Oxumorôs

Après la guerre, la paix nouvelle reste précaire et menacée...
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Méléna Rec
Gryffondor, 3 ème Année
Gryffondor, 3 ème Année
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 20

MessageSujet: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Mar 26 Avr - 13:43:15

Méléna montait tranquillement les escaliers qui menaient à la Tour d'astronomie... enfin, elle n'aurait pas dû les monter tranquillement, mais en vitesse, en fait, elle aurait dû les monter à la vitesse de l'éclair pour ne pas se faire prendre par un préfet ou pire, un professeur ! Elle n'arrivait pas à dormir dans le dortoir des filles de Gryffondor et avait donc décidé de ne pas respecter le couvre-feu. Elle adorait ne pas respecter le règlement de Poudlard, mais elle n'aimait pas du tout se faire prendre. De toute façon, si quelqu'un l'appelait ou lui parlait et si elle avait décidé de ne pas l'écouter et bien elle n'entendrait jamais ce qu'il ou elle voulait, vu qu'elle avait des écouteurs dans les oreilles et seule la musique trottait dans sa tête. Elle était ailleurs, dans un autre monde que personne sauf elle ne peut atteindre.

Elle continuait à enjamber les marches et arriva enfin au sommet de la Tour d'astronomie en poussant un soupir de bonheur. Elle aimait beaucoup cet endroit où elle pouvait rester seule avec ses écouteurs. Elle était déjà venue ici, la nuit, au moins une dizaine de fois et ne s'était jamais fait prendre une seule fois alors pourquoi se ferait telle prendre par une quelque on que personne ? Enfin, autant profiter de ce moment ici et garder l'esprit vide.
Méléna s'approcha de la rambarde et mit ses deux pieds sur la première barre. Au-dessous : le vide... le sol à des centaines de mètres même plus ... mais elle s'en fichait, elle était dans son monde, à elle. La neige tombait lentement avant de s'écraser sur le sol lointain. Un épais drap de neige recouvrait la rambarde où Méléna posa ses mains. Elle fut parcourue d'un tremblement de froid, mais elle n'enleva pas ses mains de la rambarde pour autant. La neige se posait délicatement sur ses cheveux lâchés pour une fois. Peu de personnes ne l'avaient vu les cheveux lâchés. Elle se faisait toujours une queue-de-cheval.


Elle n'était pas beaucoup couverte. Bien sûr, elle n'était pas sortie en pyjama, mais juste vêtue d'un jean et d'un tee-shirt blanc avec des notes de musiques dessus. Elle avait la chair de poule, mais elle ne le sentait pas vraiment. Elle avait pourtant un gilet dans ses mains, mais elle avait la flemme de le mettre. C'était tout elle, la flemme. Elle sortit de sa poche un crayon et un cahier à feuilles blanches et se mit à dessiner tous et n'importe quoi. Au bout de dix minutes, elle descendit de la rambarde avec un soupir et s'assit contre. Elle observa les étoiles qui brillaient de mille feus dans le ciel et commença à les dessiner sur son cahier.

Elle dessinait assez bien, mais ce n'était pas le moins du monde une professionnelle en dessin contrairement à sa soeur, Lyra qui faisait des merveilles avec un simple crayon à papier. Elle sentit quelque chose la frôler et sursauta malgré elle. Quelqu'un l'avait-il aperçu et se trouver à quelques centimètres d'elle ? Pas possible... non... Elle tourna la tête et vit un chat complètement roux qui l'observait avec de grands yeux verts. Ce n'était que Clyde, son chat de sept mois


-Ouf ! Clyde, tu m'as fait peur ! Vilain chat !

Elle avait dit ça sur un ton moqueur et n'était pas du tout en colère contre son chat. Il miaula de frustration par cet accueil, mais ne put faire demi-tour, vu que Méléna l'avait saisi et l'avait posé sur ses genoux et se mettait à le caresser avec des gestes doux. Clyde ronronna et ferma les yeux. Si elle se faisait prendre, elle aurait beaucoup d'ennuie, mais autant profiter un maximum de la musique qui résonnait dans ses oreilles...
Revenir en haut Aller en bas
Adam Audley
Préfet en chef, 7e année
Préfet en chef, 7e année
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Ven 29 Avr - 19:43:17

- Tu as besoin d'aide pour tes devoirs, Adam ? Je pourrais t'accompagner... À deux, la tour d'astronomie est moins lugubre...
Cette moukère commençait à devenir particulièrement exaspérante. Adam regarda ses lèvres carmillon dessiner de viles promesses qu'il n'avait jamais cherché à obtenir, tandis que son haleine mentholée lui parvenait aux narines. Il allait détester cette odeur, se dit-il en repoussant du plat de la main les deux bras qui, appuyés sur les accoudoirs, l'empêchaient de se lever de son fauteuil. Comment s'appelait-elle déjà ? Ses amies la prénommaient Babe, pour Beatrice, ou Bénédicte, peut-être. Qu'importait, ce simple surnom faisait l'affaire, et démontrait particulièrement bien le niveau intellectuel de cette cocotte et des poupées qui lui servaient de fréquentation. Adam devait se retenir d'afficher son écoeurement tandis qu'il se redressait et que la chevelure d'un blond factice effleura son cou.
Pour couronner le tout, de nombreuses paires d'yeux étaient tournées vers eux, comme s'il s'agissait d'un des spectacles les plus divertissants que les Serdaigles n'aient jamais vu en salle commune. C'était peut-être le cas, d'ailleurs. Leur préfet-en-chef assailli par la pire roulure de l'école, pour la simple raison qu'elle cherchait à négocier une lourde sanction dont elle avait écopé pour avoir balancé un seau de sang de crapaud cornu sur une Sang-Pur esseulée. Elle méritait sa punition et non seulement Adam ne pouvait rien faire pour elle, mais il n'en avait aucune envie. Pour toutes les saletés qu'elle avait put faire, elle méritait largement son sort. Mais celle-ci n'en démordait pas depuis trois jours. Elle était trop peu élevée intellectuellement pour saisir que tous ses stratagèmes étaient parfaitement inutiles. Elle ne faisait que s'humilier, en public cette fois, et les autres ne se privaient pas de se moquer ouvertement d'elle et d'afficher les plus beau rictus de mépris qu'ils aient jamais eu.
- Babe, entonna-t-il en portant à ce nom toute l'ironie qu'il méritait, je n'ai à ce jour encore jamais eu besoin de qui que se soit qui me tienne mon encrier pendant que je travaille, mais sois rassurée... Si j'ai besoin d'un assistant, je ferais appel à toi. Tu dois parfaitement remplir le rôle de repose pieds. En revanche, je me vois dans l'obligation de refuser ton aide. L'association de deux intelligences donne souvent un résultat plus médiocre que s'il n'y avait qu'un esprit à réfléchir. Compte tenu de ton quotient intellectuel, nous irions au devant de catastrophes.
Il n'avait pas pu s'en empêcher, cette fois. Les yeux empreints de moquerie qui se tournaient vers cette "Babe" l'avaient poussé à dépasser un instant son masque affable pour révéler sa nature sarcastique. L'avantage avec ce genre de personnages, c'était qu'il pouvait se le permettre sans passer pour un être perfide.
De grands rires éclatèrent dans la spacieuse pièce ronde tandis qu'Adam prenait congé de son public. Sa dignité était préservée, au contraire de celle de la blonde, qui le regardait s'éloigner avec des yeux de veau. Certainement était-elle en train de replacer les mots dans le bon ordre. La porte claqua derrière lui tandis qu'il rassemblait distraitement les feuilles remplies d'annotations et de schémas avant de les plier et les glisser dans la poche de son slim.

Adam détestait la gent féminine. Il la détestait dans toutes ses tranches d'âges. Les femmes matures étaient aigries, les jeunes filles en fleur si enfiévrées par les hormones qu'on s'ébouillantait avant même de les toucher et les plus jeunes adolescentes étaient d'une insolence sans borne. Le visage maculé de colère et de sanglots de la petite Alexandra lui réapparut, comme pour soutenir cette réflexion.
La femme était en vérité un animal faussement complexe, qui se pâmait à la moindre difficulté et entrait dans des colères noires pour des prétextes futiles. Elle n'était qu'une machine aux rouages bien huilés, agissant par automatisme, ne vivant que sous la même monotone rengaine. Ce n'était pas une affinité charnelle qui conduisait Adam à penser de la sorte, mais bien la faiblesse de leur esprit étriqué, du moins, celui propre à la grande majorité de cette espèce. Il ne les comprenait pas et ne le voulait pas. Les approcher n'était pas amusant très longtemps, elles ne faisaient qu'entraîner des ennuis. Mieux valait les fuir. Le souvenir de Babe, particulièrement, le poussait à marcher aussi vite dans les couloirs que si elle était à ses trousses. Combien avait-il rencontré de filles plus intéressantes, moins cliché ? Il les comptait sur les doigts d'une main. Neil avait bien du mouron à se faire, pensa-t-il avec un sourire.
Cette constatation était assez triste, finalement. Peut-être était-il un peu trop dur dans son jugement sous l'effet de la colère que lui inspirait les femmes telles que celle qui venait de l'aguicher. Peut-être aussi que celles qui n'avaient de cesse de lui tourner autour y étaient pour quelque chose dans la radicalité de son jugement. Peut-être. Toujours était-il qu'il les supportait de plus en plus difficilement. Il avait besoin de respirer, besoin de se calmer. Pour commencer, l'air frais qui s'engouffrait dans la tour d'astronomie lui ferait certainement le plus grand bien.

Adam referma doucement la porte derrière lui sans remarquer au premier abord la jeune fille qui se tenait sur le rebord de la fenêtre. Ce n'est que lorsqu'il se tourna en direction d'un téléscope qu'il remarqua la chevelure flamboyante. Pendant une seconde, il eut craint de se trouver face à l'affreuse petite Poufsouffle, celle-là même à laquelle il pensait plus tôt et qu'il rêvait de jeter du haut d'un des larges escaliers du château. Mais si elle avait à peu près le même âge, il ne s'agissait pas d'elle, à son grand soulagement. Il se raidit cependant, exaspéré de trouver toujours un intrus sur son chemin, malgré le couvre-feu largement dépassé. Une fille, en plus.
Le chat roux qu'elle tenait dans ses bras le remarqua en premier et lui lança un de ces regards de félin pacha et arrogant. Elle ne l'avait pas vu, du moins, pas encore. Adam ne savait que faire. Elle avait des écouteurs dans les oreilles et n'entendait certainement rien à ce qu'il se passait autour d'elle. S'il lui faisait peur, elle risquait de chuter du haut de la tour. Bien que l'image ait un côté absurde qui l'amusât, il préférait ne pas prendre le risque d'effrayer mortellement une jeune élève. Mieux valait attirer l'attention du félin. Adam extirpa sa baguette magique de son sac à bandoulière et formula un enchantement qui fit apparaître de petits oiseaux au plumage vif, voletant au ras du sol. L'animal allait certainement sauter des genoux de sa maîtresse pour chasser les volatiles, et cette dernière remarquerait alors sa présence. Il aviserait sur l'attitude à adopter ensuite. Pour le moment, il rangea sa baguette et posa son regard sur l'élève, figé dans une attitude neutre.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Méléna Rec
Gryffondor, 3 ème Année
Gryffondor, 3 ème Année
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Sam 30 Avr - 10:53:28

Méléna était si absorbé par la mélancolie de la musique qu'elle ne fit même pas attention à Clyde qui avait arrêté de ronronner et qui avait tourné la tête vers un intrus. Quand Clyde vit apparaitre du bout de la baguette de l'intrus des petits oiseaux succulent qui volaient aux ras du sol, il se mit en position pour bondir sur ses proies et attendit que les oiseaux se rapprochent... et il sauta ensuite sur le plus proche des oiseaux qui disparut comme s'il n'avait jamais existé, dès que le félin plantât ses crocs dans sa chair. Il courut comme un fou après les autres oiseaux qui disparaissait dès que Clyde les mordait.

Méléna qui ne comprenait pas pourquoi son chat était descendu de ses genoux, détourna son regard des étoiles qui scintillaient dans le ciel pour le focaliser sur son chat qui bondissait sur de magnifiques petits oiseaux qui volaient au ras du sol. Étrangement, dès que Clyde en attrapait un, il disparaissait comme par magie... Méléna comprit immédiatement : ces oiseaux étaient en fait un simple sortilège,ce qui voulait dire qu'elle n'était pas seule dans la tour d'astronomie. Si c'était un préfet ou un professeur, elle était morte. Remarque si c'était un Serpentard il irait certainement la dénoncer aussi, donc elle était aussi morte... Elle balaya du regard la Tour d'astronomie et son regard se focalisa sur un garçon qui avait l'air d'être deux fois plus grand qu'elle. Il devait être en sixième ou septième année et il n'avait pas la tête d'un Serpentard, enfin comme lui disait son père, il ne faut jamais se fier aux apparences. Il avait le regard posé sur elle et restait figé. Elle recula de quelques pas pour se mettre dans la pénombre. Autant prendre des précautions. De toute façon, ses cheveux flamboyant la trahissaient toujours. Elle arrêta son mp4 et enleva ses écouteurs de ses oreilles. Il y avait une chance sur dix pour que ce soit un préfet, avec un peu de chance ce n'en était pas un... mais la chance et elle, ce n'était pas la grande amitié.


Il n'y avait plus un seul oiseau et Clyde était déçu du résultat de sa lamentable chasse... Il retourna près de Méléna qui le prit dans ses bras et se remit à le caresser tout en observant le garçon d'un œil interrogateur. Elle n'était pas douée pour parler avec les garçons et surtout pas avec des garçons de trois quatre ans de différence avec elle. Dans tous les cas, ce ne serait pas elle qui parlerait en premier ou qui s'expliquerait d'être dans la Tour d'astronomie à cette heure-ci. Elle vérifia si sa baguette était bien dans sa poche... on ne savait jamais, tout peut arriver.

Clyde descendit des bras de Méléna pour se poster devant elle et il fixa d'un mauvais œil le garçon, prêt à bondir sur lui s'il s'approchait trop près...
Revenir en haut Aller en bas
Adam Audley
Préfet en chef, 7e année
Préfet en chef, 7e année
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Dim 1 Mai - 11:56:16

Le félin courait et sautait après les oiseaux enchantés, qui disparaissaient dès que sa griffe glissait sur leur plumage. Il avait l'air à la fois troublé et amusé par ce jeu improvisé et les cascades de l'animal pour parvenir à attraper les volatiles les plus haut firent sourire Adam. Enfin, lorsque tous eurent disparu, le préfet-en-chef porta toute son attention sur la jeune fille qui, à présent, l'avait bien remarqué. Elle semblait à la fois surprise et méfiante et avait raison de l'être. Audley était préfet et pouvait lui retirer des points ou lui infliger une punition pour dépasser éhontément le couvre-feu. Mais Adam n'était pas désigné pour la ronde, ce soir. La seule chose qu'il désirait était d'avoir assez d'obscurité pour observer sans difficulté les constellations et remplir les nombreux schémas complexes de ses devoirs d'astronomie. Faire la morale à cette petite, la renvoyer dans son dortoir en veillant à ce qu'elle y reste serait une perte de temps considérable. Et puis, il avait chargé le préfet de Serdaigle de tourner dans les couloirs, ce soir. Ce n'était donc pas son rôle aujourd'hui. Il était, dirons-nous, de congé ; il n'avait rien vu.

Ses yeux se détournèrent de la jeune fille tandis qu'il s'approchait du télescope braqué vers le ciel, dont la lunette dépassait légèrement de l'une des fenêtres de la tour. Un petit bureau se tenait là, non loin, qu'il fit approcher d'un coup de baguette magique pour y déposer la liasse de feuilles qu'il transportait.
- Je n'ai rien vu pour ce soir.
Murmura-t-il tout en glissant un oeil dans la lunette du télescope et en réglant avec délicatesse la focalisation. Il se retira pour la regarder de nouveau, puis baissa un instant les yeux sur son chat. Ce dernier avait l'air d'avoir envie de se faire les griffes sur son visage et lui lançait un regard furieux. Sûrement lui en voulait-il pour les oiseaux. Ou peut-être sentait-il que ce garçon là se fichait éperdument des animaux de compagnie.
- Précisons je n'ai pas vu de jeune fille hors de son dortoir tant que son chat ne me saute pas au visage, cela va sans dire.
S'amusa-t-il en haussant légèrement les sourcils, narquois. Les chats allaient bien aux femmes, ils avaient le même sale caractère indécis et capricieux. Il espérait pour la Gryffondor qu'elle soit capable de retenir son greffier, auquel cas il ne donnait pas cher de sa peau. Faire volplaner un chat de la tour d'astronomie n'était pas un crime s'il s'agissait de légitime défense. Mais pour le moment, il se contenta d'adresser un sourire faussement contemplatif à l'animal roux, l'invitant néanmoins du regard à se méfier de ce qu'il pourrait lui arriver s'il demeurait dans une attitude aussi agressive.
- Comment s'appelle-t-il, ce petit chat mécontent ?
S'enquérit-il pour meubler le silence et mettre en confiance la rousse. Il s'agissait de ne pas vivre une seconde fois le sauvetage déplorable de la Poufsouffle qui tentait de fuir du château, il ne supporterait pas un tel affront une seconde fois.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Méléna Rec
Gryffondor, 3 ème Année
Gryffondor, 3 ème Année
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Dim 1 Mai - 19:40:17

Méléna ne lâchait pas du regard le garçon et Clyde aussi. Par contre, lui, il détourna le regard au grand soulagement de Méléna qui avait horreur qu'on la fixe comme il venait de le faire. Il s'approcha du télescope qu'elle n'avait pas remarqué jusqu'à maintenant. Elle n'était pas venue avec le but de faire ses devoirs d'astronomie, mais surtout pour se détendre. Mais, son emploi du temps était chamboulé avec l'apparition du garçon. D'un mouvement souple de baguette, il approcha un petit bureau où il y posa quelque chose que Méléna ne prit pas la peine d'identifier. Il murmura pour la première fois ce qui fit sursauter Méléna qui ne s'attendait pas à ce qu'il parle de suite.

- Je n'ai rien vu pour ce soir.

Qu'est-ce qu'il n'avait rien vu ? Elle était perdue et ne comprenait pas du tout les paroles du garçon. Elle ne le montra pas et préféra ne rien répondre. Elle était aussi très contente de ne pas avoir eu à engager la conversation, mais il ne l'avait pas vraiment engagé, il n'avait fait que rendre confuse Méléna qui se demandait si oui ou non c'était un préfet. S'il s'avérait que la réponse soit oui et bien elle verrait plus tard et si la réponse était non, elle était sauvée.

Le garçon avait un œil glissé dans la lunette du télescope et ne lui prêtait pas attention, ce qui soulagea Méléna, mais ce soulagement fut de courte durée vu qu'il releva la tête de la lunette du télescope pour la regardait. Il baissa de nouveau les yeux vers Clyde qui était toujours prêt à sauter sur lui. Elle voyait bien l'image de Clyde sautant sur le visage du garçon, ce serait marrant, mais autant ne pas s'attirer plus d'ennuis pour cette nuit.

-Précisons je n'ai pas vu de jeune fille hors de son dortoir tant que son chat ne me saute pas au visage, cela va sans dire.

Tous s'expliquaient. C'était donc un préfet. Comme d'habitude, la chance n'était pas avec elle. Mais, le préfet venait de lui dire que si son chat ne lui sauter pas au visage, il ne l'avait pas vu. Il n'était donc pas chargé de surveiller les élèves qui ne respectaient pas le couvre-feu. Coup de bol, enfin il restait juste à convaincre Clyde de revenir dans ses bras.

- Comment s'appelle-t-il, ce petit chat mécontent ?

Clyde montra les crocs. Méléna s'approcha en douce du "petit chat mécontent" à pas de loup pendant qu'il était occupé à montrer au préfet qu'il était vraiment mécontent et le saisit par les deux mains. Clyde protesta en la griffant légèrement, mais ce n'était pas ça qui l'impressionnait et qui allait la faire changer d'avis. Elle se mit à le caresser pour l'apaiser ce qui fonctionna. Elle reporta son attention sur le préfet et répondit d'une voix posée à sa question :

-Il s'appelle Clyde.

Elle ne comptait pas poser des questions au préfet pour ne pas dire une bêtise vu qu'elle en disait... souvent pour ne pas dire à longueur de journée. Pour le moment, tout se passait bien, alors il vaudrait mieux ne pas compliquer la situation histoire d'éviter les ennuis...
Revenir en haut Aller en bas
Adam Audley
Préfet en chef, 7e année
Préfet en chef, 7e année
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Lun 2 Mai - 13:03:25

Ce chat était profondément désagréable, il n'y avait plus qu'à espérer que sa maîtresse ne le fut pas autant que lui. Adam était las des jeunes gens qui n'avaient pas encore passés leur BUSE et qui se comportaient comme si tout leur était dû. Leur nouvelle directrice avait conseillé aux préfets de se comporter avec tact et un minimum de douceur avec ces élèves. Ils avaient vécu la guerre, pour la plupart. Ils avaient soufferts de terribles pertes et avait pu être eux-même malmené l'année précédente, tandis que la politique de l'école était clairement tournée vers la destruction physique et mentale des sang-mêlés et des nés-moldus qui avaient eu le courage de demeurer dans le château. Il n'était pas rare de leur voir piquer un éclat de colère au détour d'un couloir, ou de les voir sombrer dans une étrange apathie à un endroit particulier, leur rappelant certainement d'affreux souvenirs. Ce qu'ils avaient vu et subi était terrible. Même Adam, qui semblait si froid et si sûr de lui n'en était pas ressorti indemne. Pour la première fois de sa vie, il avait eu peur. Il avait même été terrorisé pour son frère adoptif, ainsi que ses parents. Il avait défendu autant que faire se peut les plus jeunes et les plus persécutés. Il avait réalisé qu'il aurait pu laisser sa peau pour sauver Neil. Et aujourd'hui, tenir le rôle de préfet en chef était devenu une responsabilité bien plus lourde que par le passé. Leur monde était profondément amoché, peut-être plus à Poudlard que dans le monde extérieur, où les pires atrocités avaient été engendrés dans un espace clos, une prison dont il était impossible de sortir sans risquer de mettre sa vie en péril. Poudlard faisait un camp de concentration parfait, dont certains n'étaient plus jamais ressorti. Il avait quelque fois l'impression d'y sentir l'odeur de la mort, de la voir dans les yeux de certains de ses camarades. La vie avait beau reprendre son cours, la population peinait parfois à cacher les blessures qui la rendait boiteuse.
Il n'en avait pas envie, mais il devait faire l'effort. Cette jeune fille n'avait pas l'air malheureuse, ni prête à se jeter du haut de la tour d'astronomie sous le poids de souvenirs trop terribles à porter, cependant les nouvelles règles l'obligeaient à s'enquérir, entre autre, des raisons pour lesquelles elle s'isolait à une heure où elle aurait dû dormir paisiblement dans son dortoir.
- Je suis Adam, le préfet-en-chef. On peut dire que tu n'as pas de chance, tu es au mauvais endroit au mauvais moment.
Murmura-t-il en lui adressant l'ébauche d'un sourire.
- Je viens ici achever mes devoirs d'astronomie. Normalement, je devrais te faire la leçon et te ramener à ton dortoir, mais cela me ferait perdre un temps précieux. Alors, soit tu restes ici sous ma surveillance, soit tu retournes sagement à ton dortoir, ce que je ne te conseille pas. C'est l'heure où Rusard tourne dans les environs.
Reprit-il en s'intéressant de nouveau au télescope. Il chercha à travers la lunette la constellation d'Orion qui lui servirait de repère pour dessiner le schéma du ciel.
- Comment t'appelles-tu ?
Demanda-t-il en se penchant sur son sac pour en extirper sa trousse de cuir brun, d'où il extirpa un crayon de papier. Il tira à lui une feuille de parchemin et y annota machinalement des calculs plus ou moins complexes qui lui servirait à évaluer la distance entre les étoiles et la reproduire à une échelle correcte.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Méléna Rec
Gryffondor, 3 ème Année
Gryffondor, 3 ème Année
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Lun 2 Mai - 15:58:14

Méléna continuait de caresser son chat tout en attendant que le préfet parle de nouveau. De toute façon, elle n'était pas du tout pressée. Elle avait toute la nuit.

Elle détourna le regard du préfet pour observer les étoiles qui scintillaient dans le ciel. C'était très beau à voir. Et ça faisait passait le temps. Le préfet murmura tout en adressant l'ébauche d'un sourire à Méléna qui n'observait plus les étoiles à présent.

-Je suis Adam, le préfet-en-chef. On peut dire que tu n'as pas de chance, tu es au mauvais endroit au mauvais moment.

Donc, il s'appelait Adam et ce n'était pas qu'un simple préfet, mais un préfet-en-chef. La chance ne lui souriait jamais et comme venait de le préciser Adam, elle était encore une fois au mauvais endroit, au mauvais moment. C'était tout elle ça. Il n'avait pas l'air méchant et elle espérait qu'il ne jouait pas le gentil pour après lui sortir « pourquoi ne pas rendre visite au directeur de ta maison ? ». Ça lui était déjà arrivé plus d'une fois et sa soeur en riait toujours quand elle lui racontait ça. Adam reparla en s'intéressant de nouveau au télescope.

-Je viens ici achever mes devoirs d'astronomie. Normalement, je devrais te faire la leçon et te ramener à ton dortoir, mais cela me ferait perdre un temps précieux. Alors, soit tu restes ici sous ma surveillance, soit tu retournes sagement à ton dortoir, ce que je ne te conseille pas. C'est l'heure où Rusard tourne dans les environs.

Ouf ! Elle venait d'éviter une leçon de la part d'un préfet-en-chef ! Finalement, la chance lui souriait un peu. Elle ne conseillait à personne de lui faire la morale. Elle ne retiendrait rien de ce qu'on essayerait de lui faire entrer dans la tête. Quelques professeurs avaient osé essayer et ils avaient vu le résultat ensuite: elle ne respectait toujours pas le règlement. Enfin, certains points du règlement, elle ne tenait pas à être expulsée de Poudlard. Elle préférait rester sous la surveillance d'Adam plutôt que de renter dans son dortoir avec le risque de se faire prendre par cet idiot de Rusard qu'elle avait croisé à l'aller. Elle s'était échappée de vitesse en lui faisant un de ses tours de passe-passe qu'il ne comprend jamais. Elle détestait aussi son affreux petit chat, qui l'énervait. Son chat partageait le même sentiment. Missteigne l'avait pris dans les dortoirs après le couvre-feu plus d'une fois et était allé immédiatement voir Rusard pour le lui transmettre, enfin, en guidant Rusard vers l'élève qui avait le culot de ne pas respecter le couvre-feu. Mais, il ne l'avait jamais pris en flagrant délit. Heureusement. Quasiment tous les élèves savaient que Rusard n'aimait pas du tout les façons de punir les élèves... et que si ça ne tenait qu'à lui, il changerait bien les méthodes pour punir les élèves.

-Comment t'appelles-tu ?

Adam se mettait déjà au travail en prenant du matériel dans son sac. Elle répondit à sa question en lui adressant un sourire timide :

-Méléna.

Sur ce, elle s'approcha de la rambarde et observa la neige qui tombait lentement en direction du sol. C'était un spectacle qu'elle aimait bien. Ça lui occupait les idées. Elle préférait la neige que la pluie. Et qui disait neige disait bataille de boules de neige et donc moyen de se dépenser en s'amusant.

-Je préfère rester ici sous ta surveillance si ça ne te dérange pas...

Rusard n'allait pas se faire prendre une nouvelle fois par ses ruses, alors autant rester ici un peu plus longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Adam Audley
Préfet en chef, 7e année
Préfet en chef, 7e année
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Lun 9 Mai - 13:46:46

L'adolescente disait s'appeler Méléna. Drôle de prénom, Adam ne l'avait encore jamais entendu. Encore un de ces prénoms rares que les parents avaient certainement passé des heures à chercher, afin que leur enfant ne porte pas le même nom affreusement banal et semblables à bon nombre de ses futurs camarades de classe. Adam lui adressa un sourire suivit d'un hochement de tête.
- Enchanté Méléna.
Rétorqua-t-il agréablement, plus pour la forme que par un réel intérêt pour la jeune fille. Elle ne semblait pas très loquace, ce qui n'était peut-être pas plus mal. Mais alors qu'elle lui avouait préférer rester sous sa surveillance plutôt que de s'aventurer seule dans les couloirs à une heure tardive, Adam se demanda ce qu'il allait bien pouvoir faire d'elle. Il n'était pas vraiment dans ses compétences de jouer la nurse et il n'était pas non plus dans son habitude d'engager la conversation avec des élèves aussi jeunes, qui n'avaient souvent pas grand chose d'intéressant à dire. Les conversations stériles l'ennuyait, autant que la présence d'une personne muette non loin de lui.
- Très bien.
Rétorqua-t-il en redressant légèrement la tête de ses calculs. Il lui adressa un rapide sourire avant de se pencher de nouveau sur son travail, bien que sa concentration fut perturbée par la présence de Méléna. Que faisait-elle là, d'ailleurs ? Adam était d'un naturel curieux, et bien que la demoiselle en question ne l'intéressait guère plus que sa première chemise, il se demandait ce qui pouvait pousser une adolescente de treize ou quatorze ans à s'isoler de ses amis pour trouver refuge dans une tour glacial, en tenue légère qui plus était. Avec la neige qui tombait au dehors et la brise qui soufflait dans la pièce, elle devait être glacée. Cependant, il ne lui vint pas à l'esprit de lui prêter sa cape. Mme Pomfresh saurait très bien la soigner si elle attrapait froid, ceci n'était pas son problème. Le préfet n'avait aucune envie de tomber malade à la place de la jeune fille. Il avait trop de travail pour se le permettre.
- Je me pose une question cependant. Qu'est-ce qu'une jeune fille de ton âge fait ici toute seule à cette heure ?
Finit-il par demander, cédant aux interrogations qui le taraudaient.
- Tu n'as pas d'ennui ?

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Méléna Rec
Gryffondor, 3 ème Année
Gryffondor, 3 ème Année
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Mar 10 Mai - 20:18:18

Méléna ne savait que dire et que faire. Étrangement, le préfet-en-chef l'intimidée beaucoup et elle avait peur de dire une bêtise comme à son habitude. Elle qui passait son temps à parler, même en cours, elle ne parlait que très peu face au préfet. Peut-être que la fatigue l'emportait et qu'elle n'avait pas envie de parler. Elle retint un bâillement. Non, il ne fallait pas qu'elle s'endorme, après elle ne se réveillerait que très tard le matin et Adam n'allait certainement pas être content d'avoir pour compagnie une Gryffondor profondément endormie déjà qu'il avait l'air embêté de sa présence dans la Tour d'Astronomie... Il lui adressa un sourire et Méléna le lui rendit vu qu'elle n'avait que ça à faire. Sa main la démangé de saisir ses écouteurs et de s'asseoir ensuite près de la rambarde, mais par pure politesse, elle ne fit rien de tel à son grand regret. Il releva la tête et parla de nouveau :

-Très bien.

Il n'avait pas l'air si enchanté que ça que Méléna reste sous sa surveillance dans la Tour d'astronomie... Il lui adressa un rapide sourire et replongea la tête dans ses devoirs d'astronomie. Méléna décida de s'asseoir près de la rambarde, pendant qu'Adam faisait ses devoirs d'astronomie. La nuit risquait d'être longue alors autant s'asseoir pour pouvoir au moins passer d'un cours à l'autre sans s'écrouler sur le sol. Elle regarda de nouveau les étoiles et recommença à les dessiner sur son bloc-notes. Il commençait à faire froid et le vent glacé caressait sa peau si bien qu'elle hésita à sortir de son sac sa veste, mais elle renonça à cause de la flemme qui s'était emparé de son esprit. C'était tout elle ça : la flemme. Bien sûr, ce n'était pas la seule à avoir le poil dans la main... Décidément, son père lui avait fourré une multitude de citations dans sa tête si bien qu'elle les employait à tort et à travers. Adam redressa la tête et demanda à Méléna :

-Je me pose une question cependant. Qu'est-ce qu'une jeune fille de ton âge fait ici toute seule à cette heure ? Tu n'as pas d'ennui ?


Non ! Pas cette question ! Elle réfléchit à toute vitesse à ce qu'elle pouvait bien répondre au préfet-en-chef qui avait l'air du genre assez curieux. Elle ne pouvait pas lui dire que c'était juste parce qu'elle voulait prendre l'air et écouter de la musique à la belle étoile dans la Tour d'astronomie et qu'elle ne respectait pas le couvre-feu pratiquement trois fois par semaine. Méléna blêmit. Si ce n'était pas un préfet, elle lui aurait bien sorti un truc du genre « Mêle-toi de tes affaires ! ». Mais, comme la chance n'était pas de son côté, c'était un préfet! Elle formula mentalement sa réponse avant de la formuler oralement d'une voix qui se voulait posée pour ne pas donner de soupçons au préfet :

-Et bien... Je n'ai pas trouvé le sommeil dans le dortoir des filles et j'avais besoin de prendre l'air alors je suis venu pour une petite heure ici...

Elle détourna le regard du préfet pour recommencer à dessiner les étoiles qui scintillaient dans le ciel... Ce qu'elle venait de lui dire n'était pas faux, mais elle n'était pas venue ici pour une petite heure, mais pour toute la nuit... enfin presque. Elle remarqua son chat, qui revenait tranquillement avec une souris dans la gueule. Méléna fit une grimace de dégout quand elle vit la souris morte, mais ne chassa pas Clyde quand il vint s'allonger à côté d'elle pour dévorer sa prise. Elle le caressa gentiment ce qui provoqua les ronronnements de son chat qui avait l'air de ne pas prêter attention au préfet, vu qu'il était en train de manger son festin. Elle continua de dessiner les étoiles sur son bloc-notes attendant que le préfet parle et s'il ne le faisait pas, elle ne le ferait pas non plus enfin elle verrait plus tard, mais en attendant, elle n'osait pas lui adresser la parole de peur de le déranger dans ses devoirs ...
Revenir en haut Aller en bas
Adam Audley
Préfet en chef, 7e année
Préfet en chef, 7e année
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Lun 23 Mai - 13:07:44

Cela était incroyable de constater à quel point les silences pouvaient être oppressants lorsqu'il s'agissait de se retrouver en tête à tête avec un individu de jeune âge, seul dans une tour obscure, que l'on devait garder sous sa garde au prétexte des devoirs qui lui étaient confiés en tant que préfet. Adam n'avait rien, absolument rien à dire à une jeune fille de quatorze ans. Si elle les avait. Et cette dernière non plus. Il lui semblait avoir perdu le don de broder des conversations stériles avec autrui depuis la guerre. Il ne l'avait jamais apprécié, mais depuis la fin du combat entre les partisans de la pureté du sang et les sorciers de tous horizons, il trouvait cela plus inepte que jamais. La seule chose qu'il désirait savoir à propos de l'élève se révélait être en fait parfaitement inintéressante. Méléna s'était seulement cédé le caprice de se rendre dans un lieu où elle n'avait pas à mettre les pieds à cette heure-ci.

L'unique élément qu'il avait appris à propos de l'élève, c'était qu'elle ne trouvait pas le sommeil. Fait unique ou évènement régulier, il l'ignorait. Son regard se porta sur le visage de la jeune fille et il tenta, malgré la pénombre, d'observer un signe de fatigue qui trahirait un problème plus profond. Rien de particulier ne le frappa. Dommage. Avec une pointe de déception, le préfet-en-chef acheva de terminer ses calculs avec une rapidité et un automatisme déconcertant, tout en murmurant à l'adresse de Méléna.
- Si tu as des problèmes de sommeil, Mme Pomfresh a une potion assez légère qui permet de s'endormir sans problème et de passer une nuit agréable. Il faut seulement le savoir, elle ne le propose pas à tout le monde. Il faut dire que tout le monde ne vient pas la voir pour des problèmes de sommeil. Cependant, si tu en as besoin un jour ou l'autre, sache que tu n'as qu'à lui expliquer et lui demander cette potion.
Un sourire passa sur ses lèvres.
- Pour avoir eu le loisir d'y goûter, je peux t'assurer que tu n'as même pas à craindre son goût. Elle a le goût de ce que nous trouvons le plus doux et le plus agréable.

Tiens, ne tenait-il pas un sujet de conversation, là ? Cela était encore un peu maigre, mais il allait certainement parvenir par arriver à tenir des propos semblant posséder un peu de matière s'il maintenait ses efforts. Après tout, mieux valait l'entendre parler que de la voir traîner dans un coin sans prononcer un mot. Quoi qu'en lui jetant un coup d'oeil, il remarqua que Méléna s'était sagement occupée elle-même avec un crayon et un papier. Il força sur son regard pour apercevoir ce que faisait l'élève, mais tout ce qu'il pu observer fut le chat de la demoiselle, une souris morte en bouche. L'animal semblait très fier de sa prise, qu'il avait dû certainement laisser agoniser un moment avant de se décider à l'achever d'un coup de croc après une dizaine de cruels coups de pattes. Non, vraiment, Adam n'aimait pas les chats.
- J'espère que ton animal ne te ramène pas cela dans ton lit...
Marmonna-t-il tandis que Méléna osait une caresse après une grimace de dégoût. Dégoût qu'Adam, lui, ne tenta pas de cacher. Les chats et leur manie de s'exhiber tandis qu'ils faisaient les choses les plus cruelles et les plus dégoutantes avaient le don de le répugner. Il n'avait aucun atome crochu avec quelque animal domestique que cela soit. D'ailleurs, le seul compagnon dont il avait dû s'occuper avec Neil n'avait pas tenu très longtemps. Il s'était agi d'un chaton abandonné recueilli par sa mère, qu'elle avait finalement offert aux deux garçons en pensant leur faire plaisir. Audley avait été parfaitement indifférent à cette marque d'affection. Ce genre de présent relevait plutôt du cadeau empoisonné que d'autre chose et le pauvre petit chaton noir s'était bien vite retrouvé malencontreusement écrasé par un des épais livres qui trônaient sur l'étagère dans la chambre d'Adam.

Précisons et jurons-le, Adam n'avait été en rien responsable dans cette malheureuse affaire. Le petit animal avait seulement eu la bonne idée d'escalader son jean et monter sur son bureau à plusieurs reprises, incapable de rester à la place qui était la sienne, soit le sol. Le préfet avait finit par céder et laisser le félin gambader comme bon lui semblait. Du bureau, il était parvenu grâce à un petit miracle à grimper sur son étagère et, coïncidence qui avait profondément troublé Adam, c'était le livre que lui avait laissé en seul héritage sa mère qui était tombé d'une rangée du dessus et avait éclaté la tête du pauvre animal. Un sursaut l'avait à peine ébranlé quand le sang avait giclé sur sa veste et son visage.
C'était bien regrettable, mais Adam n'avait pas déploré la perte tragique de minet dans sa toute jeunesse. La stupidité bornée se payait toujours, le chaton le lui avait merveilleusement bien prouvé. Neil avait cependant éprouvé une sincère tristesse lorsque son frère aîné était sobrement entré dans sa chambre, le visage ensanglanté et lui avait déclaré : "Je crois que le chaton est mort.". Neil l'avait ensuite traité de sans coeur pour faire preuve d'autant de calme alors qu'il était barbouillé du sang de la pauvre bête, mais cela n'était tout simplement pas venu à l'esprit du garçon de se nettoyer, ou de faire preuve de délicatesse. Bien qu'il n'en avait rien laissé paraître, cela l'avait choqué. D'autant plus que l'animal avait trépassé dans sa chambre alors qu'il était sous la responsabilité des deux jeunes adolescents. Injustice. Mieux valait cependant éviter de raconter cette anecdote à la jeune fille, même si l'absurde de la tragédie le faisait sourire malgré lui. Il n'était pas certain que cela produise le même effet sur Méléna.

Adam se désintéressa du chat pour poser son regard sur le calepin que tenait la jeune fille et distingua enfin quelque chose de cohérent. Pas tant que ça, au premier coup d'oeil, puisqu'elle semblait tenter de représenter les étoiles, ce qui n'avait rien de très artistique avec un simple crayon de bois. Cependant, il nota au second coup d'oeil une certaine cohérence avec ce qu'il avait lui-même repéré à travers le télescope. Bien sûr, son dessin n'était pas à échelle, cependant il donnait une impression de réalisme.
- Dis-moi, tu as l'air de bien te débrouiller avec un crayon entre les mains... Tu loupes cependant de nombreux détails à observer le ciel à l'oeil nu. Tant qu'à observer chacun de notre côté les étoiles, autant le faire ensemble. Si le sujet t'intéresse, je peux te montrer quelques constellations. J'ai terminé mes calculs, de toute façon. Il ne me reste plus qu'à retranscrire la carte du ciel sur le papier.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Méléna Rec
Gryffondor, 3 ème Année
Gryffondor, 3 ème Année
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   Mer 25 Mai - 17:06:22

Méléna commençait à trouver le temps long. La seule distraction qu'elle avait trouvée était de dessiner les étoiles avec un vulgaire crayon en bois. Elle aurait bien aimé écouter de la musique, mais si Adam parlait, elle ne comprendrait pas un seul mot de qu'il dirait, ce qui était un peu bête... Son chat se régaler toujours avec sa souris morte qu'il dévorait lentement. Elle a voulu le caresser, mais s'est résignée, la souris morte la répugnait au plus au point. Elle a lâché son crayon pour voir si Adam comptait parler... mais, il devait tout comme elle, avoir du mal à engager la conversation. Il n'était certainement pas habitué à parler avec des élèves de son âge et Méléna n'était pas habitué à parler avec un préfet-en-chef, quatre fois plus âgés qu'elle. Elle qui était si bavarde... Adam parla enfin après d'interminables minutes :

-Si tu as des problèmes de sommeil, Mme Pomfresh a une potion assez légère qui permet de s'endormir sans problème et de passer une nuit agréable. Il faut seulement le savoir, elle ne le propose pas à tout le monde. Il faut dire que tout le monde ne vient pas la voir pour des problèmes de sommeil. Cependant, si tu en as besoin un jour ou l'autre, sache que tu n'as qu'à lui expliquer et lui demander cette potion. Pour avoir eu le loisir d'y goûter, je peux t'assurer que tu n'as même pas à craindre son goût. Elle a le goût de ce que nous trouvons le plus doux et le plus agréable.

Il ne lui semblait pas qu'elle avait parlé de problèmes de sommeil, elle avait simplement dit « je n'ai pas trouvé le sommeil... », rien de plus... Mais, bon, ce qu'il venait de lui dire était intéressant, elle irait voir Mme Pomfresh pour lui demander cette fameuse potion qui pourrait peut-être lui être utile. Et Adam venait de lui dire qu'il l'avait déjà goûté ce qui signifié que lui non plus ne trouvait pas le sommeil. Elle a parlé d'une voix songeuse :

-Je penserais à aller voir Mme Pomfresh pour lui demander cette fameuse potion ...


Elle lui a adressé un sourire et a repris son crayon que son chat était sur le point de mordiller alors qu'il n'avait pas encore terminé sa succulente souris. Méléna s'est remis à dessiner les étoiles sans se rendre compte des petits coups d'oeil furtifs d'Adam. Elle essayait de s'appliquer, mais ce crayon n'était pas pratique. Elle a entendu Adam marmonnait :

-J'espère que ton animal ne te ramène pas cela dans ton lit...

Elle a étouffé un rire. Clyde lui avait déjà rapporté ce genre de bestiole dans son lit, fière de sa trouvaille. Elle avait hurlé quand elle avait vu une toute petite souris ensanglantée posée sur le rebord de son lit et Clyde juste devant, observant sa maitresse espérant que son " cadeau" lui plaise . Malheureusement pour lui, son cadeau ne lui avait pas plu et elle avait fait sortir son félin à coups de pied aux fesses avec sa souris. Elle n'avait pas réussi à se rendormir et avait vagabondé dans le parc de Poudlard, ne trouvant pas le sommeil.

-C'est déjà arrivé, mais je n'ai pas été très ravie alors disons que Clyde évite dorénavant de me rapporter « cela » dans mon lit.

Elle a lancé un regard moqueur à son chat qui était bien trop occupé avec sa souris pour se préoccuper de sa maitresse. Elle a jeté un rapide coup d'oeil aux étoiles puis à son calepin... Ce n'était pas tous a fait pareille, mais elle c'était déjà bien...

-Dis-moi, tu as l'air de bien te débrouiller avec un crayon entre les mains... Tu loupes cependant de nombreux détails à observer le ciel à l'oeil nu. Tant qu'à observer chacun de notre côté les étoiles, autant le faire ensemble. Si le sujet t'intéresse, je peux te montrer quelques constellations. J'ai terminé mes calculs, de toute façon. Il ne me reste plus qu'à retranscrire la carte du ciel sur le papier.

Il avait raison, elle loupait de nombreux détails en observant le ciel à l'oeil nu, ce serait bien si elle voyait les étoiles de plus près... Et l'astronomie était une des matières qu'elle préférait le plus... Le sujet l'intéressé beaucoup.

-Tu as raison, je loupe beaucoup de détails... Il vaudrait mieux que je vois les étoiles de plus près...

Au moins, elle allait pouvoir se dégourdir les jambes pour se diriger vers le télescope. Elle s'est donc levée et s'est dirigée vers Adam et le télescope. Elle n'était pas timide, mais se retrouver à côté d'un préfet la mettait mal à l'aise. Elle a murmuré à l'adresse d'Adam :


-Termine de retranscrire ta carte du ciel d'abord, je regarderais dans le télescope après ...

Elle ne voulait surtout pas prendre trop de place à ses yeux ... Les ennuie-elle en avait eu assez...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit dans la Tour paisible d'astronomie...[Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» Imagine-toi dans un bateau sur une rivière... [LIBRE]
» promenade de nuit dans une salle d'entrainement . (libre)
» Du sable dans les chaussures, Cissy et Killian, LIBRE !
» La nuit au cimetière [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxumorôs :: Poudlard :: Tours :: Tour d'Astronomie-
Sauter vers: