Oxumorôs

Après la guerre, la paix nouvelle reste précaire et menacée...
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Natalee Shevelin (prof DCFM)

Aller en bas 
AuteurMessage
Natalee Shevelin
Directrice de Poufsouffle, Professeur de Défense contre les Forces du Mal
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 28

MessageSujet: Natalee Shevelin (prof DCFM)   Ven 8 Oct - 14:20:11

Nom : Shevelin
Prénom : Natalee, Sky, Unity
Âge : 28 ans
Profession : Prof de Défense contre les Forces du Mal
Origines : Anglaise, 22 The butts , Londres district Hounslow
Sang : Pur
Statut Social : Ancien Auror en retraite

Physique du personnage : Natalee est une grande jeune femme, d'aspect maigre. Ses yeux bruns gardent une couleur ocrée, seul souvenir de son ancien appartenance à la race des loup-garous. Ses cheveux coupés en carrés plongeant, auburn, ne cachent pas une épaisse cicatrice argenté sur le côté droit de sa gorge. Une autre cicatrice, plus fine et blanche, traverse sa hanche droite, et se démarque sur sa peau crémeuse, mais qui prend facilement la teinte du soleil.
Son visage est fin, un peu dur. Son passé particulièrement lourd se lit sur son visage un peu sombre. Mais ses yeux brillent d'une lueur déterminée en dessous de ses fins sourcils semblant toujours légèrement froncés. Ce sont ses lèvres, bien que maigres, qui allègent cette aspect physique de dur à cuire. Elles sont continuellement mouvantes, et tendent plus aisément vers le sourire que le rictus.
Natalee n'a jamais été un canon de beauté, mais depuis qu'elle prend un peu plus soin d'elle, le charme qu'elle tentait de cacher autrefois resplendit lorsqu'elle décide de s'habille de façon féminine, ou du moins avec des vêtements associés les uns aux autres. Ce n'est pas une fille laide, à l'inverse de ce qu'elle avait toujours pensé. Elle l'est encore moins, depuis qu'elle a choisit de s'en rendre compte et de s'accepter en tant que femme.

Caractère/Psychologie du personnage : Je crois que le RP se suffit à lui-même parce que là, j'ai la flemme. x)

Famille : Adoptée par la famille Fergesson époux Erwan et Faith, moldus au fils sorcier dont les pouvoirs s'étaient déjà révélés lors de l'adoption de la petite Shevelin.
- Père : Jacob Shevelin, mort et enterré le 27 Mars 1985 à Azkaban.
- Mère : Elsa Leshmann, Morte et enterrée le 18 janvier 1983 à Azkaban également.
- Autre(s) : Erin Fergesson, sorcier de parents nés moldus, âgé de cinq ans de plus qu'elle. C'est un très beau garçon, d'ailleurs, malgré les marques d'un séjour à Azkaban qui demeure gravé dans ses pupilles d'un bleu étincelant.

Citation :
Archives de l'Orphelinat & CRJP (Centre de Réinsertion pour Jeunes Sorciers en Perdition) « Weeping Augury »



*Sujet : Natalee, Sky, Unity Shevelin.
Cause du placement à la CRJP : Parents mangemorts envoyés à Azkaban.

Natalee semble, selon les tests effectués par nos examinateurs et psychologues avoir de bonnes capacités intellectuelles et un esprit très fin d'analyse, mais montre un blocage vis-à-vis de l'autorité et refuse de s'intégrer au groupe. Grave problème de socialisation, le sujet Shevelin persiste à fréquenter les enfants les plus instables par crainte de l'inconnu. Cette misanthropie légère explique son attitude à l'Ecole de Sorcellerie Poudlard et ses mauvais résultats scolaires alors que ses talents magiques restent excellents selon la conclusion des épreuves qu'elle a passé à notre test.
Son comportement s'améliore de façon infime au fil des mois et nous n'avons guère d'espoir sur la réussite de sa réinsertion dans le monde magique tant qu'elle restera à l'orphelinat.
Notre objectif est de la placer au plus tôt dans une famille d'accueil, afin de la couper définitivement des mauvaises influences. Cependant, est une enfant fragile, particulièrement renfermée et instable, que nous ne pouvons donc la placer sans risques pour elle et la famille d'accueil.

En conclusion, nous avons constaté :
- Un choc profond après avoir assisté au meurtre d'un auror et à l'arrestation de ses parents, puis d'avoir été oublié une semaine au domaine familial avant d'être retrouvée par une voisine.
- Une perte des repères conventionnels à un enfant de son âge.
- Un rapport à la Magie Noire étroit et dangereux.

Nous préférons la garder en observation à l'orphelinat au minimum deux ans avant de lui chercher une famille d'accueil, suite au rapport psychologique qui suit cette déclaration.

Cordialement,
Orphelinat & CRJSP Weeping Augury


Histoire/RP :


"Si je vous racontais mon histoire, il y aurait tant de choses à dire..."



Ainsi avait d'abord commencé Natalee Shevelin sur une page froissé de vélin sombre, assise devant son bureau bardé de rayures, dont les pieds ployaient sous le poids de nombre d'objets divers et variés. C'était autant un foutoir dans son esprit que dans le bureau de sa maison, pourtant coquette, qui se situait dans un beau quartier pavillonnaire de Londres.
Aujourd'hui, elle signait d'un geste sec un tas de livres à couverture souple, qui arboraient son nom sur la première de couverture. Les lectures s'accumulaient et la chaleur était tout bonnement étouffante dans la petite librairie bardée d'étagères et de bouquins pêle-mêle, que la populasse étalaient sur le sol par inadvertance. Elle était observée comme une de ces héroïnes de la guerre, les yeux braqués sur elle brillaient d'une sorte d'admiration, ou de compassion presque tendre qu'elle n'appréciait pas particulièrement. Jamais elle n'avait imaginé qu'écrire sa biographie la conduirait jusqu'au monde de l'édition, et vers un tel succès littéraire. Elle avait seulement voulu transcrire sa vision de la guerre, ainsi que les lourdes épreuves qui s'étaient amassées en elle comme un tas d'ordures croupissantes qui lui rongeaient l'âme.
Shevelin, un nom parmis ceux qui avaient défendu corps et âme la vraie justice, qui s'était débattu entre son appartenance à la communauté lycane, son travail d'auror et ses missions pour l'Ordre du phénix. Une jeune femme qui avait d'abord été dans l'ombre, avant que n'apparaisse son nom parmis ceux qui avaient combattu à Poudlard, avant que des amis bien intentionnés envers elle ne cite ses actions dans la Gazette du Sorcier, croyant par là lui rendre le rang auquel ils pensaient qu'elle aspirait, et qui rendrait justice à la femme qui se cachait derrière les vêtements trop larges, ou l'allure dégingandé de jeune femme un peu paumée. Des amis bien intentionnés qui avaient lu sa souffrance avant même qu'elle ne l'écrive, alors qu'elle moisissait dans les draps d'une chambre stérile d'hôpital.
Une héroïne, elle, c'était tout bonnement ridicule. Elle avait fait le travail qui lui avait été assigné alors qu'elle était parvenue à entrer dans le cercle restreint des Aurors, de l'élite. Elle n'avait fait preuve que de loyauté envers ses engagements, et avait seulement eu, pour tout courage, que de se refuser à trahir sa vision de la société sorcière. En comparaison à d'autres membres de l'Ordre, son combat premier avait surtout été de rester dans les rangs du Ministère malgré le fait qu'elle soit devenu, il y avait de cela quatre ans, un loup-garou. Comme elle l'avait sincèrement raconté dans son livre, cela était arrivé alors qu'elle avait sauvé d'une mort violente le fils d'un couple dont la femme étaient une Mangemort repentie. Sans escorte par manque d'effectif dans l'Ordre, elle avait du se rendre seule sur les lieux, pour évacuer la petite famille et neutraliser le lycan. À cette époque, elle était jeune et impétueuse, elle avait sous-estimé le danger. Alors qu'elle avait vu sa défaite lui bondir au corps, elle avait transplané, mais un instant trop tard. L'animal lui avait arraché un bout de chair à la hanche, et la salive avait imbibé la blessure à nue, avait coulé dans son sang et avait fait d'elle l'une des créatures les plus abhorrées de tous les temps. Seule la chance et son culot lui avaient permis de garder son poste d'Auror. Ça n'était rien d'autre qu'un beau miracle à ses yeux, qu'elle avait exploité, la guerre venue, au mieux. Elle avait du en parti se trahir, jouer double jeu, telle une espionne pour ne pas perdre tous les avantages que lui conférait son travail. Ses mains n'étaient donc pas tout à fait propres. Alors, elle ne voyait pas en quoi elle représentait aujourd'hui une sorte de modèle de courage et d'honneur.

Cela lui importait peu, au final. Ce n'était pas cela qui avait changé sa vie. La guerre lui avait ouvert les yeux sur la pauvreté de sa vie privée et sociale, elle avait comprit qu'elle ne vivait que par son travail. Et quand la guerre fut terminée, quand les sorciers rebelles devinrent des effigies de la Liberté et de la Grandeur, elle n'avait plus eu rien d'autre que cette maigre satisfaction. Beaucoup s'en serait contenté, mais Natalee n'avait cure de la célébrité, ou de la gloire "éternelle". Un nom était, de toute façon, très vite oublié.
Et puis... Ah, il y a eu tant de choses, que cela est maintenant difficile de tout énumérer. Mais il est important de citer un évènement qui a bouleversé sa vie pour toujours.
C'était un soir sans importance, où Natalee Shevelin n'était pas d'astreinte. Affamée et assoiffée, elle avait prit place dans un bar aux côtés d'un homme que tous évitaient, pour sa carrure impressionante et son accent de l'autre continent, qui faisait de lui un étranger. Encore une petite provocation de sa part, mais elle ne se doutait pas de tout ce que cela engendrerait les mois suivants.
Alors qu'elle osait lui adresser la parole tandis que les autres clients du Chaudron Baveur se contentaient d'un périmètre de sécurité autour du sorcier, le loup endormie au fond de Natalee avait senti le danger. Et l'homme... avait deviné la nature de la sorcière qui se tenait, un rumsteak bien saignant devant elle, à ses côtés. Elle l'apprit très vite, cet homme était un chasseur de lycan. Une sorte de mercenaire qui pour une raison personnelle avait fait de sa vie une chasse continuelle au lycan. La rixe ne tarda pas et la jeune femme dû fuir cet homme avant qu'il n'ait le temps de lui planter dans le front une balle d'argent.
Cependant, on n'échappe pas à un ancien agent d'élite américain, l'équivalent des Aurors en Angleterre, comme on échappe à un pauvre détective privé logé dans le coin le plus reculé de l'allée des Embrumes. Natalee s'était retrouvée traquée sans le savoir.
Qu'importait, lors des soirs de pleine lune, la jeune femme s'isolait dans la cave de sa demeure, malgré la potion tue-loup que lui préparait son frère adoptif Erin Fergesson, né-moldu et Médicomage à Ste Mangouste.
Puis il y a eu l'arrestation d'Erin. Et plus de potion miracle. Alors, la jeune femme du se résoudre à quitter sa cave pour la forêt, où aucun humain ne risquerait de se trouver sur son chemin. Accompagnée d'un ami métamorphomage de l'Ordre, cette nuit là aurait put se dérouler le plus calmement et le plus simplement du monde, son pouvoir destructeur annihilé par la présence réconfortante d'un sorcier, lui aussi, à demi animal.
Mais ce Charles, ce chasseur, était là lui aussi. Et alors qu'elle galopait en lisière de forêt sous la forme d'un loup brun à la carrure monstrueuse, sa silhouette s'était dressé à quelques mètres devant elle. La soif de sang était sûrement revenue, mais elle était déjà en joug.
Une balle fut tirée. Le loup-garou virevolta dans les airs avant d'attérir sur le flanc, la gorge lacérée par l'effleurement de la balle d'argent, dont quelques éclats scintillaient parmis le flot de sang que le monstre répandait. Nue dans l'herbe, à l'agonie, Natalee éructait le nectar carmillon de la vie en une gerbe épaisse et nauséabonde. Elle était déjà morte, elle le savait. Son regret, alors que la douleur lui traversait la gorge avec une puissance inimaginable, était d'ignorer pourquoi et comment.

Elle s'était réveillée à Sainte Mangouste. Elle n'a jamais voulu savoir combien de temps elle y avait passé. Une infirmière était à ses côtés alors qu'elle avait ouvert les yeux. Leur regard se rencontrèrent, et un sourire sorti tout droit d'un conte de fée apparut sur les lèvres de la jeune femme qui jetaient dans la poubelle un tas de coton et de bandages. Elle eut alors l'impression de comprendre, mais avant qu'un souvenir n'ait le temps d'apparaître clairement à son esprit, elle s'était rendormit.
Quand elle se réveilla pour la deuxième fois, la même infirmière était là. Cette fois, elle avait la main posée sur son front enfiévré, et sa baguette magique pointée sur le torse de sa patiente libérait une douce fraîcheur qui éveilla pour la première fois ses sens. Elle n'était pas morte, elle était bien à Sainte Mangouste et il y avait quelqu'un, auprès d'elle, qui la soignait avec la plus grande des douceurs, comme on soigne quelqu'un qui revient de très loin.
L'Auror ne se souvenait plus de ce qu'elle avait pu dire pour que la soignante lui parle ainsi, mais elle se rappelait très clairement des mots qu'elle avait prononcé.

"Mademoiselle Shevelin, vous revenez de loin, c'est un vrai miracle. Vous avez eu de la chance d'avoir votre ami avec vous. Vous avez eu encore plus de chance que la balle ne soit pas restée pénétrée dans la chair car autrement, le miracle qui s'est produit ne serait jamais arrivé. Vous savez, la pleine lune était hier. Moi et mon équipe sommes restés à vos côtés toute la nuit. Vous avez dormit le plus paisiblement du monde."
La lycane avait bien été tuée, mais Natalee Shevelin, elle, était restée.

C'était la fin d'une première guerre, celle qu'elle livrait contre elle-même. Puis s'acheva la deuxième, qui finit de remettre en question le train de vie qu'avait toujours mené la jeune femme. Natalee Shevelin prit sa retraite du bureau des Aurors, malgré les sollicitations de ses collègues et de son nouveau patron, qui lui promettait une large augmentation ainsi qu'un grade bien plus élevée, un grade auquel elle aspirait autrefois. Mais elle était partie. L'Auror avait plié bagage et était rentrée chez elle pour se consacrer, enfin, à elle-même.

La grande sorcière à l'épaisseur d'une ablette dont les longs cheveux auburn s'ondulaient en tignasse parfois emmêlée sur sa nuque, la grande sorcière aux habits sans forme et sans couleur se métamorphosa. Elle se coupa les cheveux au carré, et jeta à la benne les trois quarts de ses vêtements usés, qu'elle avait porté des années durant. C'était le symbole de sa remise en question. La seule démarche qu'elle envisageait pour devenir une autre, ou peut-être, à nouveau elle-même, celle qu'elle avait été durant ses folles années à Poufsouffle, l'impulsion de casser la gueule au premier venu en moins.
La cicatrice à sa hanche n'était plus qu'un fin trait blanc, mais demeurait sur sa gorge la marque argentée de la balle qui aurait du la tuer. Cette cicatrice n'était jamais plus visible qu'en plein soleil, où elle brillait de tout son éclat, mais Shevelin ne la cachait pas. Elle n'en avait pas honte, elle n'avait plus honte de rien. Elle avait enfin comprit que ce sentiment était une faiblesse inepte, qui n'avait fait que l'enfermer dans son propre coeur, qui n'avait fait que la couper du monde qui n'attendait que de lui ouvrir les bras.
Natalee voulait trouver enfin ce qu'elle avait renié depuis des années, l'amour. Elle voulait fonder une famille. Elle voulait expérimenter la vie d'une sorcière tout à fait commune. Mais cette expérience excitante était plus laborieuse qu'elle ne se l'était imaginé. L'amour ne se trouvait pas d'un claquement de doigt, quant à la monotonie qu'engendrait sa retraite, elle ne l'apprécia que quelques mois.
Malgré les soirées, les fêtes, les amis et sa famille adoptive retrouvées, elle n'arrivait pas à résumer sa vie autour de cela seulement. Alors, un soir, elle s'était installé à son bureau et avait écrit ses quelques mots, qui furent l'impulsion pour écrire en lettres grasses sa vie comme elle l'avait perçu et la percevait aujourd'hui.
Et elle se retrouvait là, à faire des dédicaces comme un Lockhart, le sourire aux dents parfaitement blanches en moins. Son regard ennuyé n'était pas à ce qu'elle faisait, mais à un article de journal qui trainait par dessus une liasse entreposé près de sa table, et qui transmettait un appel très particulier de Poudlard.
"Poudlard recherche un nouveau professeur de DCFM, appel à candidat."
Elle avait déjà lu la phrase une trentaine de fois, et la relisait encore. Même lorsqu'elle devait s'adresser à l'un des sorciers qui la sollicitait, cette même phrase tournait en boucle dans son esprit.
Elle avait plus que les capacités pour le poste, et la reconversion était tout bonnement génial. Il n'y aurait rien de plus rangé, pour la nouvelle vie qu'elle voulait se forger. Et retourner à Poudlard... Ah, Poudlard. Le château, ses remparts, les autres professeurs. Un sourire amusé traversa ses lèvres fines quand elle s'imagina à leur table, parmis eux, alors qu'elle passait la plupart du temps en retenue autrefois.




PS : Troisième compte, afin de pouvoir faire vivre un peu les cours. Promesse d'en ouvrir un rapidement et de faire des rps (pas trop longs) afin de pouvoir faire avancer les points sur le sablier des maisons (Poufsouffle rules !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Pinsker
Serpentard, 4 ème Année
Serpentard, 4 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 20/01/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Natalee Shevelin (prof DCFM)   Ven 8 Oct - 19:42:59

Oh non, pas elle...

Tu es validée, bien sûr, très chère, et c'est un plaisir que je ne laisserai à personne d'autre. Si la place de directrice de Pouffy te tente en plus de ton poste de prof, fais-moi signe Wink

Je te mets tes accès, ta couleur, tout le fourbi, et te souhaite la re-re-bienvenue ici !

cheers

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Lenny Pinsker
Préfet de Serpentard, 5e année
Préfet de Serpentard, 5e année
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Natalee Shevelin (prof DCFM)   Ven 8 Oct - 20:02:58

Natalee ici :fou:

C'est quoi ce délire... Very Happy

Yeaaaah on a une nouvelle prof de DCFDM ! cheers

_________________________________
Cliiique sur Chantale !

Estiamsi omnes, ego non
Revenir en haut Aller en bas
http://oxumoros.forumactif.org
Natalee Shevelin
Directrice de Poufsouffle, Professeur de Défense contre les Forces du Mal
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Natalee Shevelin (prof DCFM)   Ven 8 Oct - 21:18:42

Ouaiiiiis....! Et ça va chier !!! Twisted Evil

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Natalee Shevelin (prof DCFM)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Natalee Shevelin (prof DCFM)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» [PV, Prof. Chen, Forrest] Avant l'affrontement
» Formulaire pour avoir un prof de RP
» Un prof suspendu pour avoir manifesté
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxumorôs :: Avant le Jeu... :: Le Grand Grimoire :: Personnages adultes :: Parchemins Validés-
Sauter vers: