Oxumorôs

Après la guerre, la paix nouvelle reste précaire et menacée...
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'acharnement du Serpent - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Harry Potter
Gryffondor, 7 ème Année
Gryffondor, 7 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: L'acharnement du Serpent - Terminé   Lun 6 Déc - 19:31:59

-Tu pourrais lancer ton propre journal. Je veux dire, avec ce qui ne part pas pour l'aide aux victimes de la guerre, prendre un petit local et débuter... Puis le faire vivre selon tes valeurs et l'agrandir petit à petit. Certes ce serait très difficile, vraiment... Mais je suis sûr que tu pourras y arriver.

Le jeune homme avait utilisé le futur pour sa dernière phrase car il croyait réellement que si Liliana trouvait son idée intéressante elle saurait la mettre à profit. Peu de gens osaient marcher sur les plates bandes d'une telle fille, vive, pleine de force de caractère. Harry se promis qu'en dépit de sa "haine" viscérale pour le journalisme il l'aiderait au début s'il le pouvait, en acceptant une interview par exemple, ce qui serait un déclencheur choc pour un éventuel nouveau journal étant donné que Harry n'en avait jamais accordé ou presque. Un petit sourire fendit ses lèvres, c'était l'une des très rares fois où il comptait avec sa célébrité pour aider une situation à se démêler.

-Et comment tu l'appellerais ce journal? Je veux dire, si tu en créais un?

Harry se surprenait à voir le journalisme sous un autre angle, non pas comme des vautours mais des gens s'intéressant à la vérité, ce devait être Liliana qui lui causait cet effet encore! Tout comme le fait que cette dernière ait pris sa main précédemment ne l'avait pas plus dérangé que cela, au contraire! Alors que Harry n'était pas un fanatique du contact physique habituellement; pourquoi ceci lui avait-il fait plaisir? Peut-être parce que ça le réchauffait ou que c'était amical, oui c'était certainement cela mais... Pouvait-on parler d'amitié après quelques heures passées ensemble seulement? Certes ils avaient vécu une sacrée aventure mais tout de même.

-Merci Kreattur


Répliqua également le Survivant d'un air un peu absent, goûtant la soupe et affichant un sourire princier comme quelqu'un qui vient de toucher la Grande Ourse du bout des doigts, c'était délicieux, décidément, en plus du combat, du goût vestimentaire la miss possédait aussi l'atout culinaire? Sans parler de l'art de la plume... C'était une perle cette fille. Une fumée violette le sortit de ses pensées, ses muscles se tendant sous cette éventuelle menace et son nez se fronçant légèrement comme un animal plisserait son museau pour grogner et montrer les dents. Il devenait de plus en plus méfiant envers l'inconnu et pour le faire sortir de sa coquille, lui déjà si timide et discret, ce ne serait pas facile. Se calquant sur la jeune fille, le sorcier s'appliqua à tendre les 4 flacons que la sorcière rempli, il aurait bien prit le risque de se brûler lui-même mais ne connaissait pas les bonnes proportions et ses doigts tremblaient à cause du froid.

-Kreattur se débrouille bien en effet, avant il me haïssait alors il faisait des plats monstrueux... Mais c'est trop long à expliquer comme histoire. L'année prochaine hum...

Il hésitait et l'inquiétude illumina son regard, accouchant d'une flamme vacillante au creux de ses prunelles traitresses, trop limpides, vêtues d'une couleur pure qui laissait facilement ses sentiments s'exprimer pour peu qu'il ne parvienne à les retenir. Harry avait de l'argent, beaucoup d'argent, de quoi vivre de ses rentes sans se soucier de rien... Son argent placé lui rapportait chaque jour plus qu'il n'en avait dépensé mais c'était quelqu'un d'actif, pas une personne oisive et il n'avait pas encore bien intégré la notion de stabilité, de quelqu'un qui se donne du temps... Il était comme tous les étudiants, un peu effrayé à l'idée de planifier son avenir quand le sien pourtant était tout planifié.

-Je n'en sais rien, je l'avoue.-Fit-il, contrit en remarquant qu'il s'était encore confié. Mais à quoi bon mentir? C'était une personne secrète oui, mais pas un fabulateur.- j'ai refais mon année ici pour ça, et puis je devais repasser mes ASPICS. Et puis... Dehors je ne vois pas quoi faire, peut-être du Quidditch ou être Auror mais cette voie qui me paraissait être l'unique possible pour moi s'efface petit à petit. Je crois que j'ai vu trop de choses pour avoir envie de continuer... Et les études sont très difficiles, je n'ai pas un niveau scolaire excellent.

Certes, n'importe qui le prendrait dans la meilleure des équipes mais le Survivant ne voulait pas qu'on lui donne un diplôme parce qu'il s'appelait Harry Potter, c'est pourquoi il avait aussi tenu à repasser ses ASPICS comme tout le monde, ce qui avait augmenté sa côte de popularité sans qu'il ne s'en aperçoive. Son naturel désarmant, sa naïveté même sur certains points le concernant charmaient toujours.

Il se tu ensuite pour observer les gestes de la jeune fille, ceux-ci étaient exercés avec précision et le jeune sorcier retint son souffle, de même lorsque Liliana inculqua à l'ennemie ce qu'elle devait croire, celle-ci hocha de la tête de manière si docile qu'il se dit qu'envisager de lui faire prendre du véritaserum pour savoir ce qu'elle pensait vraiment ou si elle ne faisait pas de cinéma ne serait pas utile. Se redressant, l'adolescent eut un petit soupir de soulagement; aidant la jeune fille à tout débarrasser il appela Kreattur qui ramena leurs assiettes et eut le droit aux félicitations.


-Tu as raison, on n'est jamais trop prudent.

Le Survivant remit son manteau, celui là même que Liliana lui avait tendu, il portait l'odeur de l'ennemie et il faudrait le laver. Harry était assez sensible aux effluves maintenant, il nota avec suspicion que le parfum de son allié sur sa veste ne l'aurait en revanche pas dérangé. S'éloignant donc, le jeune sorcier lança un enervatum sur leur victime et bourreau à la fois puis profitant d'être à l'abri des regard de tous et de toutes il eut un petit sourire pour Liliana.

-Et bien... Je crois qu'on devrait aller se coucher non? Je... Euh... Bonne nuit alors et, merci. Je sais ça paraît bizarre que je dise ça mais j'ai vraiment passé une sacré, une bonne soirée...

Ce fut à son tour de se saisir de la main de la Serpentarde, n'attendant pas de savoir si cette dernière l'aurait rejeté-s'apercevant que ça lui ferait du mal si tel était le cas- pour la retirer, la regardant à la dérobée, rouge comme une pivoine mais pouvant remercier la nuit de le protéger un peu.

_________________________________
Animagus Loup non déclaré - et probablement mal peigné-

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Liliana Vanloock
Serpentard, 6 ème Année
Serpentard, 6 ème Année
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: L'acharnement du Serpent - Terminé   Mar 7 Déc - 13:54:07

Les propos de Harry firent sourire Liliana, qui lui jeta un regard reconnaissant tandis qu'il l'encourageait à prendre son avenir en main et créer son propre journal. Cependant, comme il le disait lui-même, ce ne serait pas une tâche aisée et elle savait quelle quantité de travail cela lui demanderait à l'extérieur du château. La gazette de Poudlard était une sacrée organisation, mais pas aussi importante que celle que lui demanderait un véritable journal lu par toute une communauté. Elle avait largement les moyens financiers pour le faire, quant à l'envie, elle ne savait pas. Elle pouvait encore y réfléchir quelques temps.
- Hm, je ne sais pas comment je l'appellerais, je ne sais déjà pas si j'ai envie de ça. Ça demande un lot de travail énorme, et engrange de grandes responsabilités.
Finit-elle par répondre tandis que Kreattur débarrassait leurs assiettes et recevait les compliments de son maître. Harry lui expliqua que leur relations n'avaient pas toujours été aussi limpides mais n'ajouta rien de plus à ce sujet. Ce devait encore être une histoire à la Harry Potter et Liliana fut vaguement pincée de curiosité. Cependant, elle préféra économiser sa salive et se lever pour s'occuper de Darla.
Harry lui tendit d'une main tremblante les flacons tandis que la Serpentard les remplissait un à un en gestes fluides. Elle n'avait pas aussi froid que lui, après être restée si longtemps auprès de la potion bouillonnante et sa veste bien que légère la coupait du vent. Elle n'avait pas le temps de penser au froid, de toute façon, alors qu'elle s'occupait de Darla.

Ce ne fut que lorsqu'elle en eut finit avec elle que la jeune femme se tourna vers Harry tout en attrapant son sac.

- Tu as encore un peu de temps devant toi pour penser à ta carrière. Tu peux même choisir de prendre quelques années avant de te lancer, comme l'ont fait certains sorciers pour voyager, découvrir de nouvelles choses, de nouvelles formes de magie.
Elle enchaîna en proposant de rentrer et les deux jeunes sorciers descendirent des tribunes pour ne s'arrêter qu'aux portes du terrain de quidditch. Harry s'occupa de lancer l'enervatum et Liliana observa le jet de lumière traverser le terrain et s'arrêter doucement sur Darla. Aussitôt, elle s'éloigna et fit quelques pas dans le parc, mais Harry s'arrêta. Elle se retourna et l'attendit, mais celui-ci se contenta de lui adresser un sourire. Comptait-il camper ici ? Non, le Survivant s'était arrêté pour lui suggérer ce qui lui semblait être une évidence, mais qui était, elle le sentait, une simple phrase de circonstance pour dire autre chose. Elle lui rendit son sourire tandis qu'il confessait avoir passé une agréable soirée
mais avant qu'elle n'ait pu répliquer, il lui avait pris la main. Un peu plus tôt, elle en avait fait de même. Mais chez elle, ce n'avait été qu'un contact amical, rassurant. Le regard de Harry trahissait autre chose, à moins que l'obscurité ne rende son regard plus profond alors que la pâle lumière de la lune s'y reflétait. L'étonnement glissa dans les yeux bleus de Liliana tandis que la main glacée du jeune homme relâchait sa prise. C'était une situation aussi inhabituelle que gênante. Plantée devant lui, elle ne prononça tout d'abord pas un mot, essayant de deviner chez Harry une marque de fraternité afin de se rassurer. Et en fine observatrice, elle y découvrit autre chose, un sentiment naissant plus inquiétant. De l'attirance, le rouge de ses joues en témoignait. Le visage d'Alan s'imposa à son esprit. Les images fugaces de leur fuite dans la forêt interdite puis de sa mort défilèrent et Liliana avala sa salive avec toute la difficulté du monde.
Malgré le peu d'attention qu'il portait à son apparence, Harry était un garçon séduisant, certainement grâce à son aspect humble et à son visage fin orné de prunelles d'émeraude et de cheveux de jais. Il n'y avait pas à le nier. Tout comme il était impossible de nier la finesse des traits de Neil et du charme que lui conférait ses cheveux cendrés et son attitude secrète. Mais ce n'étaient, enfin, que de beaux garçons. Il n'y avait rien d'autre de plus profond pour la simple raison que Liliana s'y refusait, d'autant plus qu'elle ne connaissait vraiment ni l'un, ni l'autre.
C'était pourtant tentant, mais la façon dont c'était close la relation fusionnelle qu'elle avait eu un si court instant avec Alan Lawford l'avait traumatisé. Elle ne voulait plus s'approcher, ni s'accrocher à un tiers de peur qu'un nouveau drame se perpétue. Elle frissonna tout en faisant signe du menton à Harry d'avancer avec elle à travers le parc.

- Tu as la main glacée. Rit-elle un peu nerveusement. C'est moi qui doit te remercier, je ne sais pas comment aurait finit cette soirée si tu ne nous avais pas surpris.
Le temps sembla s'étirer indéfiniment tandis qu'ils traversaient le parc en direction du château, dans un silence que seul le bruit feutré de leurs pas sur l'herbe entrecoupait. Ils arrivèrent cependant jusqu'aux grandes portes et Liliana vérifia qu'elles étaient encore ouvertes. Par chance, c'était bien le cas. Alors, elle fit face à Harry et lui adressa un faible sourire.
- Tu devrais demander conseil au professeur Shevelin, elle sera la mieux placée ici pour te parler du métier d'Auror. ...J'ai passé une soirée surprenante. Bonne nuit.
Elle se détourna vers l'entrée du château avant de se figer à nouveau.
- Oh, j'allais oublier.
La Serpentard s'approcha du Survivant et s'arrêta à quelques centimètres de lui pour tendre avec une certaine hésitation ses bras en direction de son cou. Elle défit l'écharpe verte et argentée que le jeune homme portait encore et lui adressa un sourire complice.
- Si tu traînes avec cette écharpe dans le château, on risquerait de se poser de graves questions à propos de ta fidélité envers Gryffondor.
Sans attendre, elle se recula puis s'éclipsa en direction de son dortoir.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
 
L'acharnement du Serpent - Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Blonde contre Brune, Serpent contre Lion... [PV Alice/Terminé]
» Un petit serpent inoffensif. [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxumorôs :: Poudlard :: En dehors du château :: Le Terrain de Quidditch :: Entraînement-
Sauter vers: