d'ailleurs exigé le prof, lequel devrait d'ailleurs avaler l'un de ces fameux filtres d'amour, ça lui ferait du bien vu sa tête d'enterrement; on aurait dit une réincarnation de ce cher Severus Rogue mort au combat. Franchement, là il ne savait pas quoi dire pour le devoir du Gryffondor; ce dernier risquait-il de s'énerver comme Samuel? C'était probable oui! Le jeune sorcier se contenta donc de hausser les épaules et de ranger son propre devoir. Là il prenait vraiment la mauvaise pente! Son comparse allait sûrement fuir si Alix commençait à déblatérer sur ses cours.

-Dis, enfin sauf si tu tiens vraiment à faire ce devoir, souhaiterais-tu te promener?

Oui, en fait, Alix ne se sentait pas le courage d'annoncer que le cas de Kain pour ce devoir était totalement désespéré! A moins de travailler avec lui dans la bibliothèque tout le wee kend, mais le Serdaigle n'était pas son ami et ce serait peut-être mal vu, du coup, comment réagir? Le Gryffondor allait-il se vexer si jamais Alix changeait d'avis pour le devoir, comprenant que le peu qu'il avait rédigé désolait un peu le pauvre Bleu et Bronze? Le jeune sorcier ne voulait surtout pas que Kain pense qu'il se sente supérieur.

-Si tu veux, je peux t'aider ce wee-kend pour le faire- parvint-il enfin à prononcer, essayant de ne pas prendre le ton professoral qui avait fait Samuel sortir de ses gonds. Pourvu que cette situation similaire n'entraîne pas les mêmes conséquences...-Tu pourrais avoir une bonne note, ton introduction est très bonne, juste que tout faire en une fin de semaine sera difficile. Mais c'est possible...Enfin

Ou comment s'enfoncer dans les méandres du malêtre et de la maladresse...
Revenir en haut Aller en bas
Kain Romilly
Gryffondor, 5 ème Année
Gryffondor, 5 ème Année
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Dim 21 Fév - 15:24:34

-Je ne crois pas à cette histoire de maisons

Oups! Kain venait de gaffer. Réfléchis, réfléchis… Comment avait-il pu sortir une telle affirmation. D’accord, il y avait l’habitude, mais maintenant, trop de choses avaient changée.

- Euh… Je ne voulais pas te vexer en disant ça… Moi non plus je n’y crois pas vraiment même si il y a des bons côtés à être divisés en maisons… C’est juste que les vieux ne se sont pas pris de la bonne façon…

Plus il parlait, plus il s’enfonçait. Qu’est-ce que Alix allait penser de lui!!! Pour l’une des premières fois de sa vie, Kain perdait tous ses moyens devant une autre personne. Ses propos semblaient avoir aucun sens, ou plutôt le mauvais sens. Le Gryffondor voulait se sortir de son merdier. Il semblait avoir perdu la chance de faire bonne impression.

-Et puis, ça te feras au moins un défaut

Stupéfaction totale durant une fraction de seconde. Le bleu et bronze venait de lui tendre une perche et osait lui dire ce que aucun élève ne lui avait encore dit après cinq ans à Poudlard : un défaut. Il pouvait avoir un défaut! Pour les filles, il était l’homme idéal, pour les mecs, il était le modèle à atteindre(ou à abattre, cela dépendait de leur point de vue). Étrangement, il était flatté par ce propos. Avec le sourire que lui offrait présentement le Serdaigle, il ne peut s’empêcher pas de continuer la plaisanterie à son égard.

- Tu sais, tu es le premier à m’en trouver un. On dit de moi que je suis presque un dieu. Pourtant, je n’en suis pas un, ce sont eux qui m’ont mis sur ce piédestal et qui ont fait de moi cet être hors du commun.

Il éclata alors de rire, ne sachant pas du tout comment allais le prendre Alix. Du moins, pensa-t-il, c’est beaucoup que s’il s’était mis en colère. Chose qui était impossible à la vue de son compagnon qui se passait une main dans les cheveux. Tout simplement magnifique.

Nouvelle gifle mentale. Non, non, non! Kain se ressaisit. C’était un gars, il ne voulait pas être attiré par un autre homme. Le rouge et or pensa alors que tout serait beaucoup plus facile s’il était hétéro. Il pourrait alors choisir une nana convenable parmi celles qui le courtisait, il sortirait avec et tout irait bien. Malheureusement, la vie avait décidé de compliquer cette facette de sa vie au maximum. Pour lui, une sorte de charme semblait émaner d’Alix, un charme que ne semblait avoir la gente féminine.


-Dis, enfin sauf si tu tiens vraiment à faire ce devoir, souhaiterais-tu te promener?

Bon, la plaisanterie était finie pour l’instant. Kain sortit de ses pensées

- À vrai dire, je ne tiens pas vraiment à avoir ma BUSE en potion. Elle ne me sera pas vraiment utile pour ce que je veux faire alors si j’obtiens la note passage, je serais satisfait. Et je viens donc me promener avec toi.

Il sourit en disant cette dernière phrase. Il se doutait bien que son travail était vraiment nul et que le Serdaigle était trop gêné pour le lui dire. Kain n’allait pas en faire un cas.

-Si tu veux, je peux t'aider ce wee-kend pour le faire. Tu pourrais avoir une bonne note, ton introduction est très bonne, juste que tout faire en une fin de semaine sera difficile. Mais c'est possible...Enfin

Le rouge et or poussa un soupir imperceptible. La timidité d’Alix était un véritable obstacle. On aurait dit qu’il avait sans cesse peur de mal paraître. C’était même pire que les petites filles de premières années qui venaient lui faire des avances.

- Tu n’as pas à t’en faire, je devrais me débrouiller mais cela ne me dérangerais pas de recevoir des conseils de la part d’un expert en la matière comme toi (Il fit une révérence, plaisantant encore) . Je dois t’avouer que les philtres d’amour me font un peu peur… J’ai entendu dire que la majorité des filles de la classe avaient l’intention de m’en faire prendre. Je surveille ce que je bois depuis le cours, je n’ai pas envie de me ramasser avec une nana sur les talons et encore moins d’être son petit chien. (Il éclata de rire)

Il n’avait aucune idée s’il avait remonté la pente après avoir dit ses bêtises. C’est dans ces moments-là que l’on voudrait être télépathe. Il décida qu’il était temps d’y aller.

- Allez, on la fait cette promenade?
Revenir en haut Aller en bas
Alix Craft
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Lun 22 Fév - 21:42:38

Chose étrange, Alix avait l'impression que son comparse essayait de s'adapter à ses paroles; exactement comme si il craignait de déplaire à l'adolescent, et ça, le Serdaigle le savait étant donné qu'il avait lui-même souvent agi de cette façon. Ce qui était bizarre, c'est que normalement les gens avaient ce genre de réaction face à une personne populaire, dont la réputation était bonne, pas dans le rouge comme la sienne. Eux, les derniers maillons de la chaîne n'avaient pas assez d'importance pour faire l'objet d'une telle tentative de délicatesse. Avec amusement et un brin de moquerie aussi, le jeune sorcier sourit à son camarade, appréciant ses efforts inutiles pour avoir sa confirmation. Ce n'était certainement pas le Métamorphomage qui allait lui assurer une montée en grade dans la mini société de Poudlard.

Plus étrange encore, le Gryffondor ne parut pas vexé que Alix sous entende qu'il ait un défaut, au contraire le blond lui paraissait reconnaissant. Était-il donc si célèbre que cela pour souffrir du complexe de la perfection que l'on attendait des sommités de ce monde ou exagérait-il pour ironiser la situation? Le Serdaigle n'était pas doué pour déceler l'ironie, en général il prenait tout au premier degré lorsqu'il ne le fallait pas et réciproquement, riant de tout ce qui n'était pas sensé être dit pour faire semblant. C'était triste mais c'était comme ça , le jeune sorcier était souvent à côté de la plaque, et Kain semblait tout faire pour rattraper ses maladresses. Au lieu de se fâcher il tournait ses phrases trop véhémentes en dérision pour transformer la grosse maladresse en simple petite bévue, c'était mignon de sa part en tout cas! Peu à peu, avec tout ce travail de patience qu'exerçait le Gryffondor à son contact, le bleu et bronze commençait à se sentir un peu moins intimidé. Quelque chose chez lui semblait attirer le blond aux yeux verts, il était mannequin depuis peu mais avait apprit à lire les sentiments des gens -en partie tout du moins- pour savoir ce qu'ils attendaient de lui et essayer d'agir en conséquence. Présentement, le métisse ne savait pas ce que ressentait Kain pour lui, il était évidemment à 20 000 lieux ( sous les mers XD ) de penser que cela puisse être de l'amour... Non pour lui c'était juste un intérêt, une espèce de "fascination" dû à sa profession. Comment dire, un petit "truc" qui aidait à interagir avec l'autre que le jeune sorcier n'avais absolument pas su trouver avec Samuel. On va dire que les deux garçons étaient visiblement sur la même longueur d'onde magique.


-D'accord alors

Il se leva, tendit sa main gauche-la valide- pour aider son camarade à se relever bien que vu la différence poids apparente, Alix risquait plus de tomber en avant qu'autre chose si jamais son camarade avait l'envie de s'appuyer de tout son poids sur lui.


-Tu sais que tu peux t'immuniser contre ce philtre


lança le Serdaigle en riant, n'empêche que c'était vrai. Il s'agissait un peu d'automédication, il fallait boire une infime portion du breuvage ou poison chaque jour; quelque chose de trop faible pour agir sur l'organisme et ce, chaque jour en augmentant petit à petit les doses... Et enfin, l'on devenait immunisé à force, en ayant crée des anticorps qui reconnaîtraient de suite le poison, c'était bien pour ça d'ailleurs que les gens souvent mordus par des serpents auparavant ne faisaient pas une réaction aussi allergique que les autres, parfois même ils ne ressentaient rien, car le produit se diluait dans leur sang sans leur faire de dommage.

-Cependant il faut être rigoureux, tu dois boire chaque matin un peu de cette potion, quelque chose d'infime et dans un mois environ, si tu ne cesses pas l'acclimatation de ton corps à ce breuvage, tu seras totalement immunisé quelque soit la dose.

Le Bleu et Bronze essayait vainement de rassurer son camarade, la situation l'amusait d'un côté, de l'autre son camarade avait dit ça avec tellement de sérieux, il paraissait vraiment inquiet à ce propos.


-En plus c'est très difficile à réaliser comme potion, les ingrédients sont rares et très couteux... Et puis l'action est éphémère, une fois que tu t'aperçois de ce qui s'est passé, car la mémoire n'est pas effacé, tu peux porter plainte. C'est une potion très dangereuse au final. Et crois moi... Ces filles ne seraient pas capables ni d'en réaliser, ni d'encourir une peine en maison de redressement sorcière ou de surveillance jusqu'à la majorité pour ça.


Alix sourit une nouvelle fois, laissant le vent décoiffer ses cheveux avec plaisir; les yeux à demi fermés, le jeune sorcier s'offrait comme un fétu de paille à la brise câline qui était tellement forte à son échelle qu'elle semblait pouvoir l'emporter d'une seconde à l'autre aussi sûrement qu'une tempête l'eut fait. Il se tourna alors vers son camarade, osant enfin poser une question à son tour, s'ouvrir un peu.

-Et parmi toutes ces charmantes prétendantes... Aucune ne te sied?

Il sourit, après c'était l'âge des premiers émois non? Et les demoiselles qui courraient après le blond étaient tout à fait charmantes, si Alix n'avait pas eu quelque soucis d'hormones il aurait déjà dit oui.
Revenir en haut Aller en bas
Kain Romilly
Gryffondor, 5 ème Année
Gryffondor, 5 ème Année
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Lun 22 Fév - 22:39:53

Alix avait tendit la main à Kain qui ne se gêna pas pour la saisir et se relever. Il sentit une légère décharge électrique au contact du métis mais il laissa rien paraître. Les deux adolescent débutèrent leur promenade en souriant. Le Serdaigle lui parlait de comment il pouvait éviter les désagrément causés par des filtres d'amour.

-Hum... je ne pense pas que les filles vont me laisser un mois de répit pour que puisse m'immuniser contre elles... Hier, il y a même des premières années qui m'ont demandées d'être leur petit copain. C'est devenu presque un cauchemar. Je ne sais ce que je ferais s'il n'y avait pas mes amis autour de moi. De plus, je ne pense pas avoir l'argent, juste la liste d'ingrédient fait fuir mon porte-monnaie , ajouta-t-il en riant.

Cette conversation allait bon train. Alix semblait se détendre, c'était un bon signe. Le Gryffondor restait cependant aux aguets de certains de ses propos intérieurs qu'il aimerait bien faire taire. Des choses comme " Rapproche-toi de lui" ou "Il est mignon, n'est-ce pas". Il n'arrêtait de se chicaner intérieurement. L'amour était vraiment quelque chose de compliquée... Pourquoi fallait-il qu'Alix soit un garçon, tout serait moins compliqué s'il s'agirait d'une fille. Même durant une conversation banale, il se prenait la tête avec des idées aussi emmerdantes, surtout que cela concernait l'interlocuteur.

-Et parmi toutes ces charmantes prétendantes... Aucune ne te sied?

La question qui tue. Kain hésita à répondre.

- Euh... Non...

S'il avait été avec ses amis, il aurait sorti de quoi du genre " Ce que je veux, c'est une suédoise pulpeuse!" tout en éclatant de rire mais il n'y arrivait pas devant Alix. Il regardait devant lui, évitant les yeux dorés du Bleu et Bronze qui devait se poser des questions. Impossible qu'il puisse sortir une de ses conneries habituelles. Fait chier! C'était vraiment emmerdant l'amour, ce n'était pas comme que cela était sensé se dérouler dans sa tête. Il aurait dû rencontrer une jolie fille mignone, tomber amoureux d'elle et éventuellement l'épouser et avoir des enfants. Pas tomber amoureux d'un garçon.

- Je... Je ne pense pas avoir trouver... ce que je veux vraiment...

C'était bien la première que cela se produisait. Le Rouge et Or était maintenant mal à l'aise et il ne savait pas du tout comment se sortir de cette situation. Devait-il partir ou non? Et le revoir à un autre moment où tout serait plus clair dans son esprit?
Revenir en haut Aller en bas
Alix Craft
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Jeu 25 Fév - 13:01:44

-Déjà ça irait mieux si tu cessais de toujours penser à cela

Répliqua finalement Alix en soupirant; pour une fois c'était lui qui s'énervait le premier dans une conversation. Enfin, c'était un grand mot que de dire qu'il se mettait en colère mais disons que le ton de sa voix était plus assuré, un brin cassant même. Vraiment, n'était-ce pas un peu arrogant, orgueilleux et narcissique de penser qu'à tout instant de sa vie les filles se levaient en songeant à lui, puis en allant en cours, en mangeant, en faisant leurs devoirs puis en se couchant... Franchement, ces dernières avaient autre chose à faire, puis elles n'étaient que des adolescentes... Toute cette histoire de filtre d'amour c'était juste histoire de se mousser; de faire parler de soi. Le Serdaigle avait la nette impression qu'au fond, Kain s'en sentait flatté, si ce n'était pas le cas, il était alors stupide... Alimenter les ragots de ces adolescentes en pleins émois, leur donner une touche de réalisme dramatique était totalement invraisemblable; on aurait dit un mauvais roman à l'eau de rose pseudo mélodramatique.

-Tu sais... Je crois que même Harry Potter qui doit être l'un des sorciers les plus célèbres de Grande Bretagne ne se prend pas autant la tête avec ça. Je trouve ça tellement... Ridicule! On dirait un enfant qui se compare toujours aux autres... Un dieu non mais franchement! Et tu te complais vraiment dans les paroles de ces greluches? Bravo.


Super... Alix était tombé sur un mégalomane. Le sorcier marcha plus vite, un peu mécontent d'avoir une telle conversation avec quelqu'un. Franchement, c'était à se demander qui était le mannequin ici... parce que question discussion superficielle, Kain battait tous les records. Serait-ce l'un de ces types qui ne pense qu'à faire du sport pour façonner son corps dont il était lui-même amoureux, cette façon de se plaindre était mignonne au début; maintenant c'était franchement lourd, où comment faire mine de s'inquiéter pour recevoir les compliments ensuite. Oui, sauf que Alix n'était pas de ce genre... Malgré son apparence docile, il avait une force de caractère assez étonnante, laquelle palliait à sa faiblesse physique, le jeune sorcier n'avait pas pour habitude de tomber dans ce genre de petit jeu ou tout le monde se regardait dans le nombril, se complimentant chacun à son tour.


- Si tu ne connais pas pire cauchemar, c'est que tu ne voles vraiment pas haut. Tu veux être rassuré? Avoir des défauts comme tout le monde? Regarde-toi dans un miroir et trouve les tout seul comme un grand.


Kain le décevait. Alix savait que le garçon avait commencé la rébellion, sans pouvoir vraiment s'y lancer car ayant failli se faire prendre depuis le début, mais n'empêche qu'il avait bien dû connaître des moments durs, des instants de véritable cauchemar... Comment pouvait-il se reposer ainsi sur ses lauriers? Pour plaisanter le préfet avait d'abord donné des solutions au Gryffondor, le rassurant sur cette histoire de filtre d'amour, seulement le Rouge et Or continuait en ce sens, et cela devenait fort ennuyeux... L'adolescent n'avait pas envie de s'encombrer d'un espèce de garçon narcissique, uniquement tourné vers lui-même. Alix esquissa quelques pas rapide, mais c'était pour mieux revenir près du lac. Tout à coup le mannequin se sentait enfermé. Poudlard pouvait être un immense château pourvu d'un parc absolument magnifique, il se sentait enfermé, coincé. Le jeune sorcier se sentait trop adulte après tout ce qu'il avait vécu; peut-être n'aurait-il pas du s'énerver contre Kain, mais c'était ainsi... Le métisse ne supportait pas ce genre de conversation d'autosatisfaction, et encore moins ce genre de pensées. Le sorcier s'était fâché pour essayer de réveiller un peu le Gryffondor, enfin voyons! Comme si des gamines de 11 ans savaient vraiment ce que c'était que d'avoir un petit ami... Eux même à 15 ans ne savaient pas s'y prendre, alors comment le Rouge et Or pouvait-il se focaliser sur ça? En pensant à ça, bien sûr, il montrait à ces filles qu'il s'intéressait à leurs petits discours-qu'elle devait peut-être même oublier dans l'instant- et leur donnait encore plus envie de réagir ainsi, de le taquiner... C'était tellement stupide comme cercle vicieux, tellement enfantin de se miner pour de si petits problèmes après ce qu'ils avaient vécu l'année passée. Pas qu'il faille toujours penser aux chagrins passés mais bon, il y avait une limite à la débilité et à l'eau de rose quand même.

N'ayant toutefois pas envie de chasser son camarade, Alix se rassit, faisant attention à poser son sac loin de l'eau cette fois, rêvassant en attendant les reproches ou les excuses qui ne tarderaient pas à venir; soit l'un, soit l'autre... Le sorcier ne savait pas sur quel genre de paroles miser mais tant pis... Pour une fois que c'était lui qui corsait la conversation, il pensait l'avoir fait à bon escient et ne craignait plus de se fâcher avec le Rouge te Or, si c'était le cas, le métisse savait qu'il ne perdait absolument rien dans cette relation brisée dans l'oeuf.Voyons si l'égo démesuré de Kain acceptait de se dégonfler un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Kain Romilly
Gryffondor, 5 ème Année
Gryffondor, 5 ème Année
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Jeu 25 Fév - 20:58:04

-Déjà ça irait mieux si tu cessais de toujours penser à cela. Tu sais... Je crois que même Harry Potter qui doit être l'un des sorciers les plus célèbres de Grande Bretagne ne se prend pas autant la tête avec ça. Je trouve ça tellement... Ridicule! On dirait un enfant qui se compare toujours aux autres... Un dieu non mais franchement! Et tu te complais vraiment dans les paroles de ces greluches? Bravo.

Le cauchemar débuta. Merde, merde, merde, merde!!!!!! Tout commençait à aller de travers. Kain remarqua que cela énervait Alix. Et dire qu'il n'avait pas exprès. Il se trouvait stupide, imbécile et plus con qu'un véracrasse mou du bulbe.

- Euh, hum, euh...Euh...

Ce n'est pas avec des bribes d'onomatopées qu'il allait se rattraper. Comment paraître comme le parfait abruti dans la personne que l'aime par Kain Romilly. Satisfaction garantie ou argent remis. Sans rire, il n'avait pas idée de comment il allait se sortir de cette situation plus que fâcheuse. Il le regarda à nouveau, troublé

- Je... Je ne suis pas comme cela... ou plutôt... je me vois pas comme ça...

- Si tu ne connais pas pire cauchemar, c'est que tu ne voles vraiment pas haut. Tu veux être rassuré? Avoir des défauts comme tout le monde? Regarde-toi dans un miroir et trouve les tout seul comme un grand.

Le Gryffondor était déçu. Par Alix, il croyait que le Serdaigle était plus ouvert, plus compréhensif. Cependant, c'était surtout lui-même qui le décevait. Avec les années précédentes à Poudlard, il avait pris cette attitude qui faisait de lui une être populaire et apprécié, surtout son côté blagueur du diamnche. Il y avait des bons côtés mais aussi des mauvais, qui prenaient de plus en plus de place au fur et à mesure qu'il vieillissait et prenait en maturité. Un des désir les plus secret de Kain était d'avoir des amis, ne serait-ce qu'un, qui partageait sa vision du monde et de la justice. Lors du début de sa première année, il avait rapidement comprit que ce n'était avec ses discours sur la justice équitable pour tous, l'égalité des classes sociales magiques et ses activités charitables qu'il allait se faire des amis. Le Rouge et Or s'était rabattu sur sa seconde passion, le sport et surtout le quidditch afin de créer des amitiés,ce qui avait admirablement fonctionné. Cinq plus tard, cela avait changé, ses priorités commençaient à ne plus être les mêmes et surtout, il était tombé amoureux d'Alix. Tout cette accumulation lui amenait d'innombrables questionnements qui le tourmentaient depuis des mois.

- Je suis désolé, je suis vraiment con... , fit-il avec un sérieux déconcertant

Il lui tourna le dos, pour repartir vers le château. Il venait vraiment se planter et il avait besoin de réfléchir sur ses erreurs

- ... Mais tu ne peux pas lire dans la tête des autres ni dans mon esprit. Je te croyais différent des autres qui ne voient que ma façade... Tu devrais sérieusement penser à t'ouvrir au monde qui t'entoure même s'ils peuvent être maladroits... Il y a des manières de dire qu'on aime pas entendre certaines choses.

Il donna un coup de pied dans un buisson et commença à marcher vers l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Craft
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Sam 6 Mar - 20:55:17

-Je ne vois pas ta façade

Soupira finalement Alix, lassé de cette conversation stérile qui ne menait à rien. On l'accusait maintenant d'être comme les autres, on lui disait qu'il jugeait sur l'apparence... C'était tellement stupide comme argument! Pourquoi s'excuser si c'était pour se raviser et enchaîner avec les reproches? Alors c'était cette demande de pardon là qui n'était que façade, cachant de la colère. Alix n'avait pas regardé Kain pour décider ce qu'il penserait de ce personnage, il l'avait écouté avec attention; et toutes ses paroles paraissaient vraiment sérieuses, d'ailleurs le Gryffondor avait eut l'air très sûr de lui en soupirant contre ces filles; il paraissait croire en cette persécution, donc toutes ses paroles n'étaient pas maladroites... Sa façon d'interpréter celles des autres, notamment de ces femelles en chaleur l'était, mais certainement pas ses paroles qui avaient été claires comme l'eau de roche; surtout que Kain avait bien insisté sur ce sujet, en discutant pendant au moins 10 minutes sur la chose.

Le mannequin ferma les yeux et ses mains ouvertes se crispèrent, paume ouverte en parallèle à son visage, s'abaissant avec rudesse -non dénuée d'une certaine élégance malgré tout et surtout malgré lui- pour montrer son énervement. En fait le sorcier était surtout à court d'idées pour répondre. Le sujet lui paraissait futile, leur temps à tout deux gâché par cette discussion puérile, stérile ainsi que ce début de dispute particulièrement niais. Alix ne comprenait pas encore tout à fait comment les choses avaient pu monter aussi vite d'ailleurs; comme quoi, il n'était vraiment pas doué dans les relations humaines! Certes, lui-même manquait parfois de tolérance, son caractère s'étant rapidement forgé, s'élevant tel une barrière pour se protéger de sa terrible famille puis pendant la guerre; alors forcément il concédait moins facilement les erreurs... Ne s'apercevant pas qu'il était parfois aussi incompréhensif que ceux qui lui faisaient de la peine! C'était un peu un cercle vicieux auquel le Serdaigle ne pouvait pas vraiment échapper. Toute sa vie on l'avait critiqué, renié, humilié, comment pourrait-il avoir un caractère doux? Quand on ne l'ennuyait pas Alix en était capable; gentil et ouvert d'esprit, éthéré, élégant, en un mot artiste-c'était d'ailleurs cette douceur qui avait exaspéré sa famille- mais sinon, la colère montait vite, le modèle était aussi exigeant envers les autres qu'on ne l'avait été avec lui et qu'il continuait de l'être avec sa propre personne.

-Ça ne sert à rien de disserter sur ça pendant des heures. Je n'ai pas regardé ta façade, j'ai eu la preuve que cette conversation m'agaçait c'est tout! Ce n'était pas dirigé uniquement envers toi. Franchement c'est stupide de parler dans le vide comme ça... Parlons d'autre chose, non?

Comment pouvait-on retomber dans de tels enfantillages après toutes les souffrances de l'année passée? Alix en avait marre de ces accusations sur sa façon de percevoir les choses! Comment Kain pouvait-il prétendre connaître sa façon de juger les autres? Le jeune sorcier était lassé de toute cette parlotte; au prix de grands efforts, il acceptait-se rappelant lui-même de sa maladresse- de donner une autre chance au Gryffondor, mais par pitié, qu'ils ne parlent plus de ça... Autant reprendre à zéro. On dit que les choses ne doivent pas être oubliées, et bien des fois ça valait mieux, parce que le niveau était très bas là, et le Serdaigle se faisait honte à débattre d'un tel sujet débile. De toutes façons lui les filles, ce n'était pas son truc-ni l'amour tout court d'ailleurs- alors comme conseiller en la matière, le Rouge et Or pouvait chercher ailleurs.

-Tu joues souvent au Quidditch? En dehors de la période scolaire par exemple?

Ce n'était pas parce qu'il n'aimait pas ce sport qu'Alix ne pouvait pas être curieux; il se demandait si ce genre de club existait, et surtout inconsciemment si, après la guerre, ces derniers pourraient encore exister. Pourquoi Poudlard pourtant réparé lui paraissait-il si souvent en ruine? A chaque coin de couloir le mannequin revoyait une course contre la montre pour les rebelles, ou pire de grandes défaites... Et puis l'ancien bureau de l'abominable Carrow; Alix faisait encore un très grand détour, quitte à arriver en retard en cours pour éviter de passer à cet endroit, s'en remettrait-il un jour? Quand la moindre question anodine ne lui ferait plus souffrir le martyr en lui imposant autant de souvenirs?

-Tu as fait de la résistance en début d'année non?

Et voilà, il n'avait pas pu s'empêcher d'en parler. C'était un terrible cercle vicieux; le Métamorphomage ne parvenait jamais à s'empêcher de ramener la guerre dans la conversation, alors que ça lui faisait encore plus de mal! Sauf que s'il ne finissait pas par aborder le sujet, la douleur étreignait aussi son coeur. En parler le déchargeait et le bourrait de souvenirs à la fois. C'était vraiment affreux; et sa main abimée était toujours là pour lui rappeler que ces tortures avaient eu lieu, avaient existé. Inconsciemment Alix avait demandé à Kain s'il avait été lui aussi attrapé par la Carrow et torturé physiquement et mentalement comme lui l'avait été, se demandant comment le garçon faisait pour tenir le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Kain Romilly
Gryffondor, 5 ème Année
Gryffondor, 5 ème Année
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Mer 10 Mar - 20:32:13

-Je ne vois pas ta façade

Kain s'arrêta soudainement. Il ferma ses yeux un instant. On dit que l'amour rend aveugle et le gryffondor n'était que le prisonnier par choix de son attirance. Dix mille questionnements se bousculaient dans sa tête : Était-il sincère dans ses paroles? Est-ce juste par gentillesse que le serdaigle lui disait cela? Ou était-il vraiment juste con? Il prit une respiration, rouvrit les yeux et se retourna vers Alix. Il s'approcha.

- Pardon, je suis préoccupé ces temps-ci. Je devrais pas t'embêter avec mes problèmes.

Le rouge et or se sentait honteux. Sans ce rendre compte, il avait essayer de se servir du serdaigle comme exutoire. Lui qui pronait le respect et la justice venait d'agir dans le sens contraire. Il avait envie de se racheter.

- J'ai envie que tu me parles de toi, je veux te connaître et en échange, je te parlerai de moi, de ce que tu veux savoir.

Il lui sourit de manière sincère. Il sentit un léger point s'envoler de son esprit. Les adolescent reprirent leur promenade.

-Tu joues souvent au Quidditch? En dehors de la période scolaire par exemple?

- Parfois, Je ne fais partie d'un équipe en tant que telle durant les vacances. Je pratique trop de sports différents de toute façon, j'arrive pas à en apprécier un plus que les autres. Je fais du quidditch, du soccer, du baseball, du hockey, du football américain, du tennis et de la natation en général.


Kain s'interrompit volontairement. Il ne voulait pas envahir la conversation comme précédemment. Il allait poser une question au bleu et bronze mais ce dernier fut plus rapide.

-Tu as fait de la résistance en début d'année non?

Il y eut un silence. Ce n'était pas un sujet facile. Kain savait que Alix avait participé activement au mouvement contrairement à lui qui n'avait pu faire grand chose à cause des menaces que lui et ses parents avaient reçus.

- Comment tu sais? Je n'ai pas fait grand chose à vrai dire. J'ai reçu des menaces assez vite alors je n'ai fait que de la dissimulation d'objet. Je n'en suis pas très fier disons. J'aurais vraiment voulu en faire plus, montrer à quel point je veux un monde juste et équitable pour tous. J'aurais voulu m'impliquer autant que toi... C'est pour ça que je veux maintenant aider à refaire ce monde comme il devrait l'être depuis longtemps.

C'était la première fois que le gryffondor parlait aussi ouvertement de se sujet. Il avait l'impression de se confier à Alix sur ses propres aspirations personnelles, chose qu'il n'avait pu faire auparavent. Ses amis allaient et suivaient le courant, les modes sans avoir de réelles opinions et cela le désolait un peu.

- Je crois que j'ai assez parlé de moi. À ton tour maintenant! Quels sont tes passe-temps, tes hobbies?
Revenir en haut Aller en bas
Alix Craft
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
Préfet de Serdaigle, 5 ème année
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Sam 20 Mar - 22:54:52

-Et tu as souvent envie de connaître les inconnus rencontrés au hasard comme ça?

Cette fois ce n'était pas méchant, juste un brin moqueur, mais pas dans le mauvais sens. En effet Alix aimait bien taquiner parfois; là il avait remarqué l'étrange main mise qu'il semblait avoir acquise sur son comparse... Oui comme si ce dernier était en quelque sorte "soumis". Sa formation quoique récente de mannequin lui avait apprit à reconnaître certains comportements, et sans déceler le pourquoi du comment; le Serdaigle avait un pressentiment en ce qui concernait Kain, le Gryffondor semblait intéressé par sa personne au point de se répandre en excuses et ne plus le lâcher, lui demandant même de parler de lui... Si ce n'était pas une preuve qu'un petit quelque chose se "passait" alors le métisse ne connaissait rien aux secrets de l'être humain! Autant dire que ce n'était pas le cas, parce que le jeune sorcier avait beau avoir des problèmes avec eux; après avoir vécu avec des parents cruels, une soeur l'étant tout autant puis la guerre... Il avait bien dû apprendre à savoir en qui il pouvait avoir confiance d'un coup d'oeil, savoir reconnaître l'animosité! Ça c'était son expérience de résistant, et celle-ci voyait Kain comme quelqu'un n'étant pas du tout mal intentionné... Quant à celle de mannequin, elle lui montrait l'attraction qui luisait dans les yeux du Gryffondor. Ce sentiment était diffus, certes, mais le Serdaigle savait que le Rouge et Or lui mangeait dans la main, sans savoir pourquoi mais c'était bel et bien le cas. C'était sans doute ce qui expliquait que tout ça n'ait pas fini en fiasco comme d'habitude. D'un côté, ça flattait un peu Alix, tellement délaissé au cours de sa vie qu'il avait un peu envie de se mettre en valeur et de jouer, se montrer inaccessible pour attiser encore plus cette "attirance" indéfinissable que semblait ressentir le Rouge et Or pour lui. Cela passait par l'art de se révéler le moins possible, répondre de façon fine et intelligente pour détourner la conversation, rendre son "prétendant" encore plus impatient... Ce qui expliquait qu'il pose cette question en guise de réponse, le préfet avait bien l'air décidé à jouer de son charme sur Kain, histoire de s'entraîner... Pauvre Gryffy.

-Ce n'est pas une question de fierté-Fit Alix en redevenant sérieux, mais juste un peu. C'était décidé! Même un sujet comme celui-ci ne gâcherait pas sa journée... Pour une fois qu'une relation ne tournait pas en combat de strangulots; petites ces bestioles mais hargneuses à un point inimaginable! Sa voix était donc moins "provocatrice", plus posée, un brin chagrine même mais bon.- ni de se rattraper. On a tous fait ce que l'on a pu et c'est ce qui compte.

Kain n'avait pas à se sentir honteux du peu qu'il avait fait, au moins, il avait aidé, et chaque goutte d'eau minuscule pouvait aider à remplir un océan plus sûrement qu'une seule personne faisant tout le travail, s'épuisant à la tâche, ils avaient été un réseau... Une équipe, une famille même sans se connaître le plus souvent, ni se contacter par souci de sécurité mais liés au fond par la persuasion qu'ils avaient de ne pas être seuls et soutenus. Cependant lorsque Kain parla encore de le découvrir, le mannequin tout à coup plus vif, décidé lui aussi à couper avec ce sujet qu'il avait pourtant lancé- et oui, il était un peu masochiste sur les bords parfois, avouons-le.-passa une main dans ses cheveux... Sa gêne s'en allait et il se sentait tout à fait apte à jouer un peu; adoptant une allure volontairement étudiée pour-bien qu'Alix ne s'assume pas tellement, il adorait la provocation et ce sentiment de pouvoir s'amuser un peu aux dépends du Gryffondor-pas méchamment non plus quand même- ainsi que la curiosité quant aux réactions de ce dernier le poussait à accentuer ce qu'il avait ressenti chez ce dernier. Ses gestes étaient choisis, et même cette façon de balayer une mèche de son visage androgyne, ainsi que ce petit sourire mystérieux formant un léger pli au coin de ses lèvres, ça laissait présager beaucoup de choses, et surtout du mystère à n'en plus savoir qu'en faire pour le pauvre Gryffondor apparemment si avide de le connaître.

-Vraiment, dis-moi pourquoi vouloir savoir autant de choses sur moi?

Il se retourna et regarda son comparse en fermant les yeux à moitié, le métamorphomage savait que ses long cils ombrageant délicatement ses prunelles dorées était du plus bel effet, et c'était très amusant d'utiliser son regard si particulier! Il aurait pu changer de couleur comme ça, d'un coup... Mais là il préférait le naturel qui ne l'était pas tant que ça, car ses yeux avaient vraiment une couleur particulière. Souriant toujours, le sorcier se laissa glisser au bord du lac, jouant avec l'eau, la frôlant avec une délicatesse infinie. Il voulait comprendre, savoir d'où venait cette espèce de soumission fascinante de la part du play-boy qui semblait soudain s'aplatir devant lui, le petit préfet de pacotille jamais respecté et l'élève mal aimé malgré ses actes de résistances importants. Oui, pourquoi celui qui avait l'air si viril ne s'était pas amusé à clore la conversation d'un poing dans la figure même en ayant tort? D'habitude on ne s'embêtait pas de ce genre de détail avec lui, raison ou non, ça finissait souvent le derrière dans la boue, comme lorsque Samuel l'avait poussé dedans. Et là Kain avait l'air d'un petit agneau, un comble pour la maison des lions.

-On va faire un jeu. Tu vas répondre à ta propre question, et peut-être te dirais-je si c'est vrai ou non. Alors, qu'est-ce qui m'intéresse selon toi?

Sa voix était douce et ses yeux rieurs, oui il était bien décidé à tromper l'ennui avec Kain... Et changer aussi la relation du début. Qu'on est de l'intérêt pour lui était nouveau et cela sautait aux yeux, pas besoin d'être devin, il connaissait par coeur le mépris et savait donc voir quelqu'un qui n'en possédait pas une once à son égard. Normal donc qu'il intensifie ce sentiment qui le flattait, s'en abreuve après avoir passé des années à errer dans le désert.
Revenir en haut Aller en bas
Kain Romilly
Gryffondor, 5 ème Année
Gryffondor, 5 ème Année
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   Mer 24 Mar - 3:09:13

-Vraiment, dis-moi pourquoi vouloir savoir autant de choses sur moi?

- J'ai seulement envie de te connaître, tout simplement. Tu est tellement discret que je me demandais qui tu étais vraiment, surtout après la Résistance où tu étais beaucoup impliqué.

Kain avait répondu avec assurance et en toute sincérité. Il ne perdait rien à dire la vérité, ou du moins, une partie, plutôt que de mentir à ce sujet. Alix le fascinait et pas seulement en ce qui concernait l'attirance physique. Il avait de connaître sa personnalité, ce qu'il aimait et ce qu'il détestait, tout!

Le Serdaigle s'était tourné vers lui. Ses yeux mi-clos était tout simplement magnifiques, deux pépites d'or et d'argent en fusion. Une petite mèche délicate lui barrait le front. Le blond du se retenir pour ne pas approcher sa main pour la replacer. Un sourire mystérieux s'étendait sur ses lèvres, le genre de sourire qui sous-entendait qu'il avait peut-être compris son petit jeu. Kain en avait presque le souffle coupé. Il senti même une légère chaleure lui monter au visage. Il resta à le regarder, plutôt que de le toucher, ne voulant pas le faire fuir. Un pensée lui vient à l'esprit. Non, il ne pouvait pas être attiré par lui, c'était un garçon. Deux garçon ensemble, ce n'était pas normal mais il ne pouvait s'empêcher de trouver Alix très beau.


-On va faire un jeu. Tu vas répondre à ta propre question, et peut-être te dirais-je si c'est vrai ou non. Alors, qu'est-ce qui m'intéresse selon toi?

Le Rouge et Or sorti de sa rêverie. Il l'observa encore un moment avant de tenter quelque chose.

- Je dirais que tu aimes sûrement lire beaucoup. Passer du temps à l'extérieur mais pas vraiment pour faire du sport, plus comme des promenades. Sinon, je te verrais bien dessiner ou faire un truc dans ce genre-là...

Il y a allait presque au hasard. Il ne savait pas grand chose sur Alix mais il tenta tout de même. Au pire, le Bleu et Bronze allait lui dire qu'il s'était trompé.

- Alors ai-je raison ou je suis complètement dans le champ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol! [PV Saï]
» •♬Présentation de Jude D. LawFire♬•
» POUCELINA • Quand l'amour donne des ailes....
» La drogue comme le red bull te donne des ailes [pv Holy]
» Lis, lis, lis ! Cela rend intelligent, et cela donne des ailes ! [terminé!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxumorôs :: Poudlard :: En dehors du château :: Le Lac-
Sauter vers: