Oxumorôs

Après la guerre, la paix nouvelle reste précaire et menacée...
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Samuel Pinsker [Serpentard]

Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel Pinsker
Serpentard, 4 ème Année
Serpentard, 4 ème Année
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 20/01/2010
Age : 37

MessageSujet: Samuel Pinsker [Serpentard]   Jeu 21 Jan - 17:17:18

Nom : Pinsker
Prénom : Samuel
Âge : 14 ans
Origines : British (résidant à Portsmouth)
Sang : sorcier

Physique du personnage : Le gamin est de petite taille, plutôt fluet ; le teint très clair, les cheveux blond foncé (ou châtain très clair, comme vous voulez) souvent en bataille, les yeux noisette. Il porte généralement des bleus, brûlures ou coupures, souvenirs de bagarres, de sorts ratés ou de ses explorations dans le château et à l'extérieur ; ajoutons qu'il a souvent de la terre ou autre chose sous les ongles et que ça ne fait pas très propre.
Il met un point d'honneur à s'habiller avec peu de soin : la chemise qui dépasse, la cravate de traviole, le tout conjugué avec une démarche traînante, des épaules tombantes, la panoplie du parfait ado.
Pour terminer, précisons que le mioche n'a pas encore mué et qu'il a donc une voix haut perchée quelque peu crispante.

Famille :
- Père :
Un
- Mère : Une aussi
- Autre : Un frère aîné, Lenny, en cinquième année à Serpentard. Une petite soeur, Abby, cinq ans. Un cocker, Madison, huit ans.
Milieu social petit-bourgeois, pas de problème particulier à signaler.

Histoire/RP :
La photographie, sur le buffet de bois clair, s'agita sur son passage, et le garçon, contrairement à son habitude, s'arrêta. Les personnages profitaient de chaque apparition d'un membre de la famille pour faire de grands signes, mais Samuel ne leur accordait généralement aucune attention. Il connaissait par coeur la scène idyllique immortalisée dans le cadre, façon famille modèle. Le cliché avait été pris sur le quai 9 ¾ de la gare de King's Cross, le jour où le fils aîné, Lenny, avait fait sa première rentrée à Poudlard. Les parents souriaient béatement, la petite Abby se débattait pour échapper aux bras paternels, Lenny fixait l'objectif de son habituel air un peu hautain, la mine un peu nerveuse... Samuel s'approcha, observa un instant son propre visage. Un sourire narquois aux lèvres, le petit garçon guettait quelque chose, à la droite du photographe, avec l'air caractéristique du gamin qui cherche une bêtise à faire. Ce jour-là, cependant, il n'avait guère eu le loisir de sévir ; les parents s'étaient donné le mot pour ne pas lâcher la main des deux petits, effarés à l'idée de les perdre sur ce quai bondé .
Le blondinet s'attarda à loisir sur le cliché, détaillant méthodiquement la tenue de chacun, le décor, tout à son plaisir d'échapper à l'agitation qui régnait dans la maison. Depuis le matin, la famille Pinsker semblait saisie d'une hystérie collective ; la mère surtout brassait d'incroyables quantités d'air, montait, descendait les escaliers menant aux chambres, tout en psalmodiant d'interminables litanies qui énervaient tout le monde.


-Lenny mon chéri, tu as bien pensé à prendre les chemises neuves que je t'ai achetées ? Sammy, range ta chambre, tu ne vas pas laisser ça comme ça. Surtout vérifiez bien que vous avez tout les garçons, je vous ai fait des listes, vous n'avez qu'à cocher... Abby, plus tard, je n'ai pas le temps là. Lenny, tu montreras à Sammy comment nouer sa cravate ? Madison, va coucher ! Sammy, tu devrais... Sammy ?

Affolée, la brave maman changea de ton pour fouiller la maison ; où était-il donc, ce diable d'enfant ? Encore en train de lambiner alors que le Poudlard Express partait le lendemain ? Mais était-ce donc possible d'être aussi désinvolte ? Il ne restait plus qu'à espérer que Poudlard lui mettrait un peu de plomb dans la cervelle, ou qu'il se déciderait enfin à suivre l'exemple de son aîné.
Elle récupéra son cadet dans le salon, lui rappela qu'il n'avait plus que vingt heures et des poussières pour faire sa valise, et lui ordonna de monter ranger sa chambre. Le jeune Pinsker se précipita à l'étage, et claqua la porte de sa chambre avec la puissance toute calculée que des années de pratique lui avaient apprise ; pas d'effort excessif, mais il savait que tout l'étage inférieur vibrait, y compris le chien dans son panier. Le sale caractère avait toujours été un trait dominant de sa personnalité; non par réelle méchanceté, mais pour faire payer aux parents leur préférence, réelle ou supposée, pour Lenny. L'aîné trop parfait, trop sérieux, la fierté des Pinsker... Il se comportait si bien, savait si naturellement se fondre dans le milieu BCBG qu'ils aspiraient à fréquenter... Tout l'inverse du cadet, qui avait, jusqu'à un âge avancé, élevé des crapauds dans sa chambre, eu de la terre sous les ongles et n'avait appris à lire que fort récemment. Enfant hyperactif, disait la maman qui avait des lectures, pour expliquer la turbulence du garçon. Dès qu'il avait su marcher, il s'était appliqué à ravager la maison de fond en comble, imposant la construction d'étagères qui permettaient maintenant de soustraire les bibelots aux mains prédatrices d'Abby ; la petite promettait en effet d'être aussi agitée que son frère, au grand désespoir de leur mère qui aurait tant voulu un Lenny bis.


-Sammy, mon chéri ? À table !

*Peut pas m'appeler par mon nom ? J'm'appelle Samuel, pas Sammy-mon-chéri, bordel...*

Le blondinet abandonna le jeu de construction qui l'avait empêché de ranger sa chambre, tout en maugréant contre le goût immodéré de ses parents pour les diminutifs débiles. Lenny, Sammy, Abby. À croire qu'ils étaient allergiques aux prénoms normaux. À contrecoeur, il passa par la salle de bains, se lava les mains, et ébouriffa ses cheveux qui lui semblaient trop bien coiffés. Au passage, il sortit également un pan de sa chemise de son pantalon ; il aimait bien avoir l'air négligé, d'autant que cela faisait bondir sa mère.
Toute la famille avait pris place lorsqu'il arriva, traînant délibérément les pieds.


-Alors les garçons, lança le père en servant la soupe. Prêts pour demain ?

Son regard pétillant s'arrêta particulièrement sur le cadet, qui ferait, le lendemain, sa première rentrée à Poudlard. Pour Lenny, le moment était moins solennel ; il connaissait bien l'école, désormais, et l'on comptait sur lui pour veiller sur son petit frère à-demi civilisé.

-Alors, dans quelle maison tu voudrais aller, Sammy ? interrogea la mère entre deux cuillerées de potage.

Sur le ton de l'adolescent pour qui enchaîner trois mots relève de l'exploit, Sammy lâcha :


-Pfff... j'm'en fiche...

Sa mère le regarda, interloquée, et il précisa simplement :

-Du moment qu'on m'envoie pas à Poufsouffle, c'est cool.
-Qu'est-ce que tu as contre Poufsouffle ?
-Ben... c'est des idiots. Leur truc, c'est la loyauté, ça prouve bien que c'est des idiots.
-Mais c'est important, la loyauté, déclara le chef de famille d'un air docte. C'est une valeur très noble...

*Mais oui, papa. Et toi, c'est toujours très loyalement que tu rachètes les boutiques de tes concurrents, pas vrai ?*


Samuel baissa le nez sur son assiette, l'air épuisé par cette interminable conversation, et les parents changèrent de sujet. Le père informa sa conjointe et associée que l'installation de la succursale à Southampton s'annonçait plutôt bien, et tous deux se mirent à parler business, comme ils aimaient le dire. Les Pinsker possédaient une petite chaîne de magasins sorciers polyvalents, une bonne idée qui leur avait permis de connaître une réussite assez remarquable ; leurs boutiques proposaient à chaque sorcier dans l'incapacité de se rendre à Londres une gamme étendue de services : l'envoi de hiboux, l'achat de produits sorciers, la connection au réseau de cheminettes, la presse sorcière, tout le nécessaire ; les paiements étaient acceptés en Gallions ou en livres sterling, rendant inutile le passage par Gringotts pour les opérations de change... Les Pinsker avaient déposé le concept de ce genre de magasins, et ils étaient sur le point d'ouvrir la quatrième succursale dans le sud de l'Angleterre.
Samuel attaqua son poulet-petits pois en songeant que le lendemain, il dînerait dans la Grande Salle de Poudlard. Il ignorait à quoi ressemblait cette salle exactement ; Lenny lui en avais juste dit assez pour lui permettre de l'imaginer, et il avait hâte d'aller voir si la réalité correspondait à ce qu'il avait rêvé. Peu importait à quelle table il irait s'asseoir, tant que Lenny l'aidait à faire ces foutus noeuds de cravate dont il n'avait jamais su se dépêtrer...



Baguette : 28,5 cm ; bois d'érable, crin de licorne.

Animal :
non




Autre chose à signaler ? Non m'sieur !


**

Age HRP : Information classée secret-défense

Comment avez-vous découvert ce forum ?: C'est une longue histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Lenny Pinsker
Préfet de Serpentard, 5e année
Préfet de Serpentard, 5e année
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Samuel Pinsker [Serpentard]   Jeu 21 Jan - 20:14:45

FWEEEEEWE !! *_*

Tu es si beau, si merveilleux mon frère adoré, et j'ai l'immense fierté de te valider, toi qui a osé faire ta fiche pendant que le travail sur le forum m'empêche de concrétiser mon existence... Sad

On va en rediscuter en salle commune, crois moi... puisque, comme entendu, et parce que tu le vaux bien 8), te voici à... Serpentard !
Revenir en haut Aller en bas
http://oxumoros.forumactif.org
 
Samuel Pinsker [Serpentard]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Match ¤3¤ Serpentard <VS> Poufsouffle
» MATCH #4 - SERPENTARD vs GRYFFONDOR
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxumorôs :: Avant le Jeu... :: Le Grand Grimoire :: Sous le Choixpeau :: Parchemins Validés-
Sauter vers: