Oxumorôs

Après la guerre, la paix nouvelle reste précaire et menacée...
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La renaissance [PV Samuel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La renaissance [PV Samuel]   Mer 7 Avr - 19:07:07

Les rires diaboliques et narquois des trois Gryffondor résonnèrent dans les oreilles de Megan, couchée sur le ventre, écrasée contre le sol de pierre par un lourd maléfice de pétrification, dans un étroit placard à balais sombre. L'humiliation, la colère, venaient lui comprimer l'estomac, une boule dans ce petit creu venait s'installer. Quelques larmes de tristesse ou de fureur débordèrent de ses magnifiques yeux bleus, franchissant les fines barrières qu'étaient les paupières avec une étrange facilité, et que la jeune fille n'était pas en mesure d'essuyer. De même que ses larmes, le sang coulait lentement de sa narine, pour finir sa chute dans la bouche condamnée à rester ouverte jusqu'à ce que le maléfice prenne fin. Ce liquide si précieux auquel on accordait tellement d'importance et pour lequel des gens étaient morts l'an dernier, ou souffraient encore cette année. Megan en était la preuve même. C'était chacun son tour disaient les nés-moldus, l'an dernier eux et désormais les sang pur. Impurs et rancuniers. Ils n'avaient vraiment rien pour eux ces espèces de bêtes sauvages sans éducation ! On leur offrait des dommages et interêts, on se montait les uns les autres pour eux, et résultat ils se regroupaient entre eux, et décidaient de se vanger du Lord Noir sur les enfants de sang pur. Ils en voulaient aux sang pur, OK. Ils n'avaient plus confiance en personne, OK. Ils étaient perturbés psychologiquement, et diminués intellectuellement, OK. Mais s'en prendre à Megan McGregor, digne héritière au sang pur de la noble et ancêstrale famille McGregor, petite fille de l'ancien directeur du département des mystères, et nous passerons les autres titres honnorifiques de la famille, ça ne passait pas. D'ailleurs, les conséquences seraient plus que funestes, la colère des Dieux de l'Olympe ne serait que rigolade face à la fureur de la vipère. Elle les écraserait, littéralement. Elle.. était libérée ? Un large sourire sadique s'étira sur les lèvres de Megan, l'heure de sa revanche avait sonné. Quoique.. un passage à la douche s'imposait.

La cinquième année se releva, et une vive douleur se fit sentir dans son ventre, elle y porta ses mains instinctivement, et se plia en deux. Elles le paieraient cher. Ces sales garces, ces vermines, ces insectes finiraient sous la semelle de sa chaussure ! Megan se redressa lentement réprimant un rictus de douleur, puis poussa la porte du placard, et sortit. La jeune fille vérifia tout d'abord qu'il n'y avait personne dans les alentours puis s'engagea dans un couloir du cinquième étage. Tous les élèves étaient en cours et seul Peeves arpendait les couloirs en vociférant des injures envers les professeurs. La serpentard s'arrêta devant une grosse porte de chêne, qu'elle poussa, et pénétra dans la salle de bains des préfets. Au diable le rêglement !

Megan s'avança vers le miroir au dessus des lavabos, pour analyser les dégats. Un cauchemar. Elle prit un peu d'eau dans le creu de ses mains, et se lava le visage. Le sang se mêlait à présent à l'eau, et s'écoulait dans les conduits... Ces sottes de Gryffondor n'avaient -elles aucune considération pour la valeur du sang ? Ce sang si pur, sans aucune faille, si pur... Pur était un adjectif devenu bien rare.. Mais il survivait tout de même. Les McGregor mourraient lentement, il n'y avait plus qu'un héritier mâle portant le nom, le dernier Seigneur McGregor, celui qui prendrait la place de Xenophius sur le trône de la famille. Cela faisait rager Megan, bien entendu, mais son cousin était le dernier espoir. Mais il était bien là. Se passant une ultime fois de l'eau sur le visage, Meg observa un instant son reflet meurtri par un manque de sommeil certain. Jamais elle ne s'était contemplée si torturée. De lourdes cernes tombaient en deux poches bleues sous ses yeux de saphir, envahis par des vaisseaux sanguins en trop grand nombre. Resserant le poing à s'en faire sortir les veines, la jeune McGregor se pinca la lèvre. Elle ne pouvait se détruire pour eux. Pour ces minables, ces êtres si inférieurs et repoussants qu'étaient les nés-moldus. Même si l'année passée elle avait pû éprouver une certaine pitié envers ces créature, désormais c'était tout différent, les sang de bourbe prouvaient aux sorciers leur cruauté, qui n'était due qu'à l'éducation que leur avaient donnée les moldus. Megan s'en voulait énormément d'avoir pû croire un instant que son grand-père lui mentait. Mais c'était fini, elle ne se laisserait plus faire, plus de pitié.

D'un geste simple de la baguette, accompagné d'un "accio" à peine audible, la vipère fit apparaitre sa trousse de toilette et de maquillage. Elle allait redonner un peu de vie à son physique, et surtout ramener Megan McGregor à la vie. Au bout d'une bonne demie-heure, le résultat était surprennant, on ne voyait presque plus les cernes, et retrouver avec un agréable plaisir la jeune fille bien maquillée. Un fin sourire s'empara des lèvres de la demoiselle, démoniaque ou sincère, nul ne le savait. La petite fille de Xenophius était de retour, et ça c'était certain !
Alors que Meg contempler le résultat flagrant, une porte s'ouvrit, et laissa apparaitre un jeune garçon... La vipère reposa avec une lenteur calculée son crayon noir, avant de toiser d'un air froid le nouvel arrivant.

- Tu es le jeune frère de Pinsker n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Pinsker
Serpentard, 4 ème Année
Serpentard, 4 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 20/01/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: La renaissance [PV Samuel]   Sam 10 Avr - 15:30:32

L'air désespéré, Samuel s'appuya au montant d'une fenêtre, observant d'un regard torve le rideau de pluie qui voilait le parc. C'était vraiment à désespérer ; le temps avait été médiocre toute la journée, et une demi-heure avant la fin des cours, la pluie s'était mise à tomber dru, interdisant au blondinet la sortie dans le parc qu'il avait prévue. Depuis qu'il avait quitté la salle de classe, le Serpentard errait en traînant les pieds ; il avait commencé à tuer le temps en allant boire le thé dans la salle commune ; mais, très vite, la foule dense qui grouillait dans la pièce lui avait donné le tournis, et il avait préféré aller chercher le calme ailleurs. Dans son dortoir ? Impossible ; l'un de ses compagnons de chambrée avait justement invité une demoiselle à venir regarder sa collection d'estampes japonaises, et il avait prié les autres occupants des lieux de ne pas interrompre cette entrevue. Où, alors ?

La mine sombre, l'adolescent s'était retrouvé à errer dans les couloirs du château, traînant un ennui incommensurable. Il avait croisé quelques élèves qu'il connaissait vaguement, et même des relations plus proches, ainsi que trois professeurs, mais personne avec qui il eût envie d'engager une conversation. L'ennui le rendait encore moins sociable qu'à l'accoutumée ; il suffisait de voir l'expression butée de son visage pour comprendre qu'il n'était pas dans de bonnes dispositions. Finalement, il grimpa les escaliers menant au septième étage, là où la vue était la plus dégagée, et il s'installa dans l'embrasure d'une fenêtre pour regarder le paysage. Pourriture de climat écossais ! Toute la journée, en cours, Samuel avait trompé son ennui en pensant que le soir, à la lisière de la forêt interdite, il irait voir si les oiseaux qu'il avait entendus chanter la veille étaient bien des linottes, une espèce rare qu'il voyait pour la première fois ; dans son sac, il avait stocké son matériel de dessin, comptant bien ramener quelques croquis de ces jolis oiseaux... Et voilà que ce temps pourri venait tout chambouler. Le blond avait essayé de sortir tout de même, mais il s'était vite ravisé ; il n'y avait pas moyen de rester dehors.

Une galopade effrénée attira l'attention du Serpentard : l'équipe de Quidditch de Gryffondor, détrempée, regagnait sa salle commune au pas de course, en parlant à haute voix d'aller prendre une douche brûlante... Pas bête, ça. Pas une douche, mais un bain... et pas n'importe où : Lenny avait évoqué le luxe de la salle de bains des préfets, et son cadet avait réussi à lui extorquer le mot de passe pour y entrer. Aussitôt; Samuel quitta son poste d'observation, en espérant que personne ne se soit avisé d'aller squatter cette salle de bains ; pas la peine d'aller chercher une serviette ou du savon, tout était prévu, lui avait dit Lenny.

Sans perdre de temps, le gamin dévala les escaliers jusqu'au cinquième étage, et courut jusqu'à la porte que son frère lui avait indiquée. Il vérifia d'un coup d'oeil que personne n'arrivait, murmura le mot de passe, et entra dans une pièce qui lui sembla immense, occupée au centre par une petite piscine. Le paradis sur terre ! Enfin, presque ; un élément venait noircir le tableau : la présence d'une fille, que Samuel ne reconnut pas comme une préfète, et dont le visage lui était familier. Elle était à Serpentard, mais impossible de se souvenir de son nom – d'ailleurs, le cadet Pinsker avait généralement les plu grandes difficultés à se rappeler le nom des gens. Elle, en revanche, l'avait parfaitement identifié ; la froideur de sa voix étonna un peu le garçon, qui répondit d'un air méfiant :


-Ouais, c'est moi... Pourquoi, ça te pose un problème particulier ?

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La renaissance [PV Samuel]   Dim 11 Avr - 15:48:15

[HJ: Désolé, c'est pas terrible, mais je tenais à te répondre, pour me mettre à jour ^^]

Ses traits raides et durs semblèrent se raffiner lorsque le jeune garçon confirma son lien de parenté avec Lenny Pinsker. Megan connaissait plutot bien le préfet, et il faisait partie des rares personnes qu'elle appréciait. Si ce jeune élève était réellement le frère cadet de Lenny, Meg n'avait pas à se méfier, du moins, elle espérait ne pas se tromper. Son air distant avait mis un froid entre eux, et le plus jeune Pinsker lui répondit avec la même fermeté dans sa voix. Megan ne pouvait lui reprocher sa méfiance lorsqu'elle même le toiser avec une certaine supériosité arrogante. Elle se contenta d'hocher la tête lentement afin d'analyser le visage du serpentard. Il ressemblait beaucoup à son frère, et selon la jeune McGregor, faisait plus que son âge. Selon ses sources, il était en quatrième année, mais elle lui aurait plutôt donné quinze-seize ans. Enfin, là n'était pas l'important. D'un ton plus doux, mais d'une voix plus absente, Megan enchaina :

- Aucun. Je porte ton frère en estime, c'est un garçon que je respecte... peut être le seul. C'est un jeune homme intriguant que j'apprécie... tout simplement.

Son regard de saphir s'était pétrifié dans celui du vert et argent. Elle s'y laissa tomber un instant. Juste le temps de repenser à ces sales garces de Gryffondor. Elle leur tomberait dessus, un de ces jours, et leur appliquerait une punition exemplaire, la sentence sera terrible. Les Enfers se retourneront contre elles, les démons seront lachés, la guerre sera lancée ! Les nés-moldus voulaient une nouvelle guerre qui serait à leur avantage cette fois ? Ils l'auraient. Mais ils la perdront également. Pas question que ces vermines repoussantes remportent une seconde victoire. L'humiliation avait été suffisament difficile à avaler lors de la défaite du Lord Noir, mais cela avait rendupls forte la jeune héritière des McGregor. Megan savait ce qu'elle avait à faire. La vengeance est un plat qui se mange froid.

La cinquième année sentit un liquide particulièreent chaud coulait en dessus de son nez, jusque dans sa bouche. D'un mouvement instincif, elle porta ses longs doigts arachnéens sur le sang qui avait recommencé sa course. Elle rompit le regard avec Pinsker, et le reporta dans le miroir, pour observer le sang contraster avec sa peau blanche. Elle s'essuya le nez avec un mouchoir, taponnant doucement, puis, se retourna de nouveau vers le garçon.
Un étrange sourire se dessina sur ses lèvres pâles, faussement rosés par un rouge à lèvre. Elle en oublier toutes ses manières de jeune femme bien éduquée.

- Oh fait, je suis Megan. Megan McGregor. Et toi alors, quel est ton prénom ?

Sans attendre une quelconque réponse, elle se laissa emporter à nouveau dans ses pensées, et s'imaginait déjà un scénario. Elle allait tout d'abord parler avec son grand-père et s'investir dans les affaires de lutte contre les nouvelles réformes. Puis, elle allait préparer une petite vengeance pimentée digne d'une vraie McGregor. Elle allait combattre l'humiliation, par l'humilation. Ces petites sottes n'avaient aucune idée du pétrin dans lequel elles s'étaient mises. Il ne fallait pas oublier que même si la famille McGregor se faisait plus petite suite au procès qu'elle avait remporté, elle conservait sa place de grande famille. Son nom était toujours respectée dans le monde entier, et Xenophius avait conservé son poste de directeur du département des mystères, bien qu'il ne songe à prendre sa retraite, l'homme a toujours la main sur le ministère.
Megan riait intérieurement d'une victoire triomphale prédite par elle-même. Elle allait les écraser.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Pinsker
Serpentard, 4 ème Année
Serpentard, 4 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 20/01/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: La renaissance [PV Samuel]   Lun 12 Avr - 9:42:27

Les bras ballants, Samuel observait la jeune fille, sans savoir quoi dire ou quoi faire qui soit adapté à la situation. Il avait toujours eu du mal à réagir dans ce genre de circonstances imprévues ; sans se l'avouer, il espérait que la Serpentard l'aide à adopter une ligne de comportement, en disant quelque chose qui lui permette de raccrocher aux wagons... Dans ces cas-là, il détestait Lenny et son aisance habituelle ; son aîné savait s'adapter à toutes les situations et s'y comporter avec une égale élégance, alors que lui se trouvait réduit au silence... C'était l'un des éléments qui lui avaient valu une réputation de fou ; pourtant, son mutisme ne révélait pas un refus de communiquer, mais seulement une incapacité à trouver les bons mots...

Le visage de la fille s'était radouci lorsque Samuel avait confirmé qu'il était bien le frère de Son Altesse Lenny – de toute façon, ils se ressemblaient assez pour qu'on n'ait guère de doute. Un bon point. Il était curieux de voir à quel point le nom du préfet constituait un sésame... alors qu'à n'en pas douter, l'aîné ne devait pas avoir le même succès en annonçant qu'il était le frère de Samuel. Tant pis pour lui, il avait tiré le mauvais numéro... La jeune fille reprenait la parole, sur un ton moins âpre, et expliquait qu'elle appréciait Lenny. Tout le monde appréciait ce mec, c'était à peine croyable – et particulièrement exaspérant pour son cadet. Le blondinet se força à sourire et marmonna :


-D'accord, très bien...

Eh bien, quoi, on n'était pas à un concours d'éloquence, non ? Samuel n'avait pas trouvé de réponse plus adaptée ; toute sa méfiance n'avait pas disparu, il avait encore besoin de temps, pour voir si cette fille était bien ou mal disposée à son égard. Pour se donner une contenance, il se mit à examiner la pièce – très belle salle de bains, dommage qu'elle soit occupée – et ne ramena son regard sur la jeune fille que lorsqu'elle se présenta. Megan McGregor... Oui, le nom lui disait quelque chose, sans qu'il puisse dire quoi exactement. Il devait s'agir d'un de ces prestigieux patronymes signalant l'appartenance à un clan puissant... Enfin, pas suffisamment puissant pour éviter de se faire taper dessus, visiblement. La fille saignait du nez, et Samuel s'approcha tout en répondant :

-Moi, c'est Samuel. Samuel Pinsker, précisa-t-il inutilement. Tu... tu vas bien ? Qu'est-ce qui t'est arrivé ?

Ne pas poser de questions était l'une des premières règles à Serpentard – chacun mène ses affaires comme il l'entend, mieux vaut ne pas s'en mêler... Mais Samuel avait eu du mal à intégrer cette règle, comme bien d'autres. En plus, autant ça ne le dérangeait pas de voir un garçon avec le nez en sang, autant une fille, ça lui faisait quelque chose...

-Je peux faire quelque chose ? proposa-t-il finalement à mi-voix.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La renaissance [PV Samuel]   Dim 30 Mai - 20:17:59

La discussion prennait une tournure tout aussi absurde que les circonstances qui l'avaient ammené ici. Des questions idiotes, des réponses évidentes. C'était pourtant comme ça que commençait une discussion entre inconnus. La base de tout consistait à se présenter en échangeant pathétiquement un nom, de valeur plus ou moins importante. Quoiqu'il en soit, si Megan donnait l'air de se lasser de cette pauvre conversation, le cadet des Pinsker l'imiter. Il répondait par obligation. Seulement pour ne pas paraitre impoli sûrement, peut être que la jeune fille l'ennuyait ? Qu'importe ce que ce garçon pouvait penser d'elle, à ce point là, aucune remarque ne pouvait blesser la vipère. Pourtant, Megan trouvait se jeune serpentard tout aussi intriguant que son frère ainé, elle resta donc immobile, continuant à l'observer sans gênes, avant qu'il ne se rapproche d'elle pour lui demander gentiment ce qu'il lui était arrivé. Devait-elle lui dire la vérité ? La honteuse vérité ? L'humiliante position dans laquelle elle s'était trouvée juste avant, pétrifiée dans un vulgaire placard à balais ? Peut être vallait-il mieux y réfléchir encore un peu..

- Un rêglement de compte. Enfin, je crois.. murmura-t-elle

C'était bien ça non ? Une vengeance pure et simple. A moins que ce ne soit de la jalousie ? Ou bien certainement un peu des deux. En attendant, Megan devait avoir l'air bien ridicule en ce moment. Elle devait passer pour une pauvre fille incapable de se défendre, alors que ces saloperies de Gryffondor l'avaient lâchement imobilisé, et attaqué à plusieurs en plus. C'était un véritable scandale ! Megan ferait brûler ces insectes !
La brune serra les dents, puis laissa un sourire faire face. Samuel lui proposait de l'aide. Comment pouvait-il l'aider ? Megan réfléchit un instant, il pourrait l'aider à mener à bien son plan machiavélique, ou bien tout simplement lui tenir compagnie.. La seconde solution semblait déjà plus raisonnable. Et puis, finalement, Meg avait sa ptite idée pour les trois rouges et or.. Elle allait en parler à Lenny, qui pourrait facilement leu donner des heures de colle et enlever des points à leur maison. Puis, elle irait se plaindre à son cher grand-père. En attendant, elle dit tout simplement :

- Je ne sais pas. Ta présence est déjà suffisante crois-moi. Cette année risque de m'être difficile.. Les gens me fuient comme la peste ou bien.. se vangent.

La cinquième année désigna son nez. Elle lui adressa un nouveau sourire, sincèrement amical.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Pinsker
Serpentard, 4 ème Année
Serpentard, 4 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 20/01/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: La renaissance [PV Samuel]   Lun 31 Mai - 20:01:40

Un règlement de comptes... Par les slibards de Merlin, ces demoiselles n'y allaient pas de main morte... Car ce devait être un règlement de comptes féminin... Les garçons, même les plus idiots, ne tapaient pas sur les filles – enfin, passé un certain âge. Dans les cours de récréation d'écoles maternelles, les bagarres respectaient encore la parité, mais lorsqu'on s'apercevait que les filles possédaient des armes bien plus redoutables que leurs poings, on cessait de leur taper dessus... Samuel n'avait guère eu le loisir de se battre contre la gent féminine ; les parents Pinsker avaient choisi pour leurs fils une école primaire de garçons, pour la plus grande joie, certainement, de Lenny. Le cadet avait fort regretté ce choix, qui l'avait condamné à attendre Poudlard pour découvrir la gent féminine en situation... Depuis sa première année, il s'était bien rattrapé, avec les ruses habituelles des garçons de cet âge : espionner les vestiaires de Quidditch, provoquer des courants d'air pour lever les jupes, profiter des bousculades des couloirs pour laisser balader des mains curieuses... Toutefois, c'était la première fois qu'il se retrouvait avec une fille dans une salle de bains... et une fille plus âgée, en plus ! La gloire... Il suffirait de se vanter discrètement de cette rencontre fortuite auprès des bonnes personnes, et tout Serpentard en conclurait que le jeune Pinsker avait fait la conquête de la belle Megan McGregor. Un petit sourire passa sur les lèvres de Samuel ; Lenny serait furieux, probablement, que son frère chasse les demoiselles de sa classe, mais si on devait prendre l'avis d'un préfet...

Megan ne voulait pas raconter ce qui lui était arrivé, elle refusait poliment les offres de service du blond – et pourtant, c'était offert de bon coeur ; dès lors qu'il s'agissait d'aller commettre quelque forfait, le jeune Pinsker était toujours partant, alors si en plus il pouvait venger une jolie jeune fille... Tant pis, ce serait pour une autre fois. Pour le moment, si Megan ne semblait pas vouloir faire de confidences, elle ne repoussait pas le garçon, et allait jusqu'à dire que sa compagnie lui était agréable. Compliment inhabituel pour le blondinet, qui se sentit rougir et répondit :


-Tu sais... si je peux faire quelque chose... tu... tu peux me dire... demain, n'importe quand, quand tu voudras.

Il n'avait pas demandé de précisions au sujet des gens qui se vengeaient, mais il avait son idée ; l'année précédente, sous le règne des Carrow, les Serpentard s'étaient en grande partie ralliés au régime de fer qui s'était installé, et ils en payaient le prix. Sans doute Megan, issue d'une puissante famille sorcière, connaissait-elle ce revers de fortune... Les Pinsker n'avaient pas eu ce problème, ils avaient observé une prudente neutralité durant toute la période troublée, de sorte que le retour à Poudlard ne leur réservait pas ce genre de mauvaise surprise.

Le flot de sang qui coulait du nez de la jeune fille s'était tari, mais une trace rouge marquait encore le dessus de sa bouche. Samuel ne pouvait détacher son regard de ce carré de peau encore ombré d'une fine pellicule de sang mal essuyé ; enfin, pour se donner une contenance, il alla chercher une serviette blanche sur une étagère, la passa sous le robinet d'eau froide et la donna à Megan :


-Tiens, ça va te faire du bien... l'eau froide, c'est le mieux contre les coups, ma mère le dit tout le temps... enfin, à chaque fois que je reviens amoché...

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La renaissance [PV Samuel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La renaissance [PV Samuel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» NSA : Samuel "Sam" Fisher
» Samuel Krakow
» Samuel Pierre devient Membre de l'Ordre du Canada. Chapo ba, konpatriôt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxumorôs :: Poudlard :: Cinquième étage :: Salle de Bains des Préfets-
Sauter vers: