Oxumorôs

Après la guerre, la paix nouvelle reste précaire et menacée...
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faut pas respirer de la compote, sinon on étouffe. [PV Bethany]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solange Messenger
Professeur de Défense Contre les Forces Du Mal
Professeur de Défense Contre les Forces Du Mal
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Faut pas respirer de la compote, sinon on étouffe. [PV Bethany]   Dim 2 Mai - 13:44:02

Trois heures du matin, je sors de la douche, et j'ai envie de dégobiller. C'est le problème de mon emploi du temps de ministre : J'ai cours uniquement le lundi et le vendredi, le reste je me fais super chier. Au début je faisais des trucs géniaux comme lire des trucs ou me promener, mais une fois que j'ai fait six fois le tour de la forêt et que je suis devenu incollable sur le jardinage des tomates, j'ai commencé à rien foutre avec une réelle conviction et à me balader des jours entiers en slip dans ma chambre. J'ai songé à me jeter sur les murs pour passer le temps – et m'assommer par la même occasion – mais j'ai peur de me faire virer si je me conduis trop bizarrement. Ça serait embêtant de devenir SDF en plus du reste. On peut finalement dire que je tourne en roue libre quoi.
Donc là – nous disions - je sortais de la douche. Si ça peut vous rassurer, je ne suis pas un de ces alcooliques qui essayent vainement de dissimuler les exhalaisons fétides de leur corps imbibé à coup d'eau de Cologne, c'est juste que j'aime bien me doucher sept fois par jour, ça occupe – c'est vous dire à quel stade j'en suis. Accessoirement, ça me permet de pas trop dauber du cul, d'atténuer les odeurs d'urine, de vomi et d'alcool qui pourraient éventuellement émaner de ma personne.
Hey attends... On est quel jour ?
Et meeeerde, c'est mardi – enfin mercredi très tôt le matin, ça dépend de comment on se place -, autrement dit, j'ai même pas fait acte de présence hier ! Merde, merde, merde ! D'habitude j'essaye d'y arriver à peu près clean et tout, mais je sais pas, ces derniers jours je suis resté bloqué dans un genre de trou noir. Vendredi je me suis retenu tout le cours de pas dégueuler dans la corbeille à papier, heureusement que j'arrive à fonctionner à peu près correctement, imagine si j'avais fait semblant de copuler avec une table ou un truc du genre devant tous les chiards ! On m'aurait viré.
Enfin bref, je sais c'est l'heure de manger, t'as peut être pas envie de lire ça.
Je décide donc avant d'aller m'évanouir sur le sol qu'un petit détour par les toilettes des hommes serait la bienvenue. Croquette me fixe avec de grands yeux tristes tandis que je sors en boxer et en T-shirt taille XXL ultra délavé – sachant que je fais un mètre soixante cinq, le-dit T-shirt m'arrive donc aux genoux. Je traverse quelques couloirs désert et m'agenouille devant les gogues pour faire mon office, c'est à dire dégueuler tripes et boyaux après de longs rôts brûlants en faisant plein de bruits. Le problème de l'alcool, c'est que ça fait vomir en jet, du coup d'une, les chiottes ressemblent un peu à Tchernobyl après de l'explosion, de deux ça me sort par le nez tellement y en a, et c'est pas franchement agréable.
Après cette plaisante scène – autant à lire qu'à vivre – je me fous la tête sous le lavabo, en entier, les cheveux compris. Ensuite je me sèche avec la serviette qui traine là – ce qui la transforme du coup en serpillère. Et je sors.

Bon si je raconte tout ça, c'est pour en venir au moment où je croise une élève dans les couloirs. A trois heures du matin. Et j'ai pas de pantalon.

- Euh... Il est trois heures du matin.

Merci Solange d'avoir participé ! Pour une telle réplique, vous gagnez... Un coup de pompe au cul d'une valeur de cent livres ! Au revoir et bonne soirée !

- Qu'est ce que tu fou... Fais là ?

Meilleure question que « t'as déjà vu un homme tout nu ? », mais c'est pas encore de la haute littérature. Puis si je m'enfuie pas en hurlant « à l'indécence ! », c'est parce qu'on ne voit que mes tibias, puis de toute façon, je sais pas dire « indécence » en anglais. Alors quitte à faire le gland au milieu du couloir, autant sermoner un élève sur sa présence déplacée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Faut pas respirer de la compote, sinon on étouffe. [PV Bethany]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxumorôs :: Poudlard :: Troisième étage-
Sauter vers: